Vous connaissez Hô Chi Minh ? Également appelée Saigon jusqu’en 1975, la ville porte désormais le nom de l’ancien président du Vietnam. Il s’agit de la capitale économique et de la plus grande métropole du pays. On vous propose de suivre notre découverte de la ville et de vous immerger dans ce véritable chaudron plein de vie. Vous prévoyez un voyage au Vietnam ? Ne manquez rien d’Hô Chi Minh-Ville où se mélangent histoire et modernité.


Voici le premier article de notre volet sur l’Asie. Dans le cadre de notre long périple de retour vers la France sans avion, nous allons être amenés à découvrir une grande partie de l’Asie du Sud. C’est avec beaucoup d’excitation que nous avons donc passé trois jours à Hô Chi Minh pour nos premiers pas sur le continent asiatique. En voici les retours, qui je l’espère, vous seront utile pour votre voyage au Vietnam.

Voyage au Vietnam que faire à Ho Chi Minh
Plus de doute, nous sommes bien au Vietnam. Scooters chargés et en bon nombres, une caractéristique d’Ho Chi Minh.

Quel visa pour un voyage au Vietnam ?

Avant de quitter la Nouvelle-Zélande, nous avions fait notre demande pour bénéficier d’un e-Visa valable 30 jours. Sur le site officiel de l’immigration du Vietnam, il est stipulé qu’il faut compter un délai de 3 jours ouvrés pour recevoir son visa électronique. Nous avons fait notre demande 6 jours ouvrés avant notre vol.


Nous pensions donc être larges de ce côté-là. Mais c’était sans compter sur le Nouvel An chinois, le festival du Têt, qui impliquait la fermeture de toutes les administrations du pays pendant une bonne semaine. Évidemment, cela tombait pile pendant notre demande de visa.
Nous n’avions donc pas reçu nos visas avant notre arrivée sur place. Et lors de notre passage à la frontière à l’aéroport d’Hô Chi Minh, nous étions un petit peu perdus. Les douaniers ne parlaient pas ou très peu anglais et ils ne voulaient rien savoir. Impossible de rentrer avec notre e-visa de 30 jours pas encore validé.


Notre seule option était donc l’exemption de visa, nous donnant la possibilité de rester 15 jours sur le territoire vietnamien. Cependant, il nous fallait une preuve de sortie du pays. Nous avons donc acheté un billet de bus allant d’Hô Chi Minh à Phnom Penh pour le dernier jour de validité de notre exemption de visa.

Conseils visa Vietnam

Ce voyage au Vietnam commençait par une petite galère administrative. Cela nous a couté 50 $ de visas, 25 $ de billets de bus que nous ne prendrons jamais et 2 bonnes heures à refaire 3 fois la queue dans la file d’attente de la douane.


Si vous prévoyez des vacances ou un voyage au Vietnam, nous vous recommandons de vous assurer d’avoir votre visa à l’avance si vous souhaitez rester plus de 15 jours. Dans le cadre de notre voyage sans avion, pas de billet de retour donc, mais un ticket de bus a fait l’affaire. Sachez que la compagnie aérienne peut vous refuser l’embarquement sans preuve de sortie du territoire, cela n’a pas été notre cas.

Ne vous faites pas avoir. Comme pour tous les visas, il existe de nombreux site d’arnaques qui sont souvent mieux référencés que les sites officiels dans Google. Le site officiel de l’immigration du Vietnam est celui que nous avons mentionné juste au-dessus. On vous le redonne ici : Site officiel visa Vietnam.

Il y a beaucoup plus de rigueur pour l’immigration à la frontière que pour le câblage électrique de la ville d’Ho Chi Minh.

Hô Chi Minh Ville : nos premières impressions

Pour notre arrivée, nous avions près de 24h sans sommeil dans les jambes. Il nous a fallu 17 heures de vol depuis Auckland pour rallier Hô Chi Minh, autant vous dire que nous n’avons pas fait long feu le premier soir. Nous avons juste eu droit à une traversée de la ville depuis notre taxi avant de poser nos sacs à dos et nous endormir en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.
Lors de ce premier trajet, nous sommes émerveillés en permanence.

Cette ville est une jungle ambulante. Il y a des scooters partout, personne ne respecte aucune règle de sécurité routière. On voit des familles entières de 2 adultes et 2 enfants sur un même véhicule, c’est absolument fantastique. Ce premier constat ne laisse aucun doute : nous sommes bien arrivés en Asie et la magie opère dès notre point de chute. 

Hô Chi Minh trajet aéroport – hôtel

Si vous arrivez par avion, il vous faudra prendre un taxi pour rejoindre votre hôtel et poser vos valises. Il faut faire attention aux arnaques avec les taxis au Vietnam et vous assurer que le véhicule dispose d’un compteur kilométrique. Pour rejoindre notre hôtel depuis l’aéroport, nous avions installé l’application gratuite Grab la veille (télécharger l’application Grab). C’est l’équivalent de Uber pour l’Asie du Sud Est. L’application permet de ne pas avoir à effectuer d’échange d’argent avec le conducteur et ainsi éviter les arnaques. Le prix annoncé lorsque vous réservez la course est celui qui vous sera facturé sur votre compte en banque.
Cela nécessite juste du wifi (gratuit à l’aéroport d’Hô Chi Minh) et un peu de patience pour réussir à identifier son chauffeur dans la cohue.

Scooter à Ho Chi Minh
Les promenades dans les rues d’Ho Chi Minh sont remplies de petits moments fascinants comme ce monsieur qui transporte des fleurs à vélo.

Visiter Ho Chi Minh

Le lendemain matin, nous sommes levés aux aurores après 10h de sommeil. Il est 5:30 quand nous faisons nos premiers pas hors de l’hôtel et la ville est encore endormie, tout le monde s’éveille doucement. Le soleil se lève, sa couleur rouge ressort particulièrement bien à travers l’épaisse brume de pollution. C’est encore calme et paisible. Une atmosphère unique règne sur les ruelles du District 1.
Nous avions réservé 4 nuits au Phuc Khanh Hotel. Avec l’idée de disposer d’un mois de visa, nous pensions établir notre plan de voyage ici. Mais avec seulement 15 jours, nous avons décidé d’écourter d’une nuit. Situé en plein centre d’Hô Chi Minh il était absolument parfait. Pour seulement 9 € par nuit, nous avions une chambre double et le petit déjeuner. Que demande le peuple ?


Pour cette première journée, nous n’avions pas prévu quoi que ce soit et avons décidé de nous laisser porter. Nous avions lu à propos des quelques incontournables de la ville et voulions commencer par le marché de Ben Thanh. En chemin, un chauffeur de scooter nous propose une visite guidée de la ville que nous déclinons. Il nous mentionne également que le marché n’est pas ouvert avant 13h. Nous l’avons (à tort) cru et prenions donc une autre direction.

Les petites rues d'Ho Chi Minh
N’ayez pas peur de vous enfoncer dans ces petites ruelles. Loin des points à fort attrait touristique, elles vous montreront le côté authentique de la ville.

Quand visiter Ho Chi Minh ?

Comme ses voisins Cambodge et Laos, le climat du Vietnam est sujet à deux saisons principales. La saison des pluie et la saison sèche. Il fait chaud toute l’année, et le taux d’humidité et les précipitations varient selon la période. Les mois les plus pluvieux à Ho Chi Minh sont juin, août et octobre. Il est donc préférable de visiter la ville entre janvier et avril ou bien au mois de décembre.

Que faire à Ho Chi Minh ?

Il y a de nombreux monuments, musées à voir avant de quitter la ville d’Hô Chi Minh et de découvrir le reste du Vietnam. Mais ce que nous avons le plus apprécié, c’est nous promener sans aucune destination précise dans la ville. À chaque moment de la journée, il nous semblait découvrir une nouvelle ville.

Parc Tao Dan et palais de la réunification

Pour patienter avant l’ouverture du marché, nous avons traversé le Parc Tao Dan.  À l’occasion du festival lunaire, il y avait tout un tas de petits stands et d’évènements. L’entrée coûtait 1 € et c’était un plutôt bon investissement pour assister à des cérémonies traditionnelles et avoir un premier aperçu de la culture locale.
De l’autre côté de la route se trouve le palais de la réunification ou de l’indépendance. Il a été construit par les colons français à destination du roi du Cambodge en 1873. Vous pouvez visiter l’intérieur du palais.

Parc Tao Dan et palais réunification à Ho Chi Minh
C’est l’année du rat dans le calendrier Chinois et du coup, des rongeurs sont présents un petit peu partout !

Musée des vestiges de la guerre Hô Chi Minh

Toujours en attendant de pouvoir découvrir le marché, nous nous sommes rendus au musée des vestiges de la guerre d’Hô Chi Minh. Si vous passez par Saigon, il est vraiment important de ne pas négliger cette étape. Féru d’histoire ou non, la visite de ce musée vous permettra de bien comprendre ce qu’il s’est passé durant le passé colonial du Vietnam et pendant les longues années de guerre.
Nous avons trouvé les informations et photos absolument saisissantes. Tout le contexte historique et les conséquences de cette guerre sur le pays et sa population sont marquants. Pour ceux qui visitent Hô Chi Minh en famille, même si certaines images sont choquantes, nous recommandons d’amener les enfants au musée. Ils auront accès à une version de la guerre qui n’est pas forcément mentionnée dans les livres d’histoire de l’école.

Ben Thanh Street Food Market

Le Street Food Market (nourriture de rue pour ceux qui ne sont pas familiers avec la langue de Shakespeare) est en réalité ouvert toute la journée, de 8h à 2h du matin ! Les prix y sont un petit peu plus élevés que dans les petits bouibouis de rue traditionnels, mais la nourriture y est très bonne.
Vous y trouverez toutes sortes de cuisines asiatiques, du vietnamien à l’indien en passant par le thaï. On a vite compris que ce marché et le voisin contenant toute sorte de souvenirs étaient vraiment des endroits destinés aux touristes. Les seuls locaux sont les vendeurs et ici, on est vu comme des portes-monnaies. C’est cependant le seul endroit d’Hô Chi Minh où nous avons eu ce ressenti.

Repas au Ben Tanh Street Food Market d'Ho Chi Minh
Premier repas au Vietnam et une explosion de saveurs en bouche. Même si les prix sont un poil plus élevé que dans les adresses de rue, le Street Food Market d’Ho Chi Minh offre de la très bonne nourriture typique.

Cathédrale Notre-Dame d’Hô Chi Minh et le Bureau de poste

L’influence française est très présente dans l’architecture de la ville d’Hô Chi Minh. Et pour cause, la cathédrale a été baptisée Notre-Dame. À deux pas de là se trouve le bureau de poste qui porte la marque de fabrique du célèbre architecte français Gustave Eiffel avec sa structure métallique si particulière.
Le palais de justice de la ville porte également les marques de la colonisation et les mentions RF pour République française.

Les pagodes et les temples d’Ho Chin Minh

Dans Ho Chin Minh vous pourrez évidemment visiter plusieurs temples et pagodes. Parmi les plus connus, il vous faudra voir :

  • La pagode kaléidoscopique de l’Empereur de Jade
  • Le temple de Ba Thien Hau
  • La pagode Quan Am
  • Le temple Marjamman

Ces lieux offrent un festival de couleur et d’architecture asiatique qui termine de vous convaincre que oui, vous êtes au Vietnam pour de bon. Nous avons adoré passer à côté de ces lieux de culte la nuit et admirer les couleurs superbes à la lueur des lanternes.

Temple de nuit au Vietnam à Ho ChI Minh
Nous vous recommandons de passer à côté des temples la nuit. Les lanternes donnent de magnifiques lumières et le spectacle vaut le détour !

Autres activités à Ho Chi Minh ville et alentours

À cause de notre problème de visa, nous n’avions pas vraiment le temps de traîner autant que nous l’aurions voulu. Nous n’avons donc pas été en mesure de découvrir tous les recoins de la ville. Nous n’avons pas non plus pu faire certaines activités comme la visite des tunnels de Cu Chi. Ils se trouvent à environ 40 km au nord ouest du centre ville. Il s’agit de vestiges de la guerre du Vietnam qui permettaient aux soldats du Viet Minh de se cacher. Le réseau de tunnels est à priori très impressionnant et s’étend sur plus de 250 km.

Si nous avons bien exploré notre quartier et les voisins, nous n’avons pas réalisé d’excursion ou de croisière en bateau.

Où loger à Ho Chi Minh ?

Il y a pléthore d’hôtels et de logements à Ho Chi Minh. Comme c’est la plus grande ville du Vietnam, elle attire énormément de touristes chaque année. Vous n’aurez donc aucun mal à trouver où dormir quel que soit vos critères. Voici quelques sélections d’hôtels et hébergement à Ho Chi Minh, dans le centre ville selon votre budget :

Flâner dans Hô Chi Minh

Malgré la pollution, le bruit et l’ébullition permanente, la ville a tout de même un certain charme. Du moins, c’est le ressenti que l’on a eu. Évidemment, à l’issue de notre première journée de balade sans masque, nous avions la gorge et les yeux qui grattaient. Le ciel n’est pas forcément bleu, même s’il n’y a pas de nuages. C’est l’Asie.


Voir cette immense quantité de déchets dans les rues a été un coup dur pour nous. Ça fait vraiment prendre conscience de la réalité, et de l’urgence de la situation. Mais voir tous ces touristes continuer avec le plastique à usage unique (pailles, gobelets, bouteilles d’eau, soda) sans se poser de questions est encore pire. Les voyageurs que nous croisons ici sont assez différents de ceux que nous rencontrions en NZ et en Australie. Il va nous falloir un temps d’adaptation.


En dépit de tout ça, on a adoré se balader dans Hô Chi Minh. Traverser la rue est un véritable défi. Après 3 ans en Océanie à regarder à droite avant de traverser, il faut désormais regarder d’abord à gauche, puis à droite et de nouveau des deux côtés étant donné que beaucoup roulent à contre sens ou arrivent de n’importe où. Nous ne nous sommes pas risqués au scooter à Hô Chi Minh et avons préféré attendre des lieux plus tranquilles pour nous familiariser avec la conduite à la vietnamienne.

L’imprévu est à chaque coin de rue à Ho Chi Minh. Une chose est sûre, vous n’allez pas vous ennuyer !

Aller jusqu’à la Rivière de Saigon

Pour un tour en bateau ou juste vous dégourdir les jambes le long du fleuve, vous pouvez aller marcher au bord de la Rivière de Saigon. Elle coule dans Ho Chi Minh et passe par le centre ville. Nous avons choisi de juste marcher sur les quais et de ne pas faire de promenade en bateau. Cependant, les occasions ne manquaient pas et nous avons reçu de nombreuses propositions pour embarquer avec des locaux. Si nous avions déjà eu un bon aperçu de la saleté et des déchets ambiants en Asie, notre passage au bord de la rivière de Saigon nous a mis un petit coup au moral. Ce n’était encore rien comparé au Delta du Mékong, mais ça, nous ne le savions pas encore.

Ce pêcheur trempe ses lignes au milieu de sacs plastiques et d’emballages à usage unique. D’une manière générale, les fleuves, rivières et canaux du Vietnam nous ont fait très mal au coeur. On y reviendra dans un article dédié. 


Nous avons, en 15 jours au Vietnam vu énormément de touristes accepter les trop nombreux emballages plastiques donné par les locaux. Quoi que vous achetiez, la coutume locale est d’emballer et sur-emballer les produits. Une noix de coco n’a pas besoin d’être conservée dans un sac en plastique. Sa coquille protège déjà le précieux liquide. On fournira une liste de conseils orientés développement durable et voyage assez rapidement dans un autre article. Ça permettra d’aider ceux qui souhaitent adopter un quotidien plus responsable en voyage. 

Les déchets à Ho Chi Minh
Un triste constat. On nous l’avait dit, on l’avait lu, mais on ne s’attendait pas à cette omniprésence de déchets.

S’aventurer dans les ruelles d’Hô Chi Minh

Ce qui nous intéresse dans le voyage, c’est vraiment aller à la rencontre des locaux. On aime bien sortir des sentiers battus. À Hô Chi Minh, nous avons découvert des petites ruelles qui abritaient de vrais trésors.

Parfois, il s’agissait juste de ruelles avec des habitations. Parfois, nous trouvions un petit café ou un petit stand de cuisine locale. Ces petites rues pittoresques sont souvent sombres et pas très rassurantes. Mais le Vietnam est connu pour être l’un des pays les plus surs du monde en matière de danger. Évidemment, le risque 0 n’existe pas, mais nous vous recommandons vivement de surmonter votre peur et de vous aventurer dans les petites rues étroites.

Elles vous mèneront probablement nulle part, mais vous donneront la possibilité de voir des choses que vous ne verrez pas dans les rues principales de la ville. Loin de l’effervescence des scooters et des taxis, ces allées ont des lumières, odeurs et ambiances absolument uniques ! On adore.

Ruelles d'Ho Chi Minh voyage au vietnam
Ces fameuses ruelles. L’expression « Joyeux bordel » les décrit à merveille. On adore !

Que faire après Hô Chi Minh

Suivant la longueur de votre séjour, nous vous conseillons de ne pas non plus trop vous éterniser sur Hô Chi Minh. Le Vietnam est un très grand pays et les transports sont plutôt lents. Trois jours seront largement suffisants pour se faire au mode de vie local et explorer les coins principaux de la ville.

De notre côté, nous avons pris la direction du sud avec une étape de 3 jours à Can Tho dont on vous parle dans le prochain article avant de rallier l’île de Phu Quoc pour quelques jours de plus. Ensuite, ce sera le sud du Cambodge avec un passage de la frontière terrestre à Ha Tien.

Vous avez également la possibilité de monter vers le nord. Nous prévoyions de visiter cette partie-là du Vietnam quelques mois plus tard quand les températures seraient plus favorables. L’épisode du coronavirus en a décidé autrement. 

On espère que notre petit guide sur Hô Chi Minh vous aura plu et été utile, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour ajouter des précisions ou faire part de vos impressions !

Donnez une note à notre contenu
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !