La Nouvelle-Zélande regorge de paysages fantastiques. C’est la marque de fabrique du pays des kiwis. Les environs de Christchurch comptent de très chouettes endroits à explorer. À environ 180 km au nord de la capitale du Canterbury, sur la côte est de l’île du Sud se trouve la ville de Kaikoura. Située sur une petite péninsule, ce village de pêcheur est un refuge de biodiversité très riche. Otaries à fourrure, dauphins, orques, baleines, cachalots et oiseaux marins en tout genre, la faune est très présente aux environs de Kaikoura. Les amoureux de la nature y feront un arrêt obligatoire pendant leur road trip. On vous propose donc de nous accompagner pour découvrir Kaikoura dans ce nouveau reportage.

Que faire à Kaikoura ?

Autrefois populaire pour la chasse de la baleine, Kaikoura est une étape importante d’un road trip chez les maoris. C’est l’une des destinations phares pour observer la biodiversité marine endémique de Nouvelle-Zélande. Si la ville en elle-même ne présente pas grand intérêt, son littoral formé par des roches calcaires a des allures de Bretagne. Il est l’abri de nombreuses colonies d’otaries à fourrure, albatros, goélands et autres oiseaux marins. Ce paradis de la faune néo-zélandaise se découvre aussi bien à pieds via les chemins de randonnées le long de la péninsule que sur l’eau.

Kayak pour voir les otaries à Kaikoura

Notre kayak à pédale pour aller voir les otaries.

Découvrir la faune marine de Kaikoura

Nous avons opté pour l’option kayak afin de nous rapprocher de la faune marine de Kaikoura. Si des excursions en bateau sont possibles pour aller voir baleines, dauphins, cachalots et orques, elles ne collent pas avec notre rapport à la nature. Pire, il existe tout un business pour observer les baleines depuis les airs, au moyen d’un vol en avion surplombant les cétacés géants. Nous encourageons les autres touristes à utiliser des moyens respectueux de l’environnement pour leurs activités.
Pour cela, le kayak est tout à fait adapté. Nous avons choisi de passer par la compagnie Fur Seal Kayak Kaikoura qui dispose d’une flotte de Hobbie kayaks. Il s’agit d’embarcations au profil adapté au milieu marin dont la motion se fait en pédalant. Des pédales, actionnées en poussant vous permettent de faire avancer votre kayak. Une manette permet de diriger l’embarcation sur les côtés en actionnant un gouvernail. Ce concept très astucieux est à notre sens, bien plus agréable que le système traditionnel des pagaies.
Avec nos guides et un petit groupe de 4 autres couples, nous sommes partis explorer le littoral de la péninsule de Kaikoura. Nous nous sommes rapprochés de colonies d’otaries dont les petits étaient timides ce jour-là. Après 3 bonnes heures à pédaler, nous prenions le chemin du retour quand nous sommes tombés sur un banc de dauphins. C’était la petite surprise du jour. En kayak, leur rencontre n’est pas garantie.
Si vous y passez suffisamment de temps, voici la liste d’animaux visibles à Kaikoura :

  • Otaries à fourrure
  • Dauphins Hector
  • Baleines 
  • Orques 
  • Cachalots 
  • Albatros 
  • Huîtrier
  • Pétrel géant
  • Manchot pygmée 
Otarie à fourrure qui nage à Kaikoura

Une otarie à fourrure curieuse face à notre kayak.

Randonnée le long de la péninsule de Kaikoura

De nombreux chemins de randonnées permettent de découvrir la péninsule à pied. Le long de la côte Pacifique, vous alternez entre le flanc des falaises et le bord de mer. Nous avons choisi d’effectuer la Kaikoura Coastal Track, qui vous propose un parcours de 7,5 km aller-retour. L’avantage est qu’il y a plusieurs sentiers sur le parcours et qu’il est donc possible de ne pas repasser exactement au même endroit. Durant cette randonnée, vous verrez l’un des plus beaux panoramas côtiers de l’île du sud de Nouvelle-Zélande ! Vous aurez également la chance de découvrir l’une des plus grandes colonies d’otaries du pays. Avec un temps ensoleillé, c’est absolument idyllique.
Pour ceux qui aiment le dénivelé, il est possible de prendre de la hauteur et d’admirer Kaikoura et la péninsule depuis le Mont Fyffe.

randonnée le long de la péninsule de Kaikoura

Petite pause pour admirer le Pacifique le long de la péninsule de Kaikoura

Freecamping à Kaikoura

Pour ceux qui sont équipés d’un van certifié self-contained, vous pourrez camper gratuitement à de nombreux endroits le long de la péninsule. Même en pleine saison, si vous n’arrivez pas trop tard, vous pourrez trouver une place. Cependant, il convient de bien respecter la loi relative au « freedom camping » en Nouvelle-Zélande. À cause de certains touristes qui ne respectaient pas ces règles et campaient n’importe où avec des véhicules non adaptés, la mairie de Kaikoura a mis en place des contrôles strictes réguliers.
Si votre véhicule n’est pas en règle, vous pourrez vous faire expulser de la zone ou recevoir une amende. Pour rappel, vous devez disposer de toilettes dans votre camper van et elles doivent être utilisables même quand le lit est déplié, sans sortir du véhicule.
Si vous avez une Toyota Estima, il vous faudra aller dans un camping ou une auberge de jeunesse.

coucher de soleil péninsule de Kaikoura

Coucher de soleil magistral sur la péninsule de Kaikoura depuis notre spot de freecamping

Où manger à Kaikoura ?

Nous avons passé une soirée dans le pub local « Pub Strawberry Tree ». La bière et la nourriture y étaient excellentes ! Nous ne pouvons que recommander cette petite adresse typique pour profiter d’un bon mets de poisson local ou d’un burger délicieux après une journée de balade. Le jardin à l’arrière et la décoration donnent à l’ambiance une atmosphère chaleureuse très appréciable.
Nous n’avons fait qu’une seule sortie restaurant pendant notre passage à Kaikoura donc nous ne vous conseillerons pas d’autres adresses. Par contre, le village regorge de petits restaurants et fish&chips et il a été difficile pour nous de n’en choisir qu’un !
Si vous aimez les fruits de mer, vous allez vous régaler à Kaikoura. Entre le poisson fraîchement pêché et le homard, autre spécialité locale, vous avez l’embarras du choix.

Burger + pinte pour 10$ et 14$ pour le poisson du jour. Que demande le peuple ?

Faire du surf à Kaikoura

Si vous êtes un amateur de surf, sachez qu’il y a de très bons spots dans les alentours de Kaikoura. Il faudra être expérimenté pour surfer les plages de rochers et être prudent. Pour les débutants, il y a une excellente plage de sable à 20km au sud de la ville environ. Elle est parfaite pour surfer dans de bonnes conditions. Vous ne pouvez pas la louper puisqu’elle est visible depuis la route. Aucun danger sur celle-ci, elle nous a été chaudement recommandée par la petite boutique de location de planches de la ville. 
Dans notre article que faire à Christchurch on vous révélait quelques spots de surf autour de la capitale de l’île du Sud, fans de glisse, vous pouvez ajouter Kaikoura à votre liste. 

spot surf kaikoura nouvelle zélande

Des vagues adaptées aux débutants parfaites sur cette petite plage de sable !

Kaikoura petit trésor de l’île du Sud de Nouvelle-Zélande

Nous nous sommes sentis très bien à Kaikoura. N’étant pas pressés, nous y avons passé 3 jours et ce n’était pas de trop pour profiter pleinement des environs. Avec une météo clémente, un séjour à Kaikoura sera forcément très agréable. Si le temps se gâte, vous pouvez vous rabattre sur les pubs et restaurants de la ville, ou la bibliothèque pour vous occuper.
La ville de Kaikoura permet une immersion totale dans la culture kiwi. Les locaux seront enchantés de vous parler de la signification de l’endroit pour le peuple maori. Les premiers habitants de la Nouvelle-Zélande y avaient très vite attribué un fort intérêt pour ses ressources marines extraordinaires. C’est également un lieu qui a souffert des récents tremblements de terre. Pendant l’été 2019-2020, les routes en portaient toujours les stigmates et il y avait de nombreuses sections en travaux. La péninsule a subi des modifications par l’activité sismique des dernières décennies, mais cela ne perturbe pour le moment pas les animaux.
Nous recommandons à tous les voyageurs de bien respecter les consignes vis-à-vis de la faune locale. Il est fortement conseillé de ne pas s’approcher à moins de 10m des otaries. Cela concerne le bien-être de ces animaux mais également votre sécurité. Vous trouverez davantage de renseignements sur les animaux de Nouvelle-Zélande dans notre article complet.

paysage magnifique Kaikoura

Une de nos photos préférées de ce séjour à Kaikoura.

Kaikoura la biodiversité en danger ?

Un voyage en Nouvelle-Zélande ne laisse pas indifférent. Si le pays est très largement apprécié, il nous a tout de même apporté son lot de déceptions. On ne parle pas de la météo très instable et peu clémente ou des sandflies. Pour découvrir notre avis sur le pays, nous vous invitons à lire notre bilan après 6 mois de PVT. Cet article vous apportera de nombreuses précisions sur la façon dont le pays fonctionne et la place de l’écologie face à celle du tourisme. À Kaikoura comme dans de nombreux points d’intérêts de Nouvelle-Zélande, le tourisme semble plus important que la protection de la biodiversité. Ce constat, nous l’avons fait à de nombreuses reprises au Pays du Long Nuage Blanc et il nous a vraiment dérangé. 
Les activités économiques polluantes comme les bateaux de touristes pour observer les baleines mettent l’équilibre de cette biodiversité en danger. Pour nous, il est essentiel d’insister sur ces points afin que les gens comprennent. Nous ne pouvons pas nous permettre de continuellement mettre en danger les espèces animales pour notre plaisir personnel. Changement climatique, surpêche et activité humaine entraînent la chute drastique des effectifs des espèces d’animaux marins en Nouvelle-Zélande et partout dans le monde. Il est essentiel de limiter notre impact pour préserver cette biodiversité fantastique.

Donnez une note à notre contenu
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !