Pendant notre périple en Europe, notre itinéraire nous a conduits en Slovaquie. C’était le début du printemps et après avoir passé un mois et demi dans le froid de la Bulgarie et de la Roumanie, le retour dans les plaines ensoleillées nous a fait le plus grand bien. Comme c’est un petit pays et que beaucoup de choses nous attendaient en Pologne, nous ne nous sommes pas éternisés. Notre voyage en Slovaquie en camping-car aura tout de même duré une dizaine de jours. Si vous découvrez ce blog, sachez que nous sommes des passionnés de montagne, donc vous ne trouverez pas ou peu d’informations sur la capitale slovaque dans cet article. En revanche, on vous propose de découvrir la très belle nature préservée des parcs nationaux de Slovaquie à travers des randonnées pour tous les niveaux de pratique. Nous vous dévoilons aussi notre retour d’expérience complet sur le voyage en Slovaquie et plus particulièrement avec un véhicule aménagé (camping-car ou van).

Randonnée dans les Tatras en Slovaquie

Voyage en Slovaquie : à propos

La Slovaquie est un pays d’Europe de l’Est qui ne dispose d’aucun accès à la mer. Il est enclavé entre la Pologne, la République Tchèque, l’Autriche, la Hongrie et l’Ukraine. Ex-pays appartenant à la Tchécoslovaquie, elle fait désormais partie intégrante de l’Europe, de l’OTAN, et de l’ONU entre autres. La monnaie de la Slovaquie est l’Euro et la langue locale le slovaque. Cela ressemble un peu au polonais, langue parlée parfaitement par Ania qui a pu réussir à se faire comprendre avec les locaux.

Voyage en Slovaquie : road trip en camping-car

Comment vENIR EN SLOVAQUIE ?

Notre passage en Slovaquie était une étape de notre voyage en camping-car à travers l’Europe. Nous arrivions de la Hongrie et avons donc passé la frontière terrestre entre les deux pays. Il s’agit d’une formalité puisqu’il n’y avait pas de contrôle au poste que nous avons franchi, et il semblait même totalement abandonné. Ce qui n’était pas le cas pour la Bulgarie par exemple, où nous avons eu droit à des contrôles pour entrer et sortir du pays.

Si vous ne voyagez pas en véhicule aménagé et que vous souhaitez découvrir la Slovaquie, la meilleure option est certainement le train et la location d’une voiture sur place. Le train est en effet un moyen de transport rapide et bien plus écologique que l’avion. Sur notre blog de voyage, nous encourageons nos lecteurs à changer leur pratique du tourisme. Nous les incitons à ralentir et à réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, il est indispensable de se passer de l’avion. Vous trouverez toutes les explications autour de ce sujet sur notre article du bilan carbone du voyageur.

On vous encourage donc à découvrir les alternatives à l’avion qui représente une solution idéale pour les voyageurs en Europe.

Comparez les offres sur Kombo :

Une fois sur place, vous trouverez le meilleur loueur de voitures avec le comparateur Driveboo :

Voyager en Slovaquie est tout à fait compatible avec une approche responsable sans pour autant se ruiner. En ralentissant un peu le rythme de voyage et en pensant aux alternatives à l’avion, vous découvrirez davantage de paysages et de nouvelles expériences.

La Slovaquie un pays dangereux ?

Le manque de connaissance sur un pays peut amener à penser qu’il est dangereux. Pendant notre voyage de 10 jours en Slovaquie en avril 2022, nous n’avons pas ressenti le moindre danger. Nous avons passé toutes les nuits dans notre camping-car, la plupart du temps en pleine nature. L’invasion de l’Ukraine par la Russie ne semblait pas perturber le quotidien des Slovaques. Nous ne sommes pas allés dans la capitale donc nous ne savons pas quel est le niveau de mobilisation ici.

Comme partout, le risque 0 n’existe pas. Mais en toute honnêteté, nous avons trouvé les Slovaques très accueillants et bienveillants.

Sur la route, le comportement des locaux ne nous a absolument pas choqués. Il faut dire qu’après avoir passé 3 mois en Europe de l’Est, les Italiens passent presque pour des enfants de choeur.

En ce qui concerne les risques liés au Covid-19 pour votre voyage en Slovaquie, vous pouvez consulter la situation actuelle sur le site du Ministère des Affaires Étrangères.

Notre voyage en Slovaquie

Pendant notre road trip en Europe, nous n’avions pas vraiment d’itinéraire. Nous avons un peu improvisé, et fait en fonction des envies et de la situation du moment. La guerre en Ukraine et l’incertitude quant à une possible escalade de la situation nous ont poussés à improviser, mais à surtout être prêts à nous éloigner de la zone si cela devait dégénérer. Évidemment, cela influence notre voyage, mais nous nous estimons particulièrement chanceux de pouvoir effectuer ce périple et de ne pas vivre au cœur du conflit. Donc ce que nous voulions éviter par-dessus tout, c’était de monopoliser des ressources dans un endroit où les gens en ont réellement besoin. Ce n’était pas le cas de la Slovaquie.

Une partie de la famille d’Ania vit en Pologne, à Cracovie. Nous avions donc marqué d’une croix cette destination depuis longtemps. Jusqu’au dernier moment, il n’était pas sûr que nous irions à cause de la guerre. Début avril, la situation était relativement stabilisée et il n’y avait pas de danger en Pologne, alors nous avons décidé de traverser la Slovaquie avant de rejoindre les Tatras polonaises et de monter vers Cracovie.

Avant de passer la frontière, nous avions tout de même à cœur de visiter la Slovaquie. Ce pays méconnu nous a réservé de très belles surprises. Notamment avec ses petites chaînes de montagnes et ses parcs nationaux.

Voyage en Slovaquie en road trip : à savoir

Si à cette période de l’année le printemps était déjà bien avancé en France, la situation était quelque peu différente dans cette partie de l’Europe. Les mois de mars et avril ont été très froids. Il y avait donc beaucoup de neige, même à relativement basse altitude. Les faibles températures imposaient des conditions de road trip plutôt difficiles, avec la nécessité de mettre le chauffage matins et soirs.

Pour rouler en Slovaquie avec votre véhicule, il faut s’acquitter du paiement d’une vignette. Pour un véhicule jusqu’à 3t5, vous avez plusieurs options (10 jours pour 10 € ; 30 jours pour 14 € ; 365 jours pour 50 €). Vous devrez donc choisir selon la durée de votre séjour. Toutes les informations et le paiement sont à retrouver sur le site officiel de la vignette slovaque.

Nous n’avions pas vraiment d’itinéraire pour notre road trip en Slovaquie. Mais nous voulions faire de la randonnée et rester en montagne autant que possible. Nous n’avions pas spécialement envie de découvrir la capitale Bratislava. Nous nous sommes donc concentrés sur le centre et le nord du pays.

Voyage road trip en Slovaquie en camping-car van

Randonnées en Slovaquie

En arrivant de Hongrie, nous avons tout de suite mis le cap sur les montagnes. Nous étions toujours frustrés par nos mésaventures du voyage en Bulgarie. L’objectif de ce séjour en Slovaquie, c’était donc de renouer avec le dénivelé positif et la montagne. Nous avions vraiment à cœur de découvrir les différents paysages du pays et ce à quoi ressemblaient ses chaînes de montagnes. La randonnée en Slovaquie a l’air assez populaire. Entre les nombreux itinéraires comportant des aménagements et l’engouement impressionnant pour le ski de randonnée, nous avons été surpris. En pleine saison, il y a d’ailleurs à priori beaucoup de monde qui fréquente les 9 parcs nationaux du pays.

Voici la carte interactive avec les 3 randonnées en Slovaquie que nous avons effectuées. Vous pouvez zoomer pour avoir un aperçu précis de l’itinéraire.

Voir en plein écran

Parc national du Paradis slovaque

Le parc national du Paradis Slovaque (Národný park Slovenský raj en slovaque) s’étend sur 200km2. Près de 80% de sa surface sont couverts de forêt, ce qui est une excellente nouvelle pour les amoureux de nature que nous sommes. Le parc national du Paradis Slovaque est un véritable jardin d’Eden pour les randonneurs. 300 km de sentiers sont à disposition et de nombreux passages ont été aménagés pour remonter les différents cours d’eau en toute sécurité. Échelles, ponts suspendus et autres balustrades aériennes permettent à tous ceux qui ont le goût de l’aventure d’explorer les lieux.

Nous avons fait deux journées de randonnée dans le parc national du Paradis Slovaque. Chacune d’entre elles nous a émerveillés. Contempler l’éveil de la nature avec le retour de la verdure et des oiseaux est un privilège. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le parc national du Paradis Slovaque porte très bien son nom.

Le paradis slovaque : parc national en Slovaquie
Les échelles de Sucha Bella dans le paradis slovaque.

Boucle de 11km depuis Dedinky

Ce petit lac artificiel est l’endroit idéal pour se poser et découvrir le parc national du Paradis Slovaque. Nous avons passé deux nuits au bord de l’eau. C’est également le point de départ d’une petite boucle de 11km et environ 400m de dénivelé positif et 400m de dénivelé négatif. Nous avons fait cette randonnée sur la journée avec une bonne pause pique-nique pour profiter du cadre montagnard et de la météo radieuse. Le début de l’itinéraire n’est pas la meilleure partie puisqu’il faut passer à travers des pistes de ski. Mais rapidement, on s’enfonce dans la forêt jusqu’au point culminant de la balade. Pour cela, on longe un ruisseau en montant quelques échelles. Rien d’insurmontable, celles-ci sont beaucoup moins impressionnantes que celles de la randonnée suivante.

Arrivés en haut, nous profitons d’une jolie clairière avec un refuge pour déjeuner. À environ 1000m d’altitude, la neige a laissé place aux parterres de crocus. Pour redescendre, on s’enfonce dans la forêt de conifères du parc national. C’est plus sauvage. On suit un cours d’eau jusqu’à revenir au bord du lac. Cette randonnée est située dans la partie sud du parc national du Paradis Slovaque. Si elle est un peu moins éblouissante, elle est beaucoup moins fréquentée que la moitié nord. Plus intimiste. Elle se découvre sans problème en famille, et cette boucle pourra être réalisée même par des non-initiés. Attention cependant à prévoir de bonnes chaussures de marche, de l’eau et de quoi se protéger de la chaleur si vous faites ce voyage en Slovaquie en plein été.

Suchá Belá : les plus belles gorges du paradis slovaque

Deuxième randonnée dans le parc national du Paradis Slovaque : Sucha Bella. Au départ du camping de Podlesok nous nous sommes enfoncés dans la forêt en longeant le ruisseau. Ce parcours d’une douzaine de kilomètres au total comporte une portion avec des échelles et des passages vertigineux. Ce n’est pas recommandé pour les personnes ayant des problèmes d’équilibre ou souffrant du vertige. Il faut également savoir qu’il est important de respecter le sens de circulation pour cet itinéraire. Cela permet d’éviter les embouteillages sur les échelles et passerelles.

Des petits passages de sentiers avec des planches de bois ont été aménagés tout le long de la randonnée. C’est vraiment très ludique et le cadre est féérique. En haute saison, il faut payer 2€ au niveau d’un guichet au départ de la randonnée. Lors de notre voyage en Slovaquie en avril 2022, le guichet était vide et fermé.

Il faut compter autour de 4h pour faire la boucle complète. Cette randonnée se fait donc à sens unique. Le sentier est étroit et l’emprunter dans le sens inverse causerait d’importants problèmes de circulation. Attention donc à bien démarrer depuis le camping de Podlesok et de bien faire une boucle pour rentrer. Si vous avez le vertige, on vous déconseille fortement cette randonnée. Elle n’est pas particulièrement difficile, mais certains passages aériens pourraient être trop exposés pour ceux qui sont sensibles.

Se loger près du parc national du paradis slovaque

Voici une petite sélection de logements pour découvrir le parc national du Paradis Slovaque. Il s’agit de liens affiliés, ce qui signifie que nous gagnerons un petit pourcentage de commission sur les réservations. Ce système nous permet de rentabiliser le temps passé à produire les articles et à développer notre blog de voyage. Cela n’entraîne pas de supplément sur votre facture, mais cela nous donne un chouette coup de pouce pour faire évoluer notre contenu.

Ce ranch est parfaitement situé pour profiter un maximum de la douceur de vivre slovaque. À proximité des départs de randonnées, il s’agit d’un point de chute parfait pour se retrouver après une journée en plein air. Petits et grands apprécieront le terrain de jeu fantastiques mis à disposition des invités. Enfin, chaque nuit vous donne droit à un petit déjeuner continental de qualité très apprécié des nombreux vacanciers ayant séjourné ici.

Chalet Slovaquie parc national

Ce chalet a l’architecture typique des habitations de montagnes en Slovaquie est le lieu de résidence idéal pour découvrir le parc national du Paradis Slovaque. Il est situé tout près de départ de randonnées, dont la magnifique Sucha Bella et ses cascades. Les chambres avec vue sur les montagnes sont tout confort. Un hébergement qui conviendra aux familles, aux couples et aux groupes d’amis venus explorer la région.

Parc national des basses Tatras

Les Petites Tatras (Nizke Tatry) sont une chaîne de montagnes qui se dresse un peu au sud des Tatras qui font la frontière entre la Slovaquie et la Pologne. Si elles sont moins hautes et moins impressionnantes que les Tatras, les petites Tatras représentent tout de même un arrêt de choix pour les randonneurs en voyage en Slovaquie. Il s’agit d’ailleurs d’un balcon particulièrement propice pour admirer la chaîne dominante du pays par temps dégagé. Fin avril en Slovaquie, il y a encore beaucoup de neige. Les stations de ski tournent même à plein régime. Nous nous sommes garés dans le village de Demänovská Dolina, petite station à 1000m d’altitude afin d’explorer les basses Tatras et le parc national.

Randonnée en Slovaquie parc national des basses tatras

Randonnée du Chopok

Le plus haut sommet des basses Tatras culmine à 2043m, il s’agit du Dumbier. Son ascension en hivernale est assez complexe, il vaut mieux prévoir de quoi bivouaquer et nous n’étions pas équipés pour les températures très froides du moment. Nous nous sommes donc rabattus sur le Chopok et le Derese. Ces deux sommets affichent respectivement 2024 et 2004m d’altitude. Le Chopok est atteignable avec un téléphérique, mais c’est bien à pied que nous sommes montés. La course présente un dénivelé total d’environ 1200m, le passage en crête ayant de nombreuses petites descentes et remontées qui font grimper les statistiques.

Pour cette randonnée, nous sommes partis équipés de nos crampons, piolets et de nos couches de vêtements les plus chauds. Les températures annoncées au sommet du Chopok étaient prévues pour descendre autour de -18 degrés avec du vent à plus de 50 km/h. Des conditions bien hivernales donc, malgré que nous soyons déjà fin avril.

Randonnée Chopok en Slovaquie

Ascension par le Derese

Après deux heures et demie de montée, dans la neige, crampons aux pieds, nous sommes enfin arrivés sur la crête. Le vent est glacial. Mais quel bonheur de retrouver les sensations de la haute montagne. On partage la vue avec quelques amateurs de ski de rando. Direction le Chopok en passant par le sommet de Derese. S’il est plus bas, il a l’avantage de ne pas être parasité par des remontées mécaniques. On préfère d’ailleurs largement la vue qui n’est pas obstruée en haut du Derese à celle du Chopok qui est surmontée d’une gare de télécabine.

Pour accéder au sommet du Chopok, il est nécessaire de passer par les pistes de ski de la station. C’est tout à fait normal en Slovaquie que des piétons se baladent sur les pistes. C’était quand même assez déroutant, et certainement la partie la plus dangereuse de la randonnée. Nous avons profité d’un petit refuge pour manger un bon goulash bien chaud avant de repartir. Cela tombait à pic puisque nous avions oublié une partie de notre réchaud à gaz et que nous étions donc dans l’impossibilité de cuisiner !

Voyage en Slovaque : randonnée dans le parc national des Basses Tatras

Retour par la station

Ce voyage en Slovaquie a une fois de plus été l’occasion de constater que les stations de ski font vraiment du mal à la montagne. Quelle tristesse de voir tous ces flancs de montagnes dépourvus de leurs arbres. Pour finir cette randonnée et faire une boucle, nous sommes passés par la station. Le sentier longe et traverse des pistes sur quelques kilomètres avant de terminer isolé dans la forêt en cours d’abattage. C’est donc sur une note plutôt triste que s’achève cette randonnée dans les Basses Tatras en Slovaquie.

Randonnée en Slovaquie en montagne
Les ravages de l’humain sur la montagne. Même au cœur d’un parc national en Slovaquie…

Parc national des Tatras

Après la légère déception des Basses Tatras, nous attendions beaucoup de leurs grandes sœurs : les Tatras. Mais il faut dire que la météo et la règlementation du parc national nous ont joué des tours. La première, fut une belle surprise au réveil, avec une bonne dizaine de centimètres de neige sur notre camping-car à seulement 800m d’altitude ! La seconde, l’interdiction totale de dormir dans son véhicule à l’intérieur du parc national. Celui-ci est assez étendu et il englobe la plupart des parkings de départs de randonnées.

Si vous souhaitez faire un road trip en Slovaquie et/ou Pologne et que vous souhaitez découvrir le parc national des Tatras vous devrez faire attention. Les gardes du parc connaissent les spots Park4Night et tournent quasiment tous les soirs à la belle saison. Ils distribuent des contraventions dont le montant est à priori négociable, mais très élevé ! Vous devrez organiser votre voyage en connaissance de cause et prévoir quelques nuits au camping dans ce coin.

Voyage en Slovaquie : les Tatras

Se loger près des tatras

Si vous souhaitez explorer les montagnes des Tatras en Slovaquie, voici deux proposition d’hébergements

Chalet tatras slovaquie

Ce chalet particulièrement fleurit est situé entre les basses et hautes Tatras. La localisation parfaite pour explorer les deux chaînes de montagne dans un décor très agréable. Un petit déjeuner qualitatif est à disposition. Après une journée de randonnée, vous pourrez prendre un verre sur la terrasse et vous relaxer en profitant des commodités de l’hôtel.

Hotel Slovaquie tatras

Il s’agit certainement de l’hôtel avec la plus belle vue de toute la Slovaquie. Situé au cœur des hautes Tatras non loin de la frontière avec la Pologne, cette pension est un hébergement de rêve pour découvrir les montagnes slovaques. Espace de jeux pour enfants, spa et vues panoramiques sur les montagnes comptent parmi les arguments majeurs de cette auberge.

Voyage en Slovaquie : le bilan du road trip

À ces deux problèmes s’en est rajouté un troisième. Impossible de remplir notre cuve d’eau nulle part dans la région. Que ce soit les stations-services ou fontaines trouvées ici et là, soit c’était un refus direct (malgré un plein de gasoil de 70L), soit les fontaines étaient encore fermées à cause du gel.

Faute de trouver où dormir, avec une réserve d’eau à sec et des prévisions météo qui annonçaient encore plus de neige, nous n’avions d’autre choix que de quitter le pays. Nous avons néanmoins apprécié notre voyage en Slovaquie. Ces aléas font partie de l’aventure et du road trip. Peut-être que nous reviendrons découvrir la Slovaquie en camping-car à la belle saison. Avec un peu moins de complications pour la logistique et une météo plus favorable à la randonnée en montagne.

Si vous avez la moindre question sur ce voyage en Slovaquie en camping-car, n’hésitez pas à nous la poser en commentaire de l’article. Nous sommes également disponibles pour répondre à vos interrogations via nos réseaux sociaux.

Donnez une note à notre contenu
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !