Voici le résumé de notre dernière journée d’un trek de 3 jours dans les Pyrénées, plus précisément dans la Réserve Naturelle du Néouvielle . Nous avons déjà réalisé deux ascensions à plus de 3000m d’altitude et nos jambes commencent à fatiguer. Pour cette ultime étape, nous allons gravir le col et le pic de Madamète avant de rentrer au parking, au lac d’Aubert. Après une longue nuit de sommeil réparatrice au bord du lac Estagnol, nous plions le campement au petit matin. Le soleil est déjà bien haut malgré qu’il ne soit que 8h, c’est le début d’une belle journée de marche autour de la Réserve Naturelle du Néouvielle. Vous désirez monter au pic de Madamète depuis le parking du lac d’Aubert ? Tous les détails de cette très belle randonnée vous sont fournis dans cet article.

bivouac au lac estagnol proche du lac nère et de la réserve naturelle de Néouvielle avant de monter au pic de madamete
Notre spot de bivouac avec vue sur le lac Estagnol

Pic de Madamète depuis le lac d’Aubert : itinéraire

La randonnée du pic de Madamète est assez simple puisqu’elle ne représente que 7km aller retour et 500m de dénivelé positif. Un itinéraire sans difficulté qui se fait très bien en famille ou entre amis.

Attention à arriver avant 9h30 pour pouvoir monter jusqu’au lac d’Aubert en voiture. L’accès à ce point de départ de randonnées n’est possible qu’avant 9h30 le matin et après 17h le soir. Autrement, il vous faudra marcher depuis le lac d’Orédon ou emprunter le système de navette.

Depuis Aubert, prenez le sentier en direction du nord qui monte vers le lac d’Aumar. Vous devrez longer le lac Aumar avant de commencer à monter en suivant les marquages en rouge et blanc. Le sentier est bien balisé, marqué et cairné pour cet itinéraire.

Le tracé a été représenté sur la carte de l’itinéraire pour le pic de Madamète. En bleu, vous avez l’itinéraire depuis notre spot de bivouac. En orange, le chemin du retour au parking du lac d’Aubert. Si vous souhaitez monter au pic de Madamète depuis le lac d’Aubert, vous avez juste à suivre l’itinéraire orange.

Voir en plein écran

En ce qui nous concerne, nous sommes arrivés au pic de Madamète depuis l’autre côté et faisions le chemin inverse en direction du lac d’Aubert.

Col de Madamète depuis le lac Estagnol

Tente pliée, sacs à dos chargés, nous voici en route pour cette 3ème journée de randonnée. Les douleurs de la veille sont presque passées. La première étape du jour consistera à rejoindre le lac Nère et en faire le tour avant de se lancer dans l’ascension du col de Madamète.

Il faut passer dans quelques éboulis et le sentier n’est pas vraiment marqué autour du lac Nère. Quelques cairns nous confirment que nous sommes pourtant sur le bon chemin. Arrivés de l’autre côté du lac, le sentier commence à s’élever doucement dans une magnifique prairie.

Mes jambes répondent vraiment bien au dénivelé et je me sens bien plus en forme que la veille. Il faut dire que marcher dans des pierriers toute la journée avec 20 kg sur le dos n’est pas une mince affaire. Ania me suit à son rythme et je profite de l’écart pour faire quelques photos et récupérer.

Si les vues du col et du pic de Madamète sont célèbres, ce n’est pas pour rien. Mais il faut se les gagner. Depuis le lac Nère, sentier que vous emprunterez si vous arrivez de Barèges ou de la vallée Dets Coubous, la pente est assez raide et permet de bien travailler son cardio.

Lac Nère direction pic de madamete
Le splendide lac Nère en direction du pic de Madamète

Pic de Madamète

Une fois arrivé en haut du col, après environ 40 minutes d’ascension depuis le lac Nère, le pic de Madamète n’est plus très loin.

Avant de le gravir, je décide de profiter de la vue depuis le petit pic qui suit la ligne de crête au nord du col. Facile d’accès, il permet de ne pas être au milieu de la foule. Le pic de Madamète est très convoité et depuis ce pic sans nom, je suis vraiment tranquille pour photographier les lacs de Madamète.

Je rejoins Ania qui s’est mise à dessiner. Je comprends qu’elle ne montera pas au pic. Tant pis, j’irais seul. Depuis le col, il ne faut que 5 minutes pour arriver au sommet du pic de Madamète.

La vue depuis le pic (2657m) est vraiment imprenable. Par temps dégagé, le panorama est vaste. D’un côté, c’est la vallée Dets Coubous et son lac de barrage, de l’autre, les lacs de Madamète, puis enfin, les lacs d’Aubert et d’Aumar. On distingue bien évidemment le pic de Néouvielle et le pic du Midi de Bigorre.

Pic Dets Coubous

Depuis le pic de Madamète, il est possible de rejoindre le pic Dets Coubous (2647) en suivant la ligne de crête qui lie les deux sommets. Aucune difficulté si ce n’est qu’il ne vaut mieux pas avoir le vertige et avoir le pied bien ferme.

De là haut, la vue est sensiblement similaire à celle du pic de Madamète, par contre vous serez tout seul ! C’est un aspect non négligeable. Le pic de Madamète est extrêmement sollicité et se retrouver seul pour profiter de cette vue est vraiment très agréable.

Après ce petit moment de solitude fortement apprécié, il est l’heure de retourner au col. Une barre céréale suffira à fournir l’énergie nécessaire à la descente vers le lac d’Aubert et le parking.

Vue sur les lacs de madamete
Retour au col de Madamète et dernière photo avant d’amorcer la descente

Du pic de Madamète au lac d’Aubert

Il ne nous reste plus que de la descente pour retrouver le parking au lac d’Aubert. Environ 500m de dénivelé négatif depuis le sommet du pic. Aucune difficulté à signaler. Si vous souhaitez monter au pic de Madamète, c’est d’ailleurs le chemin le plus simple pour vous. Depuis le lac d’Aubert, vous passerez par le Gourguet de Madamète avant d’atteindre le col et de réaliser l’ascension finale.

Ce trajet de retour, sous la chaleur, nous aura conforté dans notre idée que marcher tôt le matin ou le soir permettait vraiment de s’affranchir du succès du Parc Naturel du Néouvielle. Nous avons croisé beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde en ce milieu de journée.

La Réserve Naturelle du Néouvielle, pour son accessibilité et sa beauté est un lieu très prisé en période estivale. Si vous souhaitez randonner dans le coin, notre meilleur conseil est de partir tôt pour éviter le monde. Cela vous permettra de vous garer au parking du haut (lac d’Aubert) et également de profiter de la fraîcheur matinale. Le sommet du pic de Madamète depuis ce parking n’est qu’à 3,5km et 500m de dénivelé positif.

Nous avions fait un constat similaire lors de notre randonnée aux lacs d’Ayous et tour du pic du Midi d’Ossau. Énormément de monde sur les sentiers le dimanche en fin de matinée et début d’après midi. Inévitable à ce moment là, mais nous avions tout de même très bien profité de la montagne ce week-end.

Descente du pic de Madamète vers le lac d'Aubert
Rhododendrons en fleur, lac avec reflet, la descente est vraiment très agréable

Résumé de notre trek de 3 jour dans la réserve naturelle du Néouvielle

Nous avons démarré ce trek le vendredi 17 juillet 2020 au petit matin. La première étape consistait à atteindre le sommet du pic de Néouvielle (3091m) et à bivouaquer au pied de ce mythique 3000+ des Pyrénées.

Une journée riche en émotion et en variété. Entre les passages dans les névés, les éboulis, l’ascension au sommet et la brèche de Chausenque, les terrains auront été divers et variés. Les paysages également puisque nous sommes partis d’une zone encore boisée à 2100m d’altitude pour arriver sur des sommets granitiques, façonnés par les glaciers et les millénaires.

La deuxième étape a consisté l’ascension de son petit frère, le Turon de Néouvielle après une nuit de bivouac magique sous des millions d’étoiles. Nous avons eu la chance de pouvoir observer la comète Néowise depuis 2700 m d’altitude avec un ciel totalement dégagé, au dessus d’une mer de nuages. Moment unique, qui restera gravé à jamais dans nos mémoires. Après l’ascension au petit matin et un lever de soleil splendide, direction la brèche de Chausenque. Nous sommes retourné dans le Parc Naturel du Néouvielle pour en sortir au niveau de la hourquette d’Aubert. Nouveau bivouac au niveau du lac Estagnol.

Pic de Madamète et fin de la boucle

La dernière étape de notre boucle de 3 jours est celle-ci : du lac Estagnol au parking du lac d’Aubert en passant par le pic de Madamète. À l’arrivée à la voiture les sentiments étaient mélangés. Beaucoup de satisfaction, bien sûr. Nous en avons pris plein les yeux durant ces 3 jours. Nous nous sommes également bien dépensés donc nous sommes exténués. Mais il y a aussi un peu de mélancolie à l’idée de rejoindre la ville et la civilisation. Tout ce monde croisé sur la fin de la randonnée nous a un petit rebuté également. Nous qui aimons les grands espaces déserts… Cela fait partie du jeu. Un lieu aussi beau ne peut que susciter de l’intérêt.

C’est la fin pour cet article sur le pic de Madamète. Nous vous donnons rendez-vous très bientôt pour la suite de nos aventures dans ces si belles montagnes des Pyrénées !

lac d'Aumar proche du lac d'Aubert dans la réserve naturelle du Néouvielle

Des questions sur la rando et le bivouac dans les Pyrénées ? N’hésitez pas à nous envoyer un message sur Instagram.

Donnez une note à notre contenu
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !