Le Crêt de la Neige est le plus haut sommet du massif du Jura. ll culmine à 1720m d’altitude et offre une vue panoramique sur le lac Léman et le massif du Mont-Blanc. Nous avons gravi ce sommet lors d’un road trip de 10 jours dans le Jura en même temps que son voisin le Reculet (1718m). Cette rando accessible en toute saison à condition de disposer de l’équipement nécessaire, figure parmi les plus belles randonnées du Jura. Pour la réaliser, nous avons effectué une boucle de 17km dont on vous livre tous les détails dans ce topo. Entre la forêt d’épicéa et la vue dégagée depuis la crête, les paysages variés de cette randonnée au Crêt de la Neige nous ont conquis. Préparez vos sacs à dos et embarquez pour un aller simple au coeur de la Réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura !

Randonnée au Crêt de la Neige et au Reculet dans le Jura

Randonnée au Crêt de la Neige et au Reculet : infos pratiques

Pour se lancer à l’ascension du point culminant du Jura, vous disposez de plusieurs options. Notre vision de la randonnée, de la montagne et de l’environnement nous pousse à proscrire l’usage des remontées mécaniques. Il faut tout de même savoir, pour les personnes ayant une mobilité réduite ou n’ayant pas les capacités de marcher 3h qu’il est possible de se rapprocher du Crêt de la Neige en utilisant le téléphérique au départ de Lélex (télécabine de la Catheline).

Nous encourageons vivement tous ceux qui ne souffrent pas de problèmes de mobilité d’effectuer la randonnée pédestre pour atteindre le sommet. Il s’agit, en l’absence de neige, d’une randonnée facile qui offre une belle diversité de paysage et un moment fort sympathique dans la nature.

Téléphérique crêt de la neige

La boucle que nous avons réalisée totalise 17km et environ 950m de dénivelé positif. Il s’agit d’un itinéraire assez facile et accessible à tous les marcheurs qui ne nécessite pas d’expérience particulière en période estivale. Lorsque la neige recouvre le massif du Haut-Jura, de l’équipement et de l’expérience sont nécessaires (raquettes, crampons).

Il n’y a pas de point d’eau sur le secteur, du moins nous n’en avons pas trouvé alors nous vous recommandons de partir avec au moins 2L par personne.

Réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura

L’itinéraire de cette randonnée au Crêt de la Neige et au Reculet se trouve dans la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura. Cette zone a pour but de protéger une biodiversité sensible. Elle est donc soumise à une réglementation stricte. Le camping sauvage y est interdit et le bivouac est extrêmement réglementé. Il n’est pas possible de bivouaquer avec un abri quelle que soit sa nature. Vous pouvez par exemple dormir à la belle étoile dans un duvet, mais n’avez pas l’autorisation d’utiliser une tente ou une bâche pour vous couvrir. Vous ne pouvez pas non plus randonner avec votre chien. La réglementation entière est disponible sur : les règles de la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura.

Le respect de ces mesures est essentiel pour la protection de la faune et de la flore de ce haut lieu de la biodiversité. La fréquentation de certaines zones de la réserve est également soumise à une restriction et interdite pendant plusieurs mois de l’année. Le but étant de procurer aux espèces sauvages des zones de quiétude en période hivernale. Vous trouverez les détails relatifs à ces zones sur cette page.

Il nous semble très important que chaque personne intéressée par cette randonnée prenne le temps de bien lire la documentation relative à la règlementation de la réserve.

Itinéraire de la randonnée au Crêt de la Neige et au Reculet

Il nous a semblé impossible de monter au Crêt de la Neige sans passer par le Reculet, sommet voisin et plus bas en altitude de deux petits mètres seulement. En étudiant la carte topographique, nous avons trouvé un petit sentier qui part de la D991 2 km en dessous de Lélex. Il grimpe dans la forêt et amène directement au Reculet. Notre itinéraire nous mènera ensuite au Crêt de la Neige par la crête. Nous rentrerons en faisant une boucle par le Grand Crêt et jusqu’à la ligne de télécabine de la Catheline.

Voici comme toujours pour nos topos de randonnée, la carte interactive qui vous permettra de visualiser notre itinéraire.

Voir en plein écran

Crêt de la Neige et Reculet en boucle

Après une bonne nuit de sommeil, bercée par le cri des chouettes hulottes qui peuplent les forêts de conifères de la Haute Chaîne du Jura, nous arrivons sur le parking du départ. Il est 9h, ce n’est pas vraiment un horaire très judicieux pour démarrer une randonnée, mais il faut également composer avec les aléas de notre mode de vie en camping-car. En général, on préfère partir très tôt pour éviter la foule. Une alternative efficace consiste à partir en fin de journée et bivouaquer pour profiter du coucher et lever de soleil en altitude.

Montée au Reculet par la forêt

Depuis le petit parking, une piste s’engage dans la forêt. Un panneau rappelle la règlementation qui s’applique dans la réserve. Un autre indique le sommet du Reculet à 3h de marche. Il faut compter 3h30 pour le Crêt de la Neige. La piste s’amincie rapidement et cède sa place à un petit sentier qui serpente dans le bois.

La forêt est dense et le soleil n’est pas encore passé au dessus de la crête. Il fait donc sombre, frais et humide. Pour une randonnée estivale, on peut considérer que les conditions sont idéales. Rapidement, la pente commence à s’accentuer. La montée pour le Reculet est plutôt courte (4km) mais assez raide (850m de dénivelé positif).

Paradis des myrtilles et des champignons

Les forêts jurassiennes sont riches en faune et en flore. Ces écosystèmes fournissent une grande quantité de champignons et de baies comestibles. Durant l’ascension vers le Reculet, nous sommes tombés sur quelques pieds de mouton, excellents à la poêle pour l’apéritif. En poursuivant, nous avons croisé le chemin de quelques myrtilliers dont nous nous sommes délectés des fruits. La règlementation de la Réserve interdit la cueillette des fleurs. Il est en revanche toléré de ramasser myrtilles et champignons dans la limite du raisonnable, à raison de 3kg/ jour et par personne. Message reçu, nous remplissons un fond de poche de myrtilles pour en faire une bonne tarte maison ce soir. La cueillette de champignons n’est pas des plus fructueuses, mais ces quelques pieds feront largement l’affaire pour nous faire goûter aux délices de ce terroir.

Sommet du Reculet

Après 2h de marche, cueillette et photos, nous sortons enfin du bois. Les arbres laissent leur place à des alpages verdoyants qui n’ont vraisemblablement pas manqué d’eau cet été. On peut apercevoir le sommet du Reculet, premier objectif du jour, sur notre droite. Sous sa grande croix métallique, de nombreuses petites silhouettes vont et viennent sur la crête. Il y a étonnement beaucoup de monde, nous étions pourtant seuls lors de la montée en forêt et sur le parking.

Lorsque nous arrivons en haut, nous sommes partis depuis 2h30. Il y a foule et c’est l’heure du repas. Le brouhaha est intense et il ne nous faut pas plus de 5 minutes pour nous extirper de la cohue. On décide de descendre un peu en contrebas pour essayer d’avoir une vue sur le lac Léman et davantage de quiétude pour le repas. On trouve une belle colline qui nous aurait promis un beau panorama si les nuages n’étaient pas venus jouer les trouble-fête.

Rando crêt de la Neige et Reculet itinéraire
Croix sommet du reculet Jura
La cohue du sommet

Comme par enchantement, une fois nos sandwichs avalés, les nuages se dissipent. Ils nous laissent entrevoir le sommet du Mont-Blanc, que je peux admirer pour la première fois de mon existence. C’est plutôt pas mal comme premier point de vue sur ce massif mythique !

Vue sur le mont blanc depuis le Crêt de la Neige
Vue dégagée sur le Mont Blanc

Du Reculet au Crêt de la Neige

Le sentier qui mène du Reculet au Crêt de la Neige est très bien marqué. On décide de rester sur la ligne de crête pour profiter de la vue. Par intermittence, les nuages viennent nous masquer la visibilité sur le lac Léman et le Mont-Blanc. Cela reste très agréable. Il y a néanmoins beaucoup de monde. Nous ne nous attendions pas à trouver une telle affluence. La plupart des gens ne sont pas vraiment équipés comme des randonneurs. Jean, robes, tongs et autres sandales sont plus nombreux que les chaussures de rando. Nous comprenons rapidement que la grande majorité est montée en téléphérique. C’est assez dommage quand on a l’opportunité de se promener dans un tel environnement. De notre point de vue, c’est difficilement concevable tant l’énergie dépensée par les remontées mécaniques est colossale.

Direction le crêt de la neige depuis le Reculet

Nous arrivons au sommet du Crêt de la Neige en même temps que plusieurs groupes de randonneurs. C’est l’embouteillage. Chacun leur tour, ils prennent une photo de groupe devant le panneau indicatif du sommet. Nous zigzaguons entre les différents protagonistes amassés au milieu du chemin pour nous extirper. Là encore, la fréquentation nous surprend. Nous prolongeons la balade en prenant la direction du Grand Crêt. Un autre arrêt myrtilles s’impose afin de garantir une quantité de fruits suffisante pour une belle tarte.

Reculet vu depuis le Crêt de la Neige

Fin de la boucle Reculet – Crêt de la Neige

Le sentier bifurque juste avant d’arriver au Grand Crêt. Le monde ne nous encourage pas à poursuivre vers ce dernier, nous décidons de rentrer. Nous suivons le chemin qui mène à la gare de téléphérique et rencontrons encore beaucoup de monde. L’accalmie aura lieu lorsqu’après deux petits kilomètres, nous dépassons le croisement qui rejoint la gare. Après cela, nous ne croiserons qu’un VVT de descente, qui a d’ailleurs manqué de nous écraser en arrivant à toute vitesse derrière nous.

Vue sur le lac Léman depuis le Crêt de la Neige

La fin de la rando est assez longue et pas toujours très bucolique. Nous passons sous les pylônes des remontées mécaniques. La très grande densité et diversité de fleurs sur les pistes de ski nous surprend agréablement. Nous bouclons le circuit après avoir fait 1,5km le long de la route départementale. Ce n’est pas la fin de randonnée idéale. Avec du recul, il aurait été plus judicieux de repartir dans l’autre sens et suivre le chemin inverse. C’est souvent plus agréable de faire une boucle, mais pour le coup, on vous recommande de rentrer par le sentier de la forêt qui est sauvage et préservé de la foule.

Randonnée Crêt de la Neige et Reculet : le bilan

Nous sommes partagés pour le bilan de cette randonnée dans la Réserve naturelle de la Haute Chaîne du Jura. D’abord, séduis par le charme de cette forêt. Également par la vue splendide qui s’offre à vous lorsque vous gagnez la ligne de crête. En revanche, il nous semble assez contradictoire d’imposer une règlementation très stricte pour le bivouac et la randonnée dans la réserve, si en contrepartie elle reste accessible pour le plus grand nombre sans effort. Le fait que cette zone soit sensible est indéniable et il nous semble essentiel de la protéger. En revanche, l’accès en remontées mécaniques va à l’encontre de toutes les mesures de protection. Cela draine une fréquentation vraiment impressionnante sur la zone qui ne peut probablement pas supporter tant de monde.

Nous avons effectué cette randonnée au Crêt de la Neige en plein mois d’août. Cela n’aide pas pour profiter du lieu dans le plus grand des calmes. Nous y étions également en milieu de journée, pendant le pic d’affluence. Cela n’enlève rien au fait que nous pensons que l’accès en téléphérique devrait être réservé aux personnes à mobilité réduite ou incapables de marcher et souhaitant découvrir cet environnement.

En dehors de cette remarque, la randonnée au Crêt de la Neige et au Reculet est vraiment chouette. La diversité de paysages et la richesse de la faune et de la flore locale nous ont séduit. Nous sommes plutôt habitués à la haute montagne dans les Pyrénées, mais nous avons tout de même beaucoup apprécié cette sortie à moyenne altitude.

Si vous avez des questions ou une remarque sur cette randonnée, n’hésitez pas à nous contacter sur notre compte Instagram.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !