Durant notre périple à travers la France en camping-car, nous avons traversé la superbe vallée de la Dordogne. Elle regorge de très belles villes historiques comme Sarlat la Canéda, Collonges-la-Rouge et bien sûr Rocamadour. Cette dernière est une cité accrochée à une falaise calcaire. Elle attire des pèlerins de toutes origines depuis le 12ème siècle. Si vous passez dans la région, une halte tant culturelle que sportive s’impose ! Rocamadour figure parmi les plus beaux villages de France. Si comme nous vous appréciez découvrir l’étonnant patrimoine architectural français, cette ville médiévale pleine de surprises devrait vous plaire. En attendant de vous y rendre, nous vous proposons d’embarquer pour une visite de Rocamadour.

Ruelles de la ville de Rocamadour déserte

Histoire de Rocamadour : l’un des plus beaux villages de France

Outre la situation topographique exceptionnelle de Rocamadour, la citadelle vaut sa renommée à son histoire très riche. Son nom viendrait de Roc Major qui signifie « le grand abri sous roche ». Des grottes ornées de peinture témoigneraient en effet d’une vie préhistorique en ce lieu. C’est véritablement à partir du 12ème siècle que Rocamadour devint un des lieux saints les plus importants avec Saint Jacques de Compostelle, Rome et Jérusalem. C’est à cette période que fut construite la première église à flanc de falaise. Des pèlerins de toute l’Europe viennent alors s’y recueillir et prétendre à un des nombreux miracles accordés par Notre-Dame de Rocamadour, aussi appelée la Vierge Noire. Des grands noms de l’Histoire de France comme Simon de Montfort, Blanche de Castille ou encore Louis IX de France vinrent y prier la Vierge Noire et Saint-Amadour.

Le XIIIe siècle marque l’apogée de Rocamadour et le développement des nombreux édifices. Plusieurs périodes de l’Histoire ont terni le rayonnement de la cité. Ses constructions ont été ravagées à plusieurs reprises jusqu’à une grande époque de reconstruction au XIXe siècle. Nous vous dévoilerons certains des plus beaux monuments de Rocamadour dans la section dédiée à la visite de la ville.

Aujourd’hui, la ville compte environ 600 habitants dont la majorité vivent du tourisme.

Venir à Rocamadour

La ville de Rocamadour est située dans le département du Lot, entre Limoges et Toulouse, dans la vallée de la Dordogne. À seulement une heure au nord de Cahors par l’autoroute, Rocamadour est également une étape de choix entre Figeac et Sarlat-la-Canéda. La ville se trouve donc dans la partie nord du parc naturel régional des Causses du Quercy et surplombe le canyon de l’Alzou. Perchée à flanc de falaise à 120 mètres au dessus de la rivière, elle offre un panorama d’exception sur la région. L’Alzou est à sec une bonne partie de l’année. Ne soyez donc pas déçu si vous espériez y faire trempette. Rocamadour est véritablement encastrée dans les falaises calcaires. Cette particularité rend le premier contact visuel avec la cité assez spectaculaire.

Rocamadour est un des villages les plus visités de France. Elle attire environ 1,5 million de touristes et pèlerins par an ! C’est autant que la Dune du Pilat et on comprend l’ampleur de son succès quand on visite cette cité médiévale.

Dans la mesure du possible, on vous conseille donc d’éviter les vacances scolaires et la période estivale. Du moins, si vous souhaitez pouvoir visiter la ville et profiter de ses ruelles sans qu’il n’y ait trop de monde. Le site étant entouré de nature, il est très certainement splendide à visiter à l’automne ! Nous y étions début mai, une période habituellement déjà assez chargée, mais avec les mesures de couvre-feu, nous avons eu la chance de profiter du village presque pour nous.

Où stationner à Rocamadour ?

Que vous soyez en voiture, en camping-car ou en van aménagé, vous ne pourrez pas stationner dans l’enceinte de Rocamadour. Les ruelles sont en effet piétonnes et on y circule beaucoup par escalier. C’est un point positif puisque la visite de la ville à pied est très agréable. Vous ne serez ainsi pas dérangé par les véhicules pendant que vous flânerez dans les ruelles de Rocamadour. Il existe donc différentes possibilités pour se garer :

  • Aux nombreux parkings de L’Hospitalet, d’où la vue sur la cité médiévale est extraordinaire
  • Au Parking de la place du château, situé tout en haut de la cité
  • Le long de l’Alzou, tout en bas

Nous avons opté pour la dernière option, où nous avons pu également passer la nuit dans notre camping car. Attention si vous avez un gros véhicule cependant, un tunnel assez étroit et des virages serrés pourraient vous poser problème. En période de forte affluence, la descente vers le canyon est assez périlleuse avec un gros camping-car. Les croisements sont difficiles car la route n’est pas large. Privilégiez alors les parkings du haut de la ville en journée, et vous pourrez dormir en bas le soir, une fois la foule repartie. D’en bas, quelques marches à gravir suffisent pour arriver en plein centre.

Où loger à Rocamadour ?

Si vous n’avez pas de véhicule aménagé comme un camping-car ou un van, vous aurez probablement envie de louer un hébergement sur place pour profiter de la douceur du village perché.

Voici une petite sélection de logements situés à Rocamadour qui devraient vous intéresser.

Crédit photo : @Hôtel Les Esclargies

L’hôtel Les Esclargies vous accueille dans son écrin de verdure juste en dehors des remparts de Rocamadour. Profitez de son environnement naturel pour vous ressourcer dans une de leurs chambres toutes équipées. Comptez entre 86€ la nuit hors saison et 118€ en plein été pour votre séjour dans la ville médiévale mythique.

Crédit : @Au Mas de Garet

Cette charmante maisonnette séduira ceux qui recherchent le calme et la sérénité. La chambre d’hôtes vous donne accès à un beau jardin, une piscine et un barbecue. Le petit déjeuner est également compris dans votre séjour. Idéal pour se détendre et découvrir la région, le logement est situé à 18km de Rocamadour.

Crédit : @Hôtel Beau Site

Situé en plein cœur de la cité médiévale, cet hôtel de caractère tout confort vous permettra de découvrir Rocamadour au plus près des remparts. Vous pourrez manger dans le restaurant gastronomique ou bien au bistro pour une cuisine plus traditionnelle. La terrasse vous offrira une belle vue sur la vallée de l’Alzou. La nuitée est autour de 100€.

Si vous n’avez pas trouvé votre bonheur parmi cette sélection, n’hésitez pas à aller voir les autres disponibilités à Rocamadour.

Visiter Rocamadour

La cité est relativement petite, et vous pouvez très bien en faire le tour en quelques heures. Si vous êtes passionnés de vieilles pierres et d’histoire religieuse, il est possible que vous y passiez plus de temps. De notre coté, on aime visiter les lieux de manière assez aléatoire et instinctive. Nous apprécions les surprises et découvrir un lieu sans savoir à quoi nous attendre. Nous n’avions donc pas consulté d’article de blog comme celui-ci avant de nous rendre sur place.

La ville de Rocamadour est construite sur une succession de 3 étages. Vous avez donc le choix : commencer en bas et monter avant de redescendre ou bien commencer en haut et descendre puis remonter.

Rue Roland le Preux

En partant du canyon, nous avons donc gravi les marches des premiers escaliers pour atteindre l’artère principale. Dans la cité, nous avons commencé par déambuler dans la rue Roland le Preux, marquée par pas moins de quatre portes fortifiées. La porte du Figuier marque l’entrée est de la ville. Vient ensuite la porte Salomon, la plus belle à notre goût. Plus à l’ouest, un peu en dehors du coeur de la cité, se succèdent la porte Hugon et la porte Basse. Quelques boutiques de produits du terroir, de souvenirs et restaurants jonchent la ruelle. Les façades en pierres et les détails d’architecture médiévale nous plongent alors dans l’Histoire.

Les bâtiments encastrés dans la falaise calcaire sont au moins aussi impressionnants depuis les trottoirs pavés que de loin à notre arrivée. Comme lors de notre étape précédente à Sarlat-la-Canéda, nous sommes immergés dans un voyage temporel. À la différence qu’ici, à Rocamadour, l’aspect mercantile est davantage développé. Cela hôte une part du charme et ramène un peu trop à la réalité. Les boutiques de souvenirs en excès, ce n’est pas vraiment notre tasse de thé.

Rocamadour rue principale

Le sanctuaire ou la Cité Médiévale

En arrivant à Rocamadour, c’est le sanctuaire qui confère l’aspect pittoresque et très impressionnant à la ville. La Cité Médiévale épouse la roche et on se projette très vite dans le passé en apercevant cette partie de la bourgade.

Depuis la rue principale, vous devrez monter pour accéder au sanctuaire. Pour gagner le droit d’admirer ce haut-lieu de pèlerinage et ses vestiges, il faudra emprunter le Grand Escalier ou bien l’ascenseur public (sous réserve de conditions sanitaires). Les 216 marches qu’il comporte étaient traditionnellement montées à genoux par les pèlerins en quête de pénitence. Si l’avenue principale laissait planer le doute quant à l’époque à laquelle nous nous trouvons, cette partie de Rocamadour nous a définitivement transportés.

Le sanctuaire est composé de pas moins de 7 chapelles, une basilique et un palais abbatial. La reconstruction du XIXe a apportée l’inspiration néo-gothique. Comme tout édifice religieux il est important de respecter le lieu sacré et les croyances de chacun. Dans la Chapelle Notre-Dame de Rocamadour se trouve la fameuse Vierge Noire. C’est à elle que viennent s’adresser bon nombre des pèlerins depuis des siècles.

Basilique Saint-Sauveur

Ne manquez pas la Basilique Saint-Sauveur dont le style romano-ogival est très singulier. Nous avons été particulièrement captivés par son orgue grandiose et son plafond en pierre.

Sous la basilique Saint-Sauveur, vous pourrez visiter la crypte qui renferme les restes de Saint-Amadour. Ce chef-d’oeuvre architectural mêle le style gothique et roman. Le fameux Saint de la ville de Rocamadour n’est à l’heure actuelle toujours pas clairement identifié. Son corps a été découvert en 1166, alors qu’une sépulture était en train d’être creusée pour un habitant de la ville. Il s’agirait d’un ermite dont le corps bien conservé aurait occasionné de nombreux miracles à Rocamadour. La multiplication des phénomènes a entré une certaine ferveur chez les pèlerins qui se sont alors multipliés pour venir prier le Saint-Amadour.

Le château et ses remparts

Enfin, la visite de Rocamadour se complète par une troisième étape, celle du château. Par un chemin escarpé ou ascenseur à nouveau, on accède au sommet de la falaise où se situe le château. De là, le panorama sur la citadelle et les alentours est superbe. Il est normalement possible de visiter les remparts mais faute de mesures restrictives ou d’heure tardive, je ne sais plus vraiment, nous n’avons pas pu y accéder.

Nous avons tout de même profité de la belle vue à 180° sur la vallée avant de redescendre pour être en règle avec le couvre-feu. L’avantage quand on visite en camping-car, c’est que nous pouvions nous permettre d’attendre les dernières minutes. Cela nous a offert la possibilité de flâner dans les rues de Rocamadour totalement seuls. C’est un privilège suffisamment rare pour qu’il soit souligné.

Les spécialités gastronomiques de Rocamadour

Si vous aussi êtes épicuriens et amateurs du savoir-faire en matière de gastronomie française, vous devriez apprécier votre visite de Rocamadour. Vous connaissez sans doute la star locale en matière de gastronomie, c’est bien sûr le rocamadour, petit fromage de chèvre AOP au lait cru et entier. Habituellement la ville accueille un festival des fromages au mois de juin, une bonne occasion de goûter au délice éponyme et autres gourmandises lactées.

Si vous n’êtes pas féru de fromage, la région a bien d’autres spécialités pour vous régaler. Les noix AOP du Périgord se déclinent en de nombreuses préparations sucrées ou salées. La tarte au noix est un mets local que vous retrouverez dans les boutiques du coin.

Enfin, on ne peut omettre de citer une des richesses du Quercy qui est est la truffe noire. Les fins gourmets pourrons savourer le champignon traditionnellement en omelette ou avec du fois gras. Et pour accompagner tout cela, vous pourrez vous procurer une bonne bouteille de vin de Cahors.

Faute aux restrictions sanitaires encore en place lors de notre visite, nous n’avons pas été en mesure de manger dans l’un des restaurants de la ville. C’est une déception puisqu’en voyage, nous apprécions vraiment goûter aux spécialités locales et à leur mise en valeur par les chefs du coin. Nous nous sommes tout de même consolés en repartant avec des petits fromages et un peu de charcuterie du haut Quercy. Est-ce vraiment utile de vous dire que nous n’avons pas été déçus ?

Que faire autour de Rocamadour

Si vous avez aimé la cité et souhaitez prolonger les visites de villes médiévales, vous aurez l’embarras du choix dans la région. Notre roadtrip nous a mené à Sarlat-la-Canéda avant d’arriver à Rocamadour et c’est un véritable coup de cœur que l’on conseille chaudement. En direction de Cahors, il y a le célèbre village de Saint-Cirq-Lapopie qui par sa situation perchée vous rappellera quelques souvenirs.

Si vous souhaitez varier les plaisirs et profiter d’un peu plus de nature, la parc naturel régional des Causses du Quercy devrait vous satisfaire. Pour les amateurs de spéléologie, il y a notamment le gouffre de Padirac et la Grotte des Merveilles. Nous aurions aimé nous y rendre mais les mesures restrictives imposaient encore leur fermeture. C’est donc partie remise. De nombreuses randonnées permettent de découvrir les Causses et pourquoi pas faire un bout du chemin de Compostelle. Enfin, lacs et rivières abondent dans le parc pour se détendre lors d’une journée ensoleillée ou pourquoi pas découvrir la région par une balade en canoë-kayak.

Ne soyez pas surpris de ne pas lire à propos de la forêt des singes. Ce type d’attraction ne nous captive absolument pas. Nous adorons les animaux, mais pour nous, leur place est dans la nature. Nous observons d’ailleurs régulièrement la faune sauvage de montagne. Des singes en cage, importés d’Afrique pour distraire des touristes en mal d’exotisme, trop peu pour nous.

Rocamadour est-il le plus beau village de France ?

Notre visite de Rocamadour et dans la région n’était pas vraiment prévue. D’ailleurs, on aime se laisser guider sans trop préparer d’itinéraires. Suivre tant que possible le soleil et nos envies du moment est un peu notre leitmotiv. Ainsi nous avons profité de notre passage dans le coin pour explorer la cité emblématique. Le peu d’affluence a rendu notre visite plus qu’agréable et nous avons adoré la fusion des édifices dans la roche. Nous apprécions beaucoup le patrimoine architectural français, d’autant plus après avoir séjourné quelques années dans des pays à l’histoire bien plus récente. Ce roadtrip en France nous montre à quel point les villages français sont beaux et la culture de nos différentes régions est riche. Rocamadour n’échappe ainsi pas à cette règle.

Nous n’irons pas jusqu’à dire qu’il s’agit du plus beau village de France. Il est perché, ce qui lui confère un aspect particulier très pittoresque. En revanche, les boutiques de souvenirs très présentes dans la rue principale ternissent, à notre goût, l’aspect authentique de la cité. Sa popularité en a fait une destination très touristique et ce côté prend beaucoup de place par rapport au reste. Fort heureusement, nous y étions en période de très faible affluence. La foule n’a donc pas gêné notre visite. Pas le plus beau village de France (nous trouvons que certains petits villages du Luberon sont par exemple bien plus authentiques et plus jolis), mais une très belle destination tout de même ! Nous ne pouvons que vous encourager à aller vous en faire une idée par vous même.

Rocamadour plus beau village de France

Suite du périple après Rocamadour

Si nous n’y sommes restés que 24h, cela a été largement suffisant pour en faire le tour et découvrir sa beauté. C’est une question de point de vue ici encore. Certains vous dirons qu’il faut rester au moins 2 jours pour découvrir la ville dans son ensemble. Pour nous, 24h étaient largement suffisantes, surtout que nous ne pouvions pas nous attarder à la terrasse d’un café ou restaurant à cette époque. Ce détail aurait probablement changé la donne. Je vous mets au défi de monter l’escalier des Pélerins de Rocamadour après un repas typique de la gastronomie du Sud-Ouest !

Notre prochaine étape nous mène en Lozère, dont nous vous conterons très bientôt les péripéties sur ces pages. En attendant, vous pouvez bien évidemment visiter nos autres rubriques, ou nous suivre sur Instagram pour des récits en direct de nos aventures.

Notre périple en camping-car en France et Europe.

Nos randonnées préférées dans les Pyrénées (plus de 30 itinéraires avec topo, carte et photos).

Pour ne rien louper de nos aventures, rendez-vous sur Instagram !

Donnez une note à notre contenu
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !