Acheter une voiture en Australie

Acheter une voiture en Australie

Vous partez-en road trip à la conquête de l’Australie ? Vous voulez tout savoir sur le marché du véhicule d’occasion au pays des kangourous ? Après y avoir vécu pendant 2 ans, nous vous donnons les conseils pour limiter les risques d’arnaque et acheter une voiture qui vous suivra tout le long de cette aventure.

Si vous prévoyez de séjourner dans le pays au moins un mois, il vous faudra acheter un véhicule. Les locations sont rentables dans le cas d’un séjour d’une durée inférieure à 3 semaines. Au-delà, il est beaucoup plus intéressant d’acheter et revendre.

Voiture, van ou 4×4, le choix dépend de vos attentes et du style de votre voyage. Personnellement, nous avons opté pour le 4×4 avec rooftop tent afin de pouvoir sortir des sentiers battus et nous immerger totalement dans l’Outback. Un choix que nous n’avons pas regretté une seule seconde ! Mais libre à vous de prendre un van si vous voulez plus d’espace, ou une berline si vous avez un petit budget.

 

Photo de la Gibb River Road

La mythique Gibb River Road, un immanquable lors de votre tour d’Australie

Où trouver son véhicule ?

Pour dénicher la perle rare, on lit sur beaucoup de blogs et forums qu’il faut regarder principalement sur Gumtree. C’était vrai il y a quelques années, mais avec l’avènement de Facebook Market, c’est là que tout se passe désormais. Gumtree est toujours fiable et de nombreux véhicules y sont exposés à la vente.

Mais les annonces de concessionnaires sont majoritaires et je ne recommande personnellement pas ces garages peu scrupuleux. Et s’ils sont réputés pour une chose, ce sont les vices cachés.

À qui acheter sa voiture ?

Après avoir côtoyé de nombreux backpackers et visité une grande quantité de véhicules, je me suis rendu compte que globalement, trop peu les entretiennent. Pour certains, faire la vidange tous les 10 000km est une perte de temps et d’argent. De telle sorte que, quand vous inspectez leur voiture avant achat, l’huile est noire ou fuit sous le moteur. Elles ont donc de bonnes chances de vous lâcher avant même que le road trip ait vraiment commencé. Et prendre ce risque n’est pas imaginable en Australie.

Heureusement, ce n’est pas le cas de tous et certains sont suffisamment consciencieux pour correctement prendre soin de leur carrosse. Mais, je préfère vous conseiller de vous tourner vers les locaux.

Les Australiens adorent leurs autos. Ils en prennent soin, les bichonnent et ça se voit. Acheter à un local qui a pris soin de son carrosse, c’est diminuer considérablement les risques qu’elle vous claque entre les mains. Pour la bonne occasion, cela vous coûtera probablement un peu plus cher que le 4×4 de 3 backpackers, mais vous n’aurez pas les mêmes garanties.

Critères de sélection

Les moteurs en Australie ont une durée de vie bien supérieure aux nôtres. Bon nombre de voitures roulent toujours très bien malgré plus de 300 000 km au compteur. La question du bon entretien est bien plus importante qu’un odomètre un peu plus léger.

Évidemment, un véhicule qui a kilométrage de moins de 150 000 km est plus sûr que celui qui a 390 000. Mais la différence de prix entre aussi en compte. La remarque vaut aussi pour l’année. Il faut donc concentrer ses recherches sur les marques et modèles, et sur l’île continent, certains sont plus fiables que d’autres.

Il faudra aussi demander l’historique de l’entretien qui peut influencer le prix.Nissan Patrol en route vers la Gibb River Road

Malgré ses 29 ans et 317 000 km au compteur, notre Patrol nous a emmené partout autour de l’Australie !

Marques et modèles populaires

Le gros avantage à acheter un modèle de voiture largement distribué en Australie est la facilité d’accès aux pièces en cas de besoin. N’importe quelle casse auto en disposera. De ce fait, vous n’aurez pas à les commander et elles vous coûteront moins cher.

Pour les 4×4, les Toyota Landcruiser, Nissan Patrol et LandRover Defender sont des valeurs sûres. Viennent ensuite les Mitsubishi Pajero et Toyota Prado. Ce sont les choix préférentiels des aussies qui se lancent à la conquête des pistes du désert.

Pour les van, les classiques Toyota Hiace, Mazda E2000, Mitsubishi Express, Ford Econovan sont les plus populaires, et à raison.

Pour les break type station wagon, vous trouverez votre bonheur avec les Ford Falcon, Subaru Outback et Holden Commodore.

Nissan Patrol traverse une rivière dans le Nord de l'Australie

Un vrai tank qui passe partout, ici traversant une rivière dans le nord du Queensland.

L’immatriculation

Faites bien attention aux règles de l’état d’immatriculation du véhicule que vous vous apprêtez à acheter. En Australie, elles sont toutes différentes et cela peut rendre votre voyage plus compliqué que ce qu’il ne l’était déjà. Le Victoria, Queensland, New South Wales et Northern Territory exigent un contrôle technique datant de moins de 30 jours pour le transfert de nom du propriétaire.

Vendeur ou acheteur doit donc s’en charger, ce n’est pas imposé. Cela peut être une bonne garantie de la situation générale de la voiture. Il doit être effectué dans l’état d’immatriculation par un garage agréé. Attention donc pour la revente à bien anticiper si vous choisissez l’une de ces immatriculations.

Le contrôle technique ne reflète en rien l’état du moteur ou son entretien. Des fuites d’huile ou de liquide de refroidissement n’empêchent pas l’obtention du certificat. Il est basé sur la sécurité routière (freins, rétroviseurs, essuie-glaces, pneus, amortisseurs…).

D’autres états ne l’exigent pas, mais requièrent une présence physique dans leur bureau des transports afin de mettre le véhicule à son nom (South Australia). Donc, n’achetez pas une voiture de cette immatriculation si vous êtes au nord de Sydney ou Perth à moins de vouloir conduire pendant 14 jours de suite.

La plus populaire ?

L’immatriculation dans le Western Australia est la plus prisée. Vous n’aurez pas besoin de contrôle technique et pourrez vendre votre véhicule depuis n’importe où. Les démarches de changement de propriétaire se font par voie postale. Elle est de ce fait très appréciée des backpackers. Un potentiel atout à la revente, mais l’absence de contrôle technique obligatoire peut être à double tranchant.

Les inspections de véhicule avant l’achat

Vous avez trouvé un modèle qui vous plaît et vous désirez y jeter un œil ? Voyons désormais les précautions à prendre pour la visite.

Acheter une voiture d’occasion représente toujours un dilemme. Le risque qu’il arrive une panne importante après quelques semaines est bel et bien présent et souvent, ça se joue à pile ou face. La majorité d’entre vous, comme moi, ne possède pas des compétences en mécaniques très pointues. Mais le voyage apprend beaucoup de choses et de ce fait, je vais vous livrer ce qu’il a pu m’apprendre sur comment acheter un véhicule en Australie. Le tout, en minimisant les risques de se faire avoir et en effectuant les bonnes démarches administratives.

Toyota landcruiser acheter voiture en Australie

Ce vieux Landcruiser a plus de 35 ans et il tourne encore. Le retrait de portière, c’est pour compenser l’absence de clim.

Lieu de rendez-vous

Si possible, essayez de demander à voir le véhicule à froid, le matin. Afin de voir comment il démarre. Ce ne sera pas forcément possible et dans le cas où le moteur serait un peu timide le matin, le propriétaire fera en sorte de le faire rouler avant. Ce qui serait déjà une indication suspecte.

Choisissez un lieu dégagé et lumineux. Éviter d’aller voir un véhicule dans un parking souterrain ou sous un lampadaire de nuit. Vous pourriez passer à côté de détails importants. Un parking extérieur, goudronné en plein jour est la meilleure configuration. Le goudron permettra de vite repérer une éventuelle fuite majeure et de se glisser sous le châssis pour une inspection détaillée.

 

Quoi regarder lors de l’inspection ?

Vous ne pourrez pas tout passer au peigne fin. Mais prenez votre temps, c’est votre voyage qui est en jeu et cette voiture sera votre maison pour les prochains mois. Il est important de ne pas se précipiter et se faire avoir par une carrosserie toute propre. Regardez d’abord les pneus. Vous pouvez prendre une pièce de monnaie pour vérifier qu’ils ne soient pas lisses. Essayez de voir s’ils ne sont pas plus usés à l’intérieur qu’à l’extérieur, cela témoignerait d’un défaut de direction.

Ensuite, passez sous la voiture et cherchez s’il y a du liquide sur les parties visibles au niveau du moteur. S’il n’y a rien, demandez à ouvrir le capot et analysez l’état du dessus. La propreté de cette partie en dira long sur l’entretien qu’a reçu le van ou le 4×4. Si le propriétaire n’a pas nettoyé, cela témoigne de sa négligence. Regardez la courroie accessoire située à côté de l’alternateur. Est-elle craquelée ? Détendue ?

 

Tester un véhicule avant de l’acheter

Demandez au propriétaire d’allumer le moteur, toujours capot ouvert pour écouter. S’il y a des bruits suspects, ce n’est pas très bon signe. S’il sonne normalement, vous pouvez passer au test de conduite.

Il s’agit d’une étape obligatoire ! Il est hors de question de ne pas essayer une voiture avant de l’acheter.

Et si le propriétaire refuse, ne perdez pas plus de temps et partez. Vérifiez bien le tableau de bord et les voyants. On a tendance à ne pas y penser sur le moment. Essayez la climatisation, désembuage et la radio. Il est idéal de conduire suffisamment longtemps pour passer toutes les vitesses. C’est important, mais pas toujours possible dans les grandes villes. Testez bien les freins et l’évolution du véhicule si vous lâchez le volant. Normalement, avec les roues droites, il ne devrait pas se déporter ou très peu. Beaucoup tendent à tirer d’un côté en Australie, c’est dangereux et principalement causé par un problème de direction non réparé.

Après la conduite, essayez de repérer toute odeur inhabituelle de brûlé ou de « chaud ».

 

La visite chez un garagiste

Toute anomalie doit vous pousser à ne pas acheter une voiture. Imaginez s’il y a des petits bruits maintenant, qu’en sera-t-il après 10, 15 ou 40 000km ? Suivez votre instinct.

Si en revanche tout s’est bien passé et vous avez affaire à quelqu’un de sérieux, alors vous pouvez considérer l’acheter. Afin d’être totalement sûr de son coup, vous devez songer à l’amener dans un garage pour un avis d’expert. Cela vous coûtera une centaine de dollars, mais c’est un très bon moyen d’en économiser 3, 5 ou 10 000.

Ces conseils sont autant valables en Australie qu’ailleurs dans le monde.

Pensez aussi à souscrire à une Road Side assistance, cela ne coûte que $100 par an et peut vous éviter d’en dépenser beaucoup. Les frais de dépannage au milieu du bush en Australie, ça fait très peur. Ces compagnies rapatrieront votre voiture dans leur garage quand c’est possible, et elle sont toujours très honnêtes. Gérées par les états, elles ne vous feront pas des devis qui nécessiteraient la vente de vos membres.

Il y en a une par état, voici un exemple. Si vous vous trouvez à plus de 80 km de votre adresse mentionnée lors de la souscription, l’hébergement vous est payé pendant toute l’immobilisation du véhicule.

4x4 dans le sable sur la plage de Coral Bay

Acheter une voiture tout terrain en Australie, c’est s’offrir la possibilité de sortir des sentiers battus.

 

Une question de coup de cœur ?

L’achat de votre véhicule est une étape cruciale pour le bon déroulement du voyage. Elle n’est pas à prendre à la légère. Mais bien souvent, c’est le premier ressenti, celui de la lecture de l’annonce ou vue des photos qui prime. Parfois à tort, un intérieur bien décoré et tout propre peut cacher un moteur en très mauvais état. L’importance de la situation, le fait d’être pressé de prendre la route entre aussi en compte.

Mais ne vous précipitez pas pour autant. Vous avez beaucoup de temps devant vous.

Prendre une semaine pour éviter de gaspiller une bonne partie de ses économies semble raisonnable non ? Vous avez toutes les clés en mains pour acheter une voiture en Australie et limiter les risques qu’elle vous lâche trop tôt. Bonne chance dans votre quête de la perle rare. N’oubliez pas que l’important est de trouver un véhicule sécuritaire, dans lequel vous vous sentez bien. Ainsi, vous pourrez profiter pleinement de votre aventure ou aller chercher du travail.

Cet article vous a semblé utile ? Vous avez des points importants à rajouter ? N’hésitez pas à donner votre avis et apportez des précisions en commentaire !

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :