Les Dolomites, ce massif de montagnes du nord de l’Italie qui fait rêver de nombreux voyageurs chaque année. Cette destination attire beaucoup les amateurs de nature et de montagne. À juste titre puisque les paysages des Dolomites sont connus pour figurer parmi les plus spectaculaires du monde. Lacs de montagne à l’eau bleu turquoise ou petites vallées nichées au pied des sommets, si votre cœur balance, les Dolomites risquent bien de vous combler. Et quand en plus la neige s’invite à la fête, c’est une véritable féerie qui s’offre à vous. Nous avons exploré les Dolomites à bord de notre camping-car à la fin de l’automne 2021.

Après avoir passé 3 mois dans les Alpes françaises, nous avions envie de changer de région. En route vers le sud-est de l’Europe pour aller chercher des températures plus confortables, un road trip dans les Dolomites s’imposait avant de quitter définitivement la haute montagne pour l’hiver. Dans cet article, on vous raconte notre expérience et notre ressenti sur cette région très réputée de l’Italie du nord. On vous fournit tous les détails qui vous permettront de réussir votre voyage dans ce magnifique massif. Attachez vos ceintures et préparez vos chaussures de randonnée, on vous embarque dans les Dolomites pour un road trip grandiose.

Parc Naturel de Puez Odle dans les Dolomites en hiver
Les Dolomites en hiver, quand la magie opère.

Les dolomites : en bref

Inscrites depuis 2009 au patrimoine mondial de l’UNESCO, les Dolomites couvrent une vaste zone montagneuse de l’Italie du nord. Elles bordent les Alpes et sont caractérisées par leur composition. C’est la roche dolomie, issue de sédiments carbonatés, qui donne son nom au massif. C’est également ce type de roche qui forme ses sommets si particuliers que l’on distingue de loin.

Entre la région de Trentin-Haut-Adigne (Trentino Sudtirol) et la Vénétie (Veneto), ce sont pas moins de 141 903 ha qui s’offrent à vous. On dénombre dans le massif un total de 18 sommets à plus de 3000m d’altitude. Le climat est logiquement continental et montagnard, ce qui signifie que les précipitations sont importantes, que les étés sont tempérés et les hivers très froids. En y allant en novembre, nous avons eu des températures descendant jusqu’à -15°C plusieurs nuits. Il est donc important de partir équipé et de se préparer correctement pour un road trip dans les Dolomites. Dès le mois d’octobre et jusqu’en avril, il faut s’attendre à des chutes de neige régulières.

En été, si la pluie peut s’inviter à la fête, les températures sont largement plus supportables. Néanmoins, il s’agit d’une région montagneuse alors il faut anticiper des changements de temps rapides et imprévisibles. Attention aux orages et à d’éventuelles baisses brutales des températures. Si la belle saison est plus propice à la randonnée dans les Dolomites, c’est aussi la période avec la plus forte affluence touristique. Vous serez rarement seuls sur les sentiers, à moins de partir avant le lever du soleil, et encore.

Pour résumer, les Dolomites c’est du waouh presque à chaque virage. Fidèle à sa réputation, la région offre des paysages spectaculaires. Ce qui en fait un site aussi fréquenté, c’est probablement le fait qu’il n’y a pas besoin de descendre de sa voiture pour en prendre plein les yeux. Beaucoup de lieux absolument magnifiques sont visibles depuis la route ! Alors si en plus vous aimez marcher, vous allez vraiment en prendre plein les mirettes !

Paysage magnifique dans les Dolomites
Paysage typique des Dolomites depuis la fenêtre du camping-car.

Quelle langue parlent les locaux dans les Dolomites ?

Dans toute la partie nord des Dolomites, et cette région que l’on appelle Sud Tirol, c’est l’allemand qui prime. C’est très étrange, mais vous verrez que les inscriptions sur les panneaux de signalisation sont d’abord écrites en allemand puis en italien. L’influence germanique est omniprésente. Si comme nous vous parlez plutôt anglais, il sera assez difficile de communiquer en dehors des restaurants et lieux touristiques.

Nous avons eu des problèmes mécaniques sur notre camping-car pendant notre road trip dans les Dolomites. Les échanges avec les garagistes ont été très complexes. Ils ne parlaient pas anglais, et nous ne parlions qu’un tout petit peu d’italien. On vous souhaite de ne pas avoir à passer par la case garage pendant votre séjour dans les Dolomites. Nous avons visité plus de 20 ateliers de réparation automobile sans jamais trouver un mécanicien qui voulait bien nous aider. Il aura fallu attendre d’arriver à Belluno pour qu’on veuille bien s’occuper de nos problèmes.

Comment aller dans les Dolomites en italie ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour venir visiter les Dolomites. De notre côté, nous voyageons avec notre camping-car. Nous sommes arrivés de Briançon, où nous sommes entrés en Italie par Montgenèvre. Nous nous sommes directement rendus dans les Dolomites en passant par Turin, Milan et Trente. Le paysage sur cet itinéraire n’est clairement pas intéressant. La zone est un mélange de plaines agricoles et de grosses industries. L’arrivée près des grands lacs (Côme et Majeur) au pied des montagnes, permet de se mettre dans l’ambiance. Ce n’est qu’une fois que l’on arrive à proximité de Bolzano qu’on se retrouve vraiment immergé dans les Dolomites.

Pour venir visiter les Dolomites depuis la France il y 3 moyens de locomotions qui limitent les émissions de CO2 : votre véhicule, le train ou le bus. De nombreux blogs de voyages recommandent l’avion jusqu’à Venise. Pour préserver la planète, on vous encourage à ne pas prendre un vol pour une courte durée et sur une si petite distance.

Vous rêvez d’un road trip dans les Dolomites en véhicule aménagé ? On vous conseille de louer un van ou un camping-car avec la meilleure plateforme de location selon nous à savoir Yescapa.

Moins cher et peut-être plus confortable pour certains, louer une voiture est également une bonne option pour visiter les Dolomites.

Liberté absolue dans les Dolomites avec notre camping-car.

Que faire dans les Dolomites ?

Comme il s’agit d’une zone de montagne, ce sont les activités en plein air qui priment dans les Dolomites. Si vous découvrez ce blog, vous ne savez pas encore que c’est la randonnée en haute montagne qui nous anime. Nous avons donc choisi de visiter cette région pour ses sommets spectaculaires. En été, il est possible de faire de nombreuses randonnées, à la journée ou avec nuits en bivouac ou refuge gardé. Si vous aimez les randos en autonomie, l’Alta Via est un trek de 8 jours qui traverse l’intégralité du massif. Après notre séjour aux conditions hivernales, nous l’avons ajouté sur la liste des grandes randonnées à faire dans les prochaines années ! Les amateurs de sensations fortes seront également servis dans les Dolomites. Voies d’escalade et de via ferrata ne manquent pas dans la région.

En hiver, vous pourrez évidemment pratiquer le ski alpin dans l’une des nombreuses stations du massif. Ski de randonnée, raquettes et alpinisme sont aussi au menu. Mais les Dolomites c’est aussi un patrimoine culturel assez riche. Après tout, nous sommes en Italie, et les églises sont légion. Il y a également quelques musées qui valent le détour, dont le célèbre musée de la photographie de montagne à Plan de Corones (Kronplatz), qui était malheureusement fermé pendant notre passage.

Si d’ordinaire l’Italie est un pays de gastronomie, nous n’avons pas vraiment été emballé par les spécialités culinaires des Dolomites. L’influence germanique tend, à notre goût, à dénaturer la cuisine italienne. Pour illustrer ce propos, beaucoup de restaurants proposent des pizzas avec de la saucisse. C’est rédhibitoire pour nous qui adorons les vraies pizzas.

Organiser un road trip dans les DOLOMITES en italie

Si vous êtes en pleine préparation de vos vacances, vous aurez probablement à coeur d’étudier un peu votre destination. De notre côté, nous ne savions pas que nous allions venir visiter les Dolomites jusque quelques jours avant. C’était donc de l’improvisation presque totale. Quelques amis nous avaient tout de même indiqué les coins à découvrir absolument. Si nous n’avions pas d’itinéraire, c’est aussi parce que nous étions là en conditions hivernales. Et à tout moment, les cols pouvaient se retrouver fermés.

Nous avons donc pris ce road trip comme il venait, au fil des envies, de la météo et de nos aléas mécaniques. La neige nous a malheureusement forcés à écourter le séjour et nous n’avons pu voir la moitié de ce que nous voulions. Nous avons pourtant passé près d’un mois sur place. Mais entre nos activités professionnelles, la météo, les journées très courtes de l’hiver et les soucis mécaniques sur Jolly, c’était assez compliqué.

16h30 dans les Dolomites en hiver.

Les plus beaux spots des Dolomites

Les Dolomites c’est grand et les temps de trajets sont rallongés par les routes aux nombreux virages et le dénivelé. Prévoyez deux bonnes semaines si vous souhaitez en profiter suffisamment pour découvrir les plus beaux spots de la région. Vous préférez tout organiser à l’avance et ne pas découvrir au dernier moment ? Alors voici une liste non exhaustive des plus beaux endroits des Dolomites à marquer sur votre carte pour votre road trip :

  • Alpe di Suisi
  • Cinque Torri
  • Passo ou Col de Gardena
  • Col de Pordoi
  • Col de Giau
  • Lago Federa
  • Lago di Landro
  • Lac de Braies ou Lago di Braies
  • Lago di Carezza
  • Lac de Sorapis
  • Lago di Misurina
  • Tre Cime di Lavaredo
  • Val Gardena
  • Val di Funes
  • Santa Magdalena
  • Chiesetta di San Giovanni in Ranui

De notre côté, voici la carte avec l’itinéraire que nous avons suivi. Avec les températures que nous avons affrontées sur place, la plupart des lacs d’altitude étaient déjà gelés. Nous avons tout de même eu le temps de voir le fameux Lago di Braies et le Lago di Misurina avant qu’ils ne soient entièrement recouverts de glace. Mais c’était vraiment très frustrant d’arriver trop tard pour contempler les Lago di Sorapi, Lago di Carezza et les très nombreux autres lacs de montagne du massif.

Voir en plein écran

Nous avions prévu de faire la section entre Cortina d’Ampezzo et Ortisei pour la fin du séjour. Mais les problèmes mécaniques sur le camping-car ont empiré. Ils nous ont forcés à nous diriger vers Belluno pour trouver un mécanicien qui puisse faire rentrer Jolly dans son garage et nous trouver des pièces.

Road trip avec un véhicule aménagé dans les Dolomites

L’avantage de venir visiter les Dolomites hors saison, c’est que la police ne fait plus la chasse aux vans et camping-cars. À condition d’être raisonnable et de respecter les lieux (on insiste sur ce point) il est possible de dormir presque partout. En été, c’est à priori vraiment plus compliqué. Les panneaux d’interdiction fleurissent comme des gentianes.

Hors saison, les parkings sont presque vides, et les sentiers de randonnée déserts. Comme partout, il y a des avantages et des inconvénients à voyager en dehors des périodes d’affluence touristiques.

La vue depuis un petit parking dans les Dolomites.

Accès à l’eau potable

Dans les Dolomites, les lieux pour remplir l’eau potable de la cuve d’un véhicule aménagé sont plus rares que dans la majorité des régions que l’on a visitées. Il y a bien des petites fontaines dans bon nombre des villages. Mais il faut compter une heure à maintenir le tuyau en place pour remplir 80 L d’eau. Comme si ce n’était pas assez, tous les robinets de remplissage ont été coupés à partir de mi-novembre. Nous avons passé de nombreuses heures à enchaîner les échecs à la recherche d’eau potable. Chaque fois, ça s’est terminé aux petites fontaines qui permettaient de péniblement remplir notre bidon de 10L que l’on vidait dans la cuve.

Si vous avez des toilettes chimiques, se débarrasser des eaux noires va également représenter un réel budget durant votre road trip dans les Dolomites. Nous étions vraiment contents d’avoir construit nos toilettes sèches. Certaines aires pour camping-car prennent 10 € pour simplement effectuer la vidange des eaux usées et le remplissage de la cuve. Et oui, l’eau se vend à prix d’or dans les Dolomites.

Dormir dans son véhicule

Si vous êtes coutumiers des lieux touristiques avec votre van ou camping-car, vous connaissez par coeur les panneaux « camping interdit » et les barrières de hauteur. Les Dolomites n’échappent pas à la règle. En revanche, hors saison, nous avons trouvé assez simple de se garer et dormir sans être dérangé. De toute manière, la plupart des campings sont fermés à partir du mois d’octobre. Un parking de départ de randonnée représente une bonne option. Vous passerez votre nuit au calme, en pleine nature et souvent avec une belle vue.

C’est aussi pratique pour pouvoir partir tôt, éviter la foule et profiter des plus belles lumières de la journée. Il y a un inconvénient, ces parkings sont souvent payants, surtout en haute saison. Et les tarifs de stationnement dans les Dolomites sont pour le moins astronomiques. Comptez pas moins de 8 € pour entre 15 minutes et 3 heures sur certains lieux emblématiques comme le lac ou Lago di Braies.

Spot de nuit typique dans les Dolomites : le départ d’une randonnée.

État des routes dans les dolomites

Nous avions un peu peur de nous retrouver bloqués par la neige dans les Dolomites en début d’hiver. Nous avons très vite compris qu’ici, la majorité des routes sont déneigées rapidement. Elles sont également salées pour éviter que le verglas ne les rende dangereuses. Il est tout de même obligatoire d’être équipé de pneus neige ou de chaînes comme en France.

Comme il s’agit d’une région très touristique, les routes sont en très bon état. C’est de la montagne, donc attendez-vous à beaucoup de virages en épingle et à de la pente parfois supérieure à 12%. Mais d’une manière générale, nous avons été agréablement surpris par la bonne qualité du réseau routier dans les Dolomites. Notre bon vieux Jolly n’a eu aucun mal à nous amener sur les départs de randonnées. Mais il a l’habitude de la montagne.

Se loger dans les dolomites

Si vous avez choisi la voiture ou le bus comme moyen de locomotion pour votre voyage dans les Dolomites, vous aurez besoin de logements. Que ce soit un emplacement de camping, un hôtel ou un gîte, il est préférable de réserver suffisamment à l’avance vos hébergements. Il en est de même si vous comptez passer une nuit en refuge de montagne. Vous devrez contacter le gardien du refuge via son site internet et vous assurer qu’il y a de la place pour la nuit convoitée. Attention, les périodes de gardiennage sont courtes pour ce type d’hébergement. Si vous comptez venir en pleine saison, un délai de plusieurs semaines voire mois à l’avance est requis pour les plus convoités. En haute saison, les prix flambent, c’est une raison de plus pour privilégier un voyage à la fin du printemps ou en automne.

Pour vous aider à organiser votre road trip dans les Dolomites, nous avons réalisé une sélection d’hébergements qui pourraient vous intéresser. Quand on voyage en voiture, il est plutôt judicieux de choisir ses points de chute afin qu’ils centralisent les différents points d’intérêts. Si vous souhaitez vous concentrer sur les principaux spots emblématiques, 2 villes sont particulièrement intéressantes : Ortisei et Cortina d’Ampezzo. Cela permet de limiter les kilomètres de déplacement entre votre hôtel et les points d’intérêt. Chacune de ces villes est entourée à distance raisonnable, de dizaines de lieux à visiter pendant votre voyage.

Chalet dans les Dolomites
Chalet de vacances dans les Dolomites.

Notre sélection de logements

Voici donc quelques logements qui nous paraissent bien situés et agréables pour un road trip en voiture dans les Dolomites. Pour chaque ville, nous avons décidé de vous proposer au moins un logement bon marché. Ainsi, les voyageurs de tous budgets pourront trouver leur bonheur. Les liens présentés ici sont affiliés. C’est à dire que l’on reçoit une petite commission pour chaque réservation effectuée depuis notre site.

La majorité des blogs de voyage fonctionnent de la sorte, tous ne sont pas transparents à ce sujet. On préfère être honnête. Les sommes gagnées ne sont pas mirobolantes, elles nous servent à payer l’hébergement du site et à rentabiliser un peu les très nombreuses heures passées à rédiger les articles. Ce petit coup de pouce est donc grandement bienvenu et on vous remercie d’avance si vous passez par ces liens pour réserver. Si vous n’êtes pas encore décidé, rien ne vous empêche de revenir sur cet article plus tard pour réserver vos chambres d’hôtel.

Logements à Ortisei
Hébergement dans les Dolomites en Italie à Ortisei
Crédit photo : @La Cort My Dollhouse

Cet établissement avec piscine, saunas et chambres luxueuses s’adresse à ceux qui recherchent un séjour tour confort dans les Dolomites. Il peut également s’agir d’une très bonne option pour passer une nuit en amoureux après une randonnée éprouvante. Une nuit dans cet hôtel 4 étoiles au coeur des Dolomites a un coût certain, mais l’expérience a l’air d’en valoir la peine. Un petit déjeuner copieux et qualitatif est compris dans la réservation.

Crédit photo : @Pension Haus Tirol

Parmi les quelques logements pas chers des Dolomites dans le secteur d’Ortisei, la Pension Haus Tirol est l’un des mieux notés. Chambres tout confort, parking gratuit et petits déjeuners très complets rendront votre séjour agréable. Seceda et le Parc Naturel Puez Odle sont tout près, de quoi profiter des plus belles montagnes des Dolomites en quelques minutes. Avec ses prix attractifs, ce logement est vite complet pour la saison estivale. On vous aura prévenu.

Hébergement à Ortisei dans les Dolomites
Crédit photo : @Hôtel Hubertusstube

Si vous cherchez un hôtel à proximité d’Ortisei, l’Hubertusstube propose des chambres à un prix raisonnable sans négliger le confort. Le restaurant de l’hôtel est réputé, et vous pourrez même profiter du petit déjeuner avant d’aller randonner dans les Dolomites. Un très bon point de chute pour découvrir le Sud Tyrol. Cet établissement arbore le label Voyage Durable qui témoigne de son engagement pour limiter le gaspillage des ressources et les déchets.

Logements à Cortina d’ampezzo
Crédit photo : @Daniela Apartment

Avec sa localisation dans le centre de Cortina et son parking gratuit, cet appartement est idéal pour les voyageurs en quête de flexibilité. La cuisine équipée vous permettra de ne pas dépendre des restaurants et de réduire le budget de votre séjour. Un hébergement pratique pour découvrir les environs et découvrir Cinque Torri, les lacs ou le col de Falzarego.

Réserver hébergement pour voyage dans les Dolomites à Cortina
Crédit photo : @BB Hôtel Passo Tre Croci

Avec un prix de chambre double pour une nuit oscillant autour de 100 € (selon saison), cet hôtel 3 étoiles est une très bonne option pour les voyageurs qui cherchent lier l’utile à l’agréable dans les Dolomites. Sa localisation à l’extérieur de Cortina vous permettra de profiter du calme et de la sérénité de la région en restant à proximité des commerces et des points d’intérêt.

Hébergement road trip dans les Dolomites Cortina
Crédit photo : @Hôtel Fiames

Avec ses chambres doubles à moins de 100 € la nuit, l’hôtel Fiames est un logement abordable parfait pour explorer les environs de Cortina d’Ampezzo. Point de chute idéal pour se rendre au lac Sorapis, au lac de Braies ou encore au lac Misurina, il s’agit très certainement de la meilleure option pour les voyageurs petit budget. Attention, les chambres partent vite.

Camping dans les Dolomites

Camping dans les DOlomites
Crédit photo : Caravan Park Sexten

Avec ses bungalows en bois et ses espaces pour tentes, ce camping moderne tout confort est l’un des plus beaux des Dolomites. Situé tout près des magnifiques Tre Cime de Lavaredo et avec une vue remarquable sur les montagnes, il s’agit d’un lieu de vacances idéal. Mention spéciale aux petites cabanes perchées qui donnent envie de passer des soirées à regarder les étoiles par la fenêtre.

Camping pour voyage dans les Dolomites
Crédit photo : Camping AL PLAN Dolomites

Un peu plus rustique, mais ne manquant de rien, le camping Al Plan est lui aussi pourvu d’une vue spectaculaire sur les montagnes. Les emplacements vous permettront de vous installer confortablement pour explorer la région. Sa localisation très centrale est idéale pour visiter les Dolomites avec un point de chute à distance raisonnable de tous les points d’intérêt.

Budget d’un road trip dans les Dolomites

Il faut savoir que le prix d’un hébergement dans les Dolomites est assez élevé. C’est une destination assez chère. Le coût de chaque parking est important et si en plus vous utilisez les téléphériques ou télésièges, le budget d’un road trip dans les Dolomites atteint rapidement des sommets. Durant notre voyage dans la région en novembre 2021, le prix du gasoil était situé entre 1,60€ et 1,70€ le litre. C’était 10 à 20 centimes plus cher qu’autour de Venise à l’époque.

Difficile pour nous de chiffrer parce que nous vivons dans notre véhicule. Nous ne payons donc pas d’hébergements. À quelques rares occasions, on prend une nuit en camping ou sur une aire de camping-car. Le prix de la nourriture ne nous a pas semblé excessif dans les Dolomites. Dans la plupart des restaurants, vous mangerez une bonne pizza pour 8 à 12€. Comptez entre 4 et 6€ pour une pinte de bière locale à la pression. Le budget à prévoir dépend fortement de votre mode de voyage. Si vous venez en avion jusqu’à Venise, que vous louez une voiture sur place et que vous passez vos nuits dans une chambre d’hôtel, il faudra forcément prévoir de casser la tirelire. En véhicule aménagé, vous économiserez sur l’hébergement.

Les Dolomites : points d’intérêts

Le gros avantage du road trip c’est de pouvoir se déplacer d’un point d’intérêt à un autre sans avoir à revenir au même endroit. Cela permet de voyager dans une région et de la découvrir en réduisant le temps passé à conduire. Le road trip vous permettra donc de profiter davantage du cadre, sans forcément faire exploser le compteur de kilomètres parcourus. Dormir à un point de vue sur les sommets emblématiques du massif, c’est quand même sacrément plus chouette que de devoir revenir à son hôtel tous les soirs non ? C’est notre point de vue en tout cas. Ce n’est évidemment pas envisageable pour tout le monde, il faut sacrifier un peu de confort, mais croyez-nous, le jeu en vaut la chandelle.

Dans cette section, on vous propose de découvrir les différents points d’intérêts que nous avons visités pendant notre road trip dans les Dolomites. Il y a évidemment des classiques, mais aussi quelques perles dénichées au hasard et en fouinant dans les entrailles de Google.

Comme on l’a expliqué plus haut, entre les déboires mécaniques et les conditions météo, on a dû faire une croix sur pas mal de spots qui nous faisaient pourtant beaucoup envie. Mais ça nous permet d’en avoir gardé sous la pédale pour notre prochaine visite, et de vous laisser un peu de suspens sur ce qui vous attend.

Val di Funes

Le Val di Funes est l’une des vallées les plus emblématiques des Dolomites. Si son nom ne vous dit rien spontanément, vous avez forcément déjà vu les photos de ces belles églises avec des sommets qui déchirent le ciel en arrière plan. C’est dans le Val di Funes que vous aurez ce type de vue incroyable. Pour y accéder, depuis Bolzano, suivez la SS12 en direction de Bressanone. Bifurquez sur la SP141 au niveau de Gudon pour vous enfoncer dans la vallée.

Santa Magdalena

L’église de Santa Magdalena est l’un des points d’intérêt principaux du Val di Funes. Elle est perchée sur une colline et offre un point de vue exceptionnel sur le massif de l’Odle. Les sommets mythiques comme la Furchetta et Sass Rigais sont bien reconnaissables.

Chiesetta San Giovanni in Ranui

Juste un peu plus loin sur la route, ne manquez pas la petite chapelle Chiesetta San Giovanni in Ranui. En anglais, elle est appelée Church of St John. Ce bâtiment iconique des Dolomites a été construit au milieu d’une prairie verdoyante en lisière d’une forêt. Il s’agit d’une église baroque dont le clocher a été surmonté d’un dôme cuivré. Sa façade est ornée de fresques, et dans un tel cadre, on peut dire sans trop se mouiller que c’est une des plus belles chapelles du monde.

Chapelle San Giovanni dans les Dolomites road trip

Parc Naturel Puez Odle

Les amateurs de randonnée devront absolument faire un arrêt pour découvrir le parc naturel Puez Odle dans les Dolomites. Plusieurs points d’accès sont possibles. De notre côté, nous y sommes allés juste après le Val di Funes puisque le parking de Zanser Alm, au bout de la route est un point de départ idéal. Il est possible de se garer à 1600m d’altitude moyennant le coût de 12 € par 24 heures pour un camping-car. Attention, la machine ne prend pas la carte, il faudra avoir des espèces et le premier distributeur est loin en arrière.

Les randonneurs de tous les niveaux trouveront leur bonheur depuis ce parking. Nous avons fait deux randos depuis ce parking, une facile et une plus exigeante.

Toutes les randonnées que nous avons effectuées sont détaillées dans une section dédiée, dans la suite de l’article.

Randonnée dans les Dolomites dans le parc naturel Puez Odle

Totenkirchl

Totenkirchl est beaucoup moins célèbre que la plupart des noms figurant dans cette liste des plus beaux endroits des Dolomites. Il s’agit d’une chapelle, dont le nom en français signifie la chapelle des morts. Elle est située à 2186m d’altitude, sur le plateau de Villandro Alp. Pour y accéder, il faut marcher depuis le parking de Gasser Hutte, au-dessus du village de Chiusa entre Bolzano et Bressanone.

Le magnifique plateau au-dessus de Gasser Hutte dans les Dolomites.

Lac de Braies ou Lago di Braies

Le lago di Braies, ou lac de Braies est l’un des spots les plus beaux et emblématiques des Dolomites et du Sud Tyrol. Ce lac dont l’eau est bleu turquoise, vous l’avez probablement déjà repéré depuis longtemps. Pour y accéder, il suffit d’emprunter la SS49 entre Dobbiaco et Brunico et de bifurquer en direction de Ferrare. Le lago di Braies est alors au bout de la route. Le parking est payant et nous avons dû débourser 8€ pour 3 heures sur place. C’est très cher, même hors saison. Il est possible de se garer gratuitement plus bas et de marcher quelques kilomètres. Si habituellement nous sommes toujours partant pour une randonnée, marcher le long de la route pour éviter de payer ne nous intéressait pas vraiment.

Lors de notre visite du lac de Braies, une bonne partie du lac était déjà gelée. Cela enlève forcément du charme à l’endroit. Le niveau était très bas, la petite cabane qui abrite habituellement les bateaux pour touristes était carrément hors de l’eau. Du coup, le lac était beaucoup moins photogénique qu’à l’accoutumée. Mais en faisant le tour, nous avons tout de même eu droit à quelques jolis reflets.

Si vous venez au lago di Braies en été, privilégiez le matin très tôt ou le soir pour le coucher du soleil. En journée, ce lieu est pris d’assaut. Nous avons lu des retours d’expérience qui parlaient de plus de 70 photographes dès le lever du jour et jusqu’à 7 drones en même temps au mois d’octobre. De quoi donner envie de partir en courant. De notre côté, nous sommes arrivés sur place vers midi après le passage infructueux chez une dizaine de garagistes sans en trouver un seul qui voudrait réparer notre véhicule. Il n’y avait pas grand monde, mais nous étions mi novembre, en pleine semaine et la météo n’était pas au rendez-vous.

Lago di Braies dans les Dolomites

Tre Cime di Lavaredo

Ces 3 sommets côte à côte forment les Tre Cime di Lavaredo. Elles sont visibles de loin, au bord de la route entre Dobbiaco et Cortina d’Ampezzo. Il est évidemment possible de s’en rapprocher. En été, vous pourrez vous garer à quelques hectomètres du pied de ces sommets. Un point de vue permet de les contempler depuis le lago di Landro. En hiver, c’est une autre affaire. Pour en savoir plus sur les Tre Cime di Lavaredo, rendez-vous dans la section randonnée.

Tre Cime di Lavaredo dans les Dolomites

Lago di Landro

Le lago di Landro est habituellement bleu turquoise un peu comme le lac de Braies et tous les autres plans d’eau des Dolomites. Tout ce que nous avons vu, c’est un lac gelé aux berges couvertes de neige. Nous sommes arrivés trop tard pour profiter du cadre magnifique de ce lac. Même si la neige et la glace donnent une ambiance charismatique au lieu, cela reste plus joli dans un décor estival.

Si vous faites un road trip dans les Dolomites hors saison, vous pourrez passer la nuit au bord du lago di Landro sans problème. En été, c’est interdit et les policiers n’hésitent pas à passer très tôt le matin pour distribuer des amendes.

Lago di Misurina

Vous pourrez accéder au lago di Misurina par deux routes. Soit en prenant la SP49 après le lago di Landro, soit depuis Cortina d’Ampezzo avec la SR48. Cette dernière est une petite route forestière magnifique. Il a beaucoup neigé lors de notre passage au lago du Misurina et par chance le lac n’était pas encore gelé. C’était féerique. Les sapins étaient couverts de neige et le lac offrait un reflet presque parfait.

Lago du Misurina dans les Dolomites

Val d’Oten

Le Val d’Oten n’est pas toujours connu des touristes qui visitent les Dolomites. Il est assez excentré par rapport aux autres points d’intérêts. Nous nous y sommes rendus par hasard en essayant de descendre en altitude et de bénéficier de températures plus clémentes. Lors de notre séjour, nous avons affronté des nuits à -12 degrés autour de Cortina d’Ampezzo. Le givre s’est invité à l’intérieur du camping-car et un stalactite se formait chaque matin au niveau de l’évier de la cuisine. Cela mettait en danger tout notre circuit d’eau.

On accède au Val d’Oten depuis Calazo di Cadore. Nous sommes partis du centre du village pour une balade dans la neige. Les routes d’accès n’étaient pas toutes déneigées donc nous avons misé sur la sécurité. Une randonnée de 20 km aller-retour permet d’accéder à une belle cascade (cascata delle Pile) que nous n’avons pas pu atteindre. Il y avait beaucoup trop de neige sur le sentier.

Val d'Oten dans les Dolomites

Autres points d’intérêts des Dolomites

Il y a bien d’autres points d’intérêts dans les Dolomites que nous n’avons malheureusement pas pu aller voir. On peut par exemple citer le Cinque Torri, sommet emblématique situé au-dessus de Cortina d’Ampezzo. Il y a aussi le village de Seisser Alm sur le plateau de l’Alpe di Siusi au sud d’Ortisei. Cela fait partie des aléas du road trip. Et c’est une très bonne raison pour remettre les Dolomites au programme.

Randonnées dans les Dolomites

C’est essentiellement pour la randonnée et les paysages naturels spectaculaires que nous sommes venus dans les Dolomites. Nous étions bien conscients que nous avions une épée de Damoclès sur la tête : l’arrivée imminente de la neige. Mais nous avions tout de même à cœur d’explorer les sentiers du massif. Il a fallu faire des choix et tous les points d’intérêts n’étaient pas accessibles en ce mois de novembre. Nous allons donc vous présenter uniquement les randonnées que nous avons pu faire durant ce road trip dans les Dolomites.

Vous débutez dans la randonnée ? Découvrez notre page avec tous nos articles, guides et conseils pour la randonnée.

Randonnée dans les Dolomites aux Tre Cime

Randonnées dans le Parc Naturel Puez Odle

Le Parc Naturel Puez-Odle est composé de deux massifs montagneux qui lui donnent son nom : le massif Puez et le massif Odle. Il s’agit d’un très grand parc dont la superficie couvre plus de 10 000 hectares. Il y a plusieurs accès pour randonner dans la zone dont deux principaux. Un depuis le sud à Colfosco et le second pour lequel nous avons opté : le parking Zanser Alm. Zanser Alm se trouve quelques kilomètres au dessus de la fameuse chapelle Chiesetta de San Giovanni. Depuis ce point de chute, il y a une multitude de possibilités en matière de randonnées.

Petite randonnée facile dans le parc naturel Puez Odle

En arrivant sur place dans l’après-midi, nous avons commencé par une balade sur 2h. Nous avions espoir d’avoir un joli coucher de soleil sur les hauts sommets du parc naturel Puez Odle. Il s’agit d’une petite boucle de 6 km avec seulement 350m de dénivelé positif qui est accessible à tous en l’absence de neige. Lorsqu’il a neigé, le sentier est très glissant et les crampons ainsi qu’un pied assuré sont recommandés. La boucle vous offre deux points de vue sur la muraille de calcaire. Il est assez rare qu’une si petite marche soit aussi bien récompensée alors on vous la recommande chaudement. 

Randonnée plus difficile sur la journée

Si vous êtes bon marcheur, vous avez tout intérêt de vous rendre au sommet du Tullen (2650 m). Cette randonnée de 14 km aller-retour pour 1150m de dénivelé positif offre des points de vue exceptionnels sur le massif d’Odle. En été, pas de difficulté particulière si ce n’est d’avoir une bonne condition physique pour assurer l’aller-retour sans trop souffrir.

Randonnée à Totenkirchl

Sur le plateau de Villanders, se trouve un véritable havre de paix hors des sentiers battus. Les petits chalets traditionnels du Sud Tyrol face aux montagnes laissent rêveurs. Accessible à tous, ce plateau est un très bon coin pour des randonnées faciles. Ne manquez pas de vous ressourcer à la Gasser Hutte si vous passez par là en haute saison.

Pause café bien méritée qui permet de tester le nouveau réchaud Jetboil.

Randonnée tre cime de lavaredo

En haute saison et moyennant le paiement d’un parking, ce lieu mythique des Dolomites est accessible très facilement. En hiver, c’est une tout autre histoire. Il faut marcher 20 km aller-retour avec 1100 m de dénivelé positif (et négatif) pour atteindre les points de vue sur ces sommets légendaires. En présence de neige, il faudra emporter les crampons et bien gérer le timing car les journées sont courtes et la randonnée est longue. Les plus courageux oseront également marcher en été pour venir voir les fabuleuses Tre Cime de Lavaredo. À cette saison, aucune difficulté particulière.

Randonnées dans les Dolomites les autres possibilités

Il y a des milliers de randonnées à faire dans les Dolomites. Si nous avions pu, nous serions allés voir le Cinque Torri depuis le col Falzarego. S’ils n’avaient pas été gelés, nous aurions adoré nous rendre au lac de Sorapis et à celui de Carezza. Nous aurions également apprécié nous rendre au Seceda, point de vue renommé au-dessus d’Ortisei. Enfin, le village de Seiser Alm figure lui aussi sur la liste de nos regrets. Ce n’est pas le temps qui nous a manqué, mais plutôt les conditions. Pour faire de belles randonnées dans les Dolomites, on vous recommande donc de programmer votre voyage entre la fin du printemps et l’automne. On vous déconseille les mois de juillet et août à cause de la très forte affluence touristique qui pourrait gâcher une partie du plaisir.

Notre road trip dans les Dolomites : bilan

Les problèmes sur notre véhicule et l’arrivée de la neige ont malheureusement terni notre voyage. Ce road trip dans les Dolomites était assez désorganisé. Comme nous n’avions pas prévu de découvrir cette région, nous avons beaucoup improvisé pour les randonnées et les visites des villages. Les contraintes mécaniques et météorologiques ont écourté le séjour. Mais nous gardons tout de même de très belles images en tête et dans nos cartes SD. Il est important de tirer du positif dans tout cela. Ce séjour dans les Dolomites reste une très belle manière d’achever la saison de randonnées. Après avoir profité des Pyrénées et des Alpes depuis le printemps, terminer avec les Dolomites était un peu la cerise sur le gâteau pour les amoureux de montagne que nous sommes.

Notre philosophie de voyage

Comme nous vivons à l’année dans notre camping-car, le voyage est permanent. Nous avons donc des attentes et des besoins différents de la plupart des gens qui profitent de leurs congés annuels pour voyager. Nous prenons le temps et nous n’éprouvons pas nécessairement le besoin de tout voir et tout faire dans un temps imparti. Cela dit, dans les Dolomites, il y a tellement de points d’intérêts que nous avons l’impression de n’avoir rien vu.

Le désir de venir admirer les nombreux spots laissés de côté est encore plus grand après la rédaction de cet article. Vous l’aurez compris, vous n’aurez probablement pas trouvé toutes les informations sur tous les plus beaux spots ici. Mais cela laisse une partie de mystère qui est toujours chouette. De notre côté, on préfère vraiment se laisser surprendre par des lieux que l’on n’a jamais vu en photos. On espère tout de même que notre retour d’expérience vous aura été utile pour organiser votre voyage. Si vous avez des lieux à nous recommander pour notre prochain road trip dans les Dolomites, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire ou à nous envoyer un message sur notre compte Instagram.

Si vous ne voyagez pas avec un véhicule aménagé, n’oubliez pas de réserver vos logements. Comme dans tous les lieux très touristiques, les tarifs de dernière minute peuvent être plus élevés que si vous anticipez un peu.

Après les Dolomites ?

Après presque un mois dans les plus belles montagnes de l’Italie, nous avons décidé de prendre la route du soleil. Ania a souffert d’engelures sur les dernières randonnées dans les Dolomites. C’était un signe qui ne trompait pas, il nous fallait changer de région. Nous avons donc pris la route de la Croatie avec pour objectif d’arriver en Grèce et d’y passer le reste de l’hiver.

Nous avons réussi à régler une partie de nos problèmes mécaniques en quittant les Dolomites. Il faut aussi avouer que c’est plutôt agréable de retrouver des températures positives. Nous adorons la montagne, en toute saison, mais dans un véhicule à plein temps, c’est une logistique assez complexe. Surtout quand on dépend de l’ensoleillement pour pouvoir travailler en parallèle. N’hésitez pas à nous rejoindre sur Instagram pour embarquer dans ce road trip sans date de retour à travers l’Europe ! Ne manquez pas non plus tous les articles relatifs à notre voyage en camping-car.

5/5 - (2 votes)
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !