Les animaux de montagne : quel comportement adopter ?

Les animaux de montagne : quel comportement adopter ?

Beaucoup de randonneurs néophytes se sont lancés sur les chemins de la haute montagne cet été. Il est apparu clairement que bon nombre d’entre eux ne connaissaient pas vraiment le comportement à adopter en présence d’animaux de montagne. Qu’il s’agisse d’animaux sauvages ou d’un troupeau en pâture, le respect de la faune est primordial. Les accidents arrivent, un patou agressif, une vache qui protège son veau… mais certains ne sont pas liés au hasard et résultent d’un comportement irresponsable de la part des randonneurs. Quand aux isards, marmottes, bouquetins et autres vautours, certaines règles sont également à respecter afin de ne pas les perturber ou pire, les mettre en danger. Enfin, il n’est pas toujours possible de randonner avec son chien.

Nous vous proposons de passer en revue les règles et bons comportements à adopter afin de déranger le moins possible les animaux de montagne. Nous avons la chance d’avoir une faune très riche dans les Pyrénées. Il en est de même dans les Alpes et autres chaînes de montagnes françaises. Si nous souhaitons la conserver et la protéger il faut adopter les bons gestes.

isards : animaux de montagne emblématiques des Pyrénées
Cette mère et ces deux jeunes cabris nous ont observés de longues minutes avant de rejoindre leur harde

Les animaux de montagne d’élevage

Qui n’a jamais apprécié le son des cloches d’un troupeau de vaches en pâture ? Ou bien le bêlement des brebis en estive qui semblent se plaindre du rythme imposé par le berger ? Cela fait des siècles que l’Homme emmène ses troupeaux en altitude pour la saison estivale. En tant que randonneurs et usagers de la montagne, nous devons respecter ces bêtes et les déranger le moins possible. Voici un petit récapitulatif des règles à respecter avec un troupeau en montagne.

Vaches : animaux de montagne en pature
Troupeau de vaches en montagne, attention au gros taureau sur la gauche !

Comment se comporter face à un troupeau de vaches en montagne ?

Il n’y a pas de raison de craindre le troupeau. Cependant, il s’agit d’animaux, leur comportement n’est pas toujours prévisible et pour éviter de les déranger et de risquer un accident, il est préférable de les contourner. Alors que faire lors de la rencontre avec un troupeau de vaches ?

  • Gardez votre calme
  • Restez sur le chemin
  • Tenez-vous à distance
  • Si les vaches sont installées sur le chemin, évitez-les
  • Si les éviter est impossible, passez dans le troupeau
  • Marchez doucement
  • N’effectuez aucun geste brusque
  • Ne caressez ni les vaches ni les veaux
  • Si vous avez un chien, tenez-le en laisse

Tout cela peut sembler logique n’est-ce pas ? Pourtant, beaucoup de randonneurs ne respectent pas ces règles de précaution. La tentation du selfie est trop forte. Il faut à tout prix caresser ce petit veau de quelques mois parce qu’il est trop mignon. Et c’est ainsi qu’arrivent les accidents.

Que faire face à un troupeau d'animaux de montagne ?
Nous contournons le troupeau sans nous attarder.

Comportement à adopter pour passer un troupeau de brebis

Les brebis seront souvent protégées par un patou. Le patou, c’est un gros chien de berger blanc. Son rôle est de garder le troupeau. Pour lui, vous pouvez représenter une menace pour les animaux. Il est donc fréquent que le patou se mette à courir vers vous quand vous approchez du troupeau. Il est indispensable de ne pas vous affoler si cela arrive. Le parc national des Écrins a réalisé une excellente vidéo pour expliquer comment réagir face aux chiens de troupeau.

Vous l’aurez compris, comme avec les vaches, il faut contourner les brebis pour éviter de les déranger. Avec un peu de chance, vous n’aurez pas à affronter le patou qui se contentera d’aboyer depuis les abords du troupeau. S’il approche, essayez de lui parler, ne le fixez pas dans les yeux et ralentissez. Ne montrez aucun signe d’agressivité. Si vous avez un chien, il est impératif qu’il soit tenu en laisse. Mettez un objet entre le chien et vous, mais attention à ne pas vous montrer agressif. Ne jamais utiliser vos bâtons de marche pour tenir le chien à distance, il se sentirait agressé.

troupeau de brebis, animaux de montagne dans les Pyrénées
Nous faisons une pause le temps de laisser passer le troupeau

Les animaux de montagne : la faune sauvage

Si vous vous levez de bonne heure, vous aurez de bonnes chances de rencontrer la faune sauvage qui peuple les vallées. Dans les Pyrénées, vous pourrez aisément voir isards, marmottes et vautours fauves. Les plus chanceux tomberont sur le Gypaète barbu, plus grand vautour d’Europe. Vous pourrez également avoir le privilège de voir des bouquetins ibériques selon le massif que vous fréquentez.

Nous avons vraiment une chance inouïe d’avoir autant d’animaux sauvages autour de nous. Pour nous, chaque sortie est une nouvelle tentative d’observer cette faune magnifique. Il est cependant important de déranger le moins possible ces animaux. Avec des espaces naturels de plus en plus restreints, leur habitat se réduit un peu plus chaque année. Nous construisons des routes, villages, stations de ski et de sports d’hiver, sentiers de randonnée et VTT qui amenuisent le milieu de vie des animaux de montagne.

Pour les observer, équipez-vous de jumelles ou d’un zoom puissant. Nous avons une paire de jumelles Frehel 10×32 qui permettent un grossissement x10. En ce qui concerne les photos, l’objectif XF 100 – 400 f 4.5 -5.6 de Fujifilm est un véritable bijou. Son piqué est excellent et il permet d’immortaliser les rencontres avec isards, marmottes et vautours tout en restant à distance.

isards des Pyrénées : animaux de montagne
C’est l’heure du petit-déjeuner pour ce jeune cabri

Les isards des Pyrénées

Les isards sont une espèce endémique des Pyrénées. S’il ressemble fortement au chamois des Alpes, il s’agit bel et bien de deux espèces différentes. C’est un animal de montagne, gracieux et très intelligent. L’isard des Pyrénées est capable de grimper 1000m de dénivelé positif en 15 minutes. Même les meilleurs traileurs du monde ne peuvent pas faire ça.

La forte pression de chasse jusque dans les années 1960 a failli le voir disparaître. Protection et réintroduction ont permis l’établissement de belles populations désormais.

Dans notre vidéo sur les isards dans les Pyrénées catalanes, nous avons eu la chance de tomber sur une harde d’au moins 40 individus. C’est un spectacle fantastique qui restera gravé dans nos mémoires pour longtemps. Notre plus grande fierté, c’est probablement le fait de ne pas avoir dérangé ces animaux. L’approche a été longue et minutieuse, vent de face. Cela nous a permis d’être discrets et de les observer pendant plusieurs heures.

Nous avons également rencontré deux belles hardes lors de notre circuit autour des lacs d’Ayous et du Pic du Midi d’Ossau.

isard des pyrénées
L’isard adore surplomber la vallée, cela lui confère un sentiment de sécurité

Les vautours dans les Pyrénées

Le vautour a subi la même pression intense que l’isard. Considéré à tort comme un danger pour les brebis, il a failli disparaître de la carte en France. Il y a 4 espèces de vautours dans les Pyrénées :

  • Vautour fauve
  • Vautour moine
  • Gypaète barbu
  • Vautour Percnoptère

L’impact humain est malheureusement un facteur important dans la baisse de population de toutes les espèces de vautours. Le vautour fauve semble subsister puisque nous en croisons tout de même bon nombre, presque à chaque visite de la haute montagne. Les vautours sont des charognards, ils se nourrissent des cadavres d’animaux.

Le Gypaète barbu prélève les os et les emmène très haut dans le ciel. Il les lâche sur des rochers pour les briser et en manger le contenu. Un oiseau fascinant !

gypaete barbu dans les pyrénées
Jeune gypaète barbu en vol

Les marmottes

C’est l’un des animaux les plus mignons qui existent. Les marmottes sont vraiment attachantes avec leur petite bouille. Elles vivent dans des terriers. Ces galeries sont de véritables réseaux sous-terrain qui peuvent atteindre 50m de long. Les marmottes s’y réfugient à l’approche du moindre danger, après avoir sifflé pour prévenir les autres.

À la fin du printemps, les petits viennent de naître, ces petites boules de poil ignorent encore tout du monde qui les entoure. Naïfs, ils sont faciles à observer. Ce n’est pas une raison pour vous approcher trop près et les toucher ou nourrir.

marmottes : les animaux de montagne les plus mignons
marmottes se faisant un câlin : animaux de montagne
C’est l’heure du câlin pour ce marmotton

Pourquoi il ne faut pas nourrir les animaux sauvages ?

Il est dangereux pour la santé des animaux de leur donner de la nourriture. Outre le fait que leur organisme n’est pas habitué à digérer les produits de notre alimentation, les habituer à de la nourriture facile peut les mettre en danger. Lors des périodes difficiles où la nourriture naturelle se fait rare, les animaux développent leur instinct de survie. Or, s’ils ont été habitués à être nourris par l’Homme, ils peuvent renoncer à chercher dans l’espoir que cela se reproduise. Donner à manger aux animaux sauvages les encourage également à se rapprocher des humains.

Si cela vous semble être une bonne action, il n’en est rien. Certains utilisent également la nourriture pour attirer les marmottes et les prendre en photo. Ce comportement est irresponsable. Pourquoi ne pas vous contenter de les observer manger leur nourriture naturelle et éviter autant que possible de les déranger ?

marmottes dans les pyrénées
Nul besoin de les nourrir pour voir sortir toute la famille marmotte et les observer pendant des heures !

Randonnée avec son chien

La consigne est claire : dans le Parc National des Pyrénées, les chiens sont interdits. Sont autorisés uniquement les chiens de berger pour conduire ou protéger les troupeaux et également les chiens guides d’aveugles ou de recherche de personnes disparues. Nous avons pourtant vu énormément de gens randonner avec leur chien dans l’enceinte du Parc National cet été. Les panneaux sont bien mis en avant, mais certains semblent volontairement les ignorer.

Ce n’est pas pour priver vos amis à 4 pattes de leur liberté qu’ils n’ont pas le droit d’entrer dans le parc national. Il faut savoir que les parcs nationaux sont des réserves naturelles. Il s’agit des rares lieux où la faune et la flore sont entièrement protégées. La présence de votre chien peut perturber les animaux de montagne qui trouvent refuge dans le parc. Ils sont effectivement perçus comme des prédateurs et engendrent du stress sur la faune sauvage. Il peuvent également transmettre des maladies au moyen de parasites.

Je ne savais pas qu’il y avait autant de mal voyants dans les Pyrénées…

En dehors du Parc National, c’est au cas par cas. Certaines communes ont mis en place des mesures visant à obliger la tenue des chiens en laisse sur les sentiers de randonnées. Il s’agit d’arrêtés préfectoraux et des panneaux signalent les règles à respecter.

Beaucoup de maîtres de chiens ont bravé les interdictions du Parc National cet été et s’étonnent quand on leur fait une remarque à ce propos. Il existe de nombreuses possibilités de randonnées où vous pouvez amener votre chien. Respecter les règles du Parc National permet de conserver un libre accès à ces espaces naturels, mais surtout, de les préserver au maximum.

Amoureux de la nature et de la montagne, pourquoi ne pas vous plier à ces petites exigences pour conserver une montagne sauvage autant que possible ?

photo paysage montagne troupeau brebis berger
Le berger guidant son troupeau

Animaux de montagne : mot de la fin

J’espère que ces quelques images de la magnifique faune des Pyrénées vous auront donné envie de la protéger. Respecter les animaux, c’est aussi bien ne pas essayer de se prendre en photo à côté d’eux que ne pas les nourrir. C’est également ne pas les effrayer autant que possible. Mais c’est surtout ramasser ses déchets et ne rien laisser derrière soi. Si vous ne connaissez pas encore les règles, je vous invite à lire mon article relatif au bivouac dans les Pyrénées.

En ce qui concerne les animaux d’élevage, ces troupeaux ne sont pas non plus des attractions touristiques. Ils ne sont pas là pour que vous vous preniez en photo à leurs côtés. Ni pour recevoir des caresses et autres gestes affectueux.

L’Homme cause beaucoup de dégâts à la nature et à la montagne. Lorsque l’on part en randonnée dans les Pyrénées ou ailleurs, nous mettons tout en œuvre afin de réduire au maximum notre impact.

Cela passe par le ramassage des déchets trouvés en chemin, la limitation maximale de notre consommation de plastique et le respect de la nature et des règlementations en place pour sa protection. Cet article sur les animaux de montagne vous a plu ? N’hésitez pas à nous faire part de votre ressenti en commentaire.

vautours fauves dans les pyrénées : animaux de montagne
Un ballet de vautours fauves dans les Pyrénées

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *