Les animaux de Nouvelle-Zélande

Les animaux de Nouvelle-Zélande

Comme beaucoup de voyageurs, nous sommes tous les deux des amateurs de faune sauvage. Si le pays du Long Nuage Blanc est connu pour ses paysages fantastiques et sa météo digne de la Bretagne, il est possible d’y observer une grande variété d’animaux. Vous souhaitez partir à la recherche des kiwis pendant votre séjour en NZ ? On vous partage tout ce que l’on a appris sur les animaux de Nouvelle-Zélande pendant notre année de PVT.

Quels sont les animaux de Nouvelle-Zélande ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important que vous sachiez qu’il n’existe pas d’animaux dangereux en Nouvelle-Zélande. Contrairement à l’Australie, il n’y a ici aucun serpent ou autre araignée vorace. Vous pourrez profiter de vos randonnées en toute sécurité de ce point de vue là.
Ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger la sécurité lorsque vous croiserez le chemin d’animaux sauvages. Pour leur bien-être, mais aussi pour votre propre sécurité, il est important de ne pas s’approcher à moins de 10m des animaux de Nouvelle-Zélande. En ce qui concerne les pingouins, c’est une distance de 50m qu’il convient de respecter. Il est donc intéressant d’investir dans un téléobjectif si vous souhaitez immortaliser ces jolies petites bêtes et qu’elles soient un minimum visibles sur les photos.

Mouettes sur la plage en Nouvelle-Zélande
C’est la Bretagne on vous dit !

Cela fait partie du bon sens et du comportement normal à adopter face à la faune sauvage, mais on voit beaucoup trop de photos de gens prêts à tout pour obtenir leur selfie avec un kangourou, une otarie ou un singe… Et il faut avouer que c’est assez désolant.
La liste des animaux de Nouvelle-Zélande est longue et celle présentée ici est non exhaustive. Si vous sortez un petit peu des sentiers battus en NZ, vous pourrez potentiellement voir :

  • Otaries à fourrure
  • Lions de mer
  • De nombreux oiseaux (tui, kea, kiwi, kaka, albatross…)
  • Baleines, orques et cachalots
  • Dauphins
  • Opossums
  • Manchots
  • Des cervidés et chamois

Évidemment, tout le long de la route, les paysages sont parsemés de vaches et moutons. Sachez que si vous souhaitez voir des petits agneaux, la période des naissances a lieu en hiver. C’est au printemps que vous pourrez les voir gambader dans l’herbe paisiblement, avant qu’ils ne rejoignent la carte du pub local.

Animaux de Nouvelle-Zélande : les moutons et agneaux
Ils sont tellement mignons !

Les oiseaux de Nouvelle-Zélande

La NZ, c’est un peu le paradis des ornithologues en herbe. Si vous aimez vous réveiller au chant des oiseaux, vous apprécierez dormir en pleine nature ici ! Et si le périple australien nous avait déjà bien gâtés en termes de rencontres avec nos amis à plume, la Nouvelle-Zélande ne nous a pas déçus sur ce point.

Voir des kiwis en NZ

Nous n’avons malheureusement pas eu la chance de croiser la route de l’oiseau emblématique d’Aotearoa. Pour le faire, vous disposez de plusieurs options.
Les moins aventuriers d’entre vous pourront voir des kiwis dans le parc animalier à ciel ouvert de Zelandia. Il est situé à Wellington et si vous optez pour la visite du coucher de soleil (moyennant finance) vous pourrez peut-être rencontrer les célèbres kiwis. Il recèle d’espèces de volatiles en liberté. Vous pourrez y rencontrer tous les plus beaux oiseaux de Nouvelle-Zélande tels que les kakas, kéas, tuis, bell birds…
Si vous souhaitez aller à la rencontre du kiwi sauvage, il faudra vous promener dans le bush de nuit. La boule de plume est un animal nocturne. L’utilisation d’une lumière rouge est de mise pour perturber le moins possible les yeux des animaux la nuit.
Pour maximiser vos chances d’en observer à l’état sauvage, le meilleur endroit est Stewart Island. L’île Stewart située au sud d’Invercargill abrite la plus grande population de kiwis de Nouvelle-Zélande. C’est donc le meilleur endroit pour en observer en liberté. Il faudra vous rendre sur la Great Walk et dormir dans les huts afin de mettre toutes les chances de votre côté. Sur l’île, vous pourrez également observer d’autres espèces d’oiseaux magnifiques comme le kaka, kakapo ou encore des albatros. Il est également possible de rencontrer des kiwis en journée sur l’île Stewart.
Les conditions météo étaient vraiment exécrables lors de notre passage dans cette région. Du coup, point de Stewart Island pour nous. Si nous revenons voyager en Nouvelle-Zélande un jour, nous aurons l’île Stewart sur la liste des priorités.

Wékas oiseaux de Nouvelle-Zélande
Attention à ne pas confondre le wéka et le kiwi. Ils se ressemblent un petit peu par la couleur et la forme, mais sont bien différents.

Les perroquets de Nouvelle-Zélande

S’il y a une multitude d’espèces de perroquets en Australie, la NZ dispose de 6 espèces endémiques. Le plus connu et facile à rencontrer est le Kea (Nestor notabilis). C’est la seule espèce de perroquet des montagnes et il adore utiliser son bec pour dégrader le caoutchouc des voitures. Attention si vous avez un véhicule de location, les kéas risquent de vous endommager le joint de la portière et vous pourriez perdre une partie de votre caution. Il ne resterait que 5000 kéas sauvages en NZ.
Vous pourrez également croiser le chemin des kakas et leur cri caractéristique pourrait bien écourter vos nuits dans le bush. Mais on pardonnera l’oiseau tant il est magnifique. Il est lui aussi sérieusement menacé, principalement à cause des destructions d’habitat au profit de cultures de pin et d’aménagement du territoire.
Vous voulez voir des kéas sauvages ? Il vous faudra un petit peu de chance. Mais vous les augmenterez considérablement en visitant des points à plus de 1500m d’altitude. Nous en avons croisé sur des parkings de points touristiques également (glacier de Franz Josef, Arthur’s Pass).
Vous pourrez voir des kakas sauvages dans le parc national d’Abel Tasman si vous êtes chanceux. Ça n’a pas été notre cas.
Pour voir les perroquets endémiques de Nouvelle-Zélande, il y a un petit centre qui récupère des oiseaux blessés à Te Anau. Ils y sont nourris et soignés. Si des naissances ont lieu, les petits sont relâchés dans la nature. On y a vu des kakas, des petits perroquets verts fluo tout mignons et aussi des Takahe dont il ne reste que 300 individus (150 à l’état sauvage). Si ce dernier ressemble au pukekoh, ils sont plus gros et beaucoup plus menacés d’extinction.

Animaux de nouvelle-Zélande : le kéa
Le magnifique kéa, la star des parkings en altitude !

Oiseaux communs de Nouvelle-Zélande

Plus communément, lors de vos promenades et randonnées en Nouvelle-Zélande, vous pourrez rencontrer des tuis. Leur chant est mélodieux et unique au monde puisqu’ils arrivent à faire plusieurs sons en même temps ! Cet oiseau est fascinant et très agréable à observer. Leur petite boule blanche dans le cou est un autre signe distinctif qui contribue à leur charme. 
Vous pourrez également voir des wekas, qui au premier abord peuvent être confondus avec les kiwis. S’ils sont menacés et éteints sur l’île du Nord, les wekas sont présents un peu partout sur la côte Ouest et le nord de l’île du Sud. Ils ne sont en général pas farouches et iront jusqu’à s’introduire dans votre van pour un morceau de pain de mie ou une épluchure de carotte.
En forêt, vous verrez de nombreuses espèces de petits oiseaux typiques de Nouvelle-Zélande comme le fantail, le bellbird et le robin.

Oiseaux de nouvelle-Zélande : le tui
Le chant des tuis va nous manquer, heureusement, nos futures destinations abritent de nombreuses espèces d’oiseaux

Les oiseaux du littoral en NZ

Il est important de ne pas négliger la côte lors de votre roadtrip au pays des kiwis. Surtout si vous souhaitez aller à la rencontre des animaux de Nouvelle-Zélande. En bord de mer, vous croiserez de nombreuses mouettes et goélands. Cela ne change pas beaucoup par rapport à la Bretagne. Ajoutez à cela les huîtriers qui pendant la période de nidification, peuvent vous en vouloir au point de vous attaquer si vous passez trop près de leur habitation (on parle en connaissance de cause).
Vous pourrez également voir des albatros et le meilleur endroit pour cela est probablement la pointe de la Péninsule d’Otago. Otago Peninsula regorge de vie sauvage, on en parlera davantage un petit peu plus bas, mais notez-le bien quelque part, c’est un des meilleurs endroits pour voir les animaux de Nouvelle-Zélande. Cependant, pour observer des albatros en vol, sur la côte, il faut être un peu chanceux, mais surtout patient.
Si vous passez sur l’île du Nord, vous pourrez voir une grande colonie de fous australs du côté de Napier. Le site était malheureusement fermé au public lors de notre passage dans la région.

Toujours dans la catégorie des oiseaux du littoral, vous pouvez également voir des manchots ici en NZ ! Les meilleurs spots sont situés sur la partie sud de l’île du Sud. Nous avons pu en voir à plusieurs reprises du côté de Timaru, Oamaru, la Péninsule d’Otago et d’Invercargill. Il existe plusieurs espèces et toutes sont menacées. Attention, si en anglais on les appelle Penguin, il s’agit bien de manchots. Nous avons des manchots pygmées ainsi que des manchots antipodes. Les premiers s’observent à la tombée de la nuit. Attention à ne pas les déranger avec des flashs ou des lampes.

Albatros, l'oiseau roi en mer
Le plus gracieux des oiseaux marins : l’albatros.

Les mammifères de Nouvelle-Zélande

Du côté des animaux un petit peu plus gros, il y a également de quoi satisfaire les amateurs de faune de ce côté-ci du monde. Le business de la chasse de cerfs trophées est une passion qui se transmet de génération en génération ici. L’animal a été introduit dans cet unique but, mais n’ayant pas de prédateur, représente désormais une menace pour les espèces natives et est littéralement devenu nuisible. S’il n’est vu que comme un trophée pour mettre au-dessus de la cheminée, ou pire, comme une espèce à exterminé, de notre côté, nous nous réjouissons à chaque rencontre.
Que ce soit pour les entendre bramer à l’automne ou les croiser au petit matin en randonnée, nous étions à chaque fois émerveillés par ces animaux. En haute montagne, vous aurez également la possibilité de croiser des chamois, eux aussi introduits pour la chasse. Il faudra cependant vous éloigner très loin de là où vont les autres voyageurs et aimer le dénivelé positif.
Si vous vous aventurez sur des randonnées de plusieurs jours, sortez lorsqu’il fait nuit noire. En plus d’assister au spectacle qu’offre le ciel étoilé de ce côté-ci de la planète loin de la pollution lumineuse, vous pourrez voir tout un tas d’animaux. Et surtout des opossums, ces mammifères introduits, eux aussi nuisibles à cause de leur impact sur les oiseaux et la végétation locale. Qui sait, peut-être qu’avec un peu de chance vous croiserez un kiwi ?

Lions de mer et otaries en Nouvelle-Zélande

Parmi les animaux natifs de Nouvelle-Zélande, on retrouve notamment les otaries à fourrure et les lions de mer.
Là encore, ce sera sur la Péninsule d’Otago et dans la région des Catlins que vous pourrez le plus facilement en observer. La meilleure saison est celle des amours, à savoir le printemps.
Sur l’Otago Peninsula, vous pourrez aussi voir des lions de mer alors que les autres endroits renseignés ci-dessous n’abritent que des otaries.
Pour voir des otaries en Nouvelle-Zélande, des colonies sont présentes à de nombreux endroits. Nos spots favoris ont été :

Lion de mer animaux de Nouvelle-Zélande
Les lions de mer et otaries sont très fainéants ce qui facilite la prise de photos !

Les mammifères marins de Nouvelle-Zélande

Vous vous demandez où voir des baleines en Nouvelle-Zélande ? Votre meilleure chance est probablement de vous rendre à Kaikoura et de faire une croisière.
Personnellement, dans un souci d’éthique environnemental, nous avons décidé de ne pas faire ce type d’activité. Il existe une multitude de possibilités pour voir des baleines en Nouvelle-Zélande. Avec de la chance, vous pourrez en apercevoir depuis la côte. Sinon, vous pouvez prendre le bateau, l’avion et même l’hélicoptère. Mais ce sont les activités humaines telles que la sur-pêche, la chasse et la pollution qui menacent ces espèces. Est-ce vraiment nécessaire, après avoir traversé la planète en avion, de découpler son bilan carbone avec ce genre d’activité ? Surtout que cela contribue un petit peu plus à leur mise en danger d’extinction.
Si vous passez par Kaikoura, au lieu de monter sur un bateau pour aller observer baleines, orques et dauphins, pourquoi ne pas tenter votre chance en kayak ? C’est bien plus écologique, ludique et tranquille. Nous avons fait une virée avec une petite agence locale et c’était vraiment chouette. Ainsi, nous avons pu voir pas mal d’otaries qui sont venues jouer sous notre embarcation. À la fin du tour, un groupe de dauphin nous a même fait la surprise de nous dire bonjour.
Avec notre optique du voyage sans avion on en vient à tout reconsidérer. Pour ces mêmes raisons, nous avons renoncé à la croisière sur les fiords de Milford Sound.

Voir des otaries en Nouvelle-Zélande : kayak à Kaikoura
Rencontre magique avec des otaries qui nagent sous notre kayak à Kaikoura

Animaux de Nouvelle-Zélande : notre ressenti

Comme partout ailleurs dans le monde, beaucoup d’animaux de Nouvelle-Zélande figurent sur la liste des espèces en voie de disparition. Sur ces îles, les effets de l’impact humain se ressentent bien plus que chez nous en Europe. Lorsque la population d’une espèce d’oiseau endémique vient à chuter, le constat est immédiat. Nous avons été surpris de voir que la majorité de ces espèces incroyables sont si proches de l’extinction.
Comme nous en avions fait part dans notre bilan des 6 mois en Nouvelle-Zélande, nous pensions que le pays était en avance en matière d’écologie et de conservation. Or, les animaux de Nouvelle-Zélande sont contraints à de fortes pressions. En cause : la problématique des opossums mais également une anthropisation des régions sauvages de plus en plus importante.
Si nous nous sommes régalés à observer toute cette faune, nous avons également pris conscience qu’elle est fragile et menacée. 26 millions d’oiseaux ne voient pas le jour à cause de la prédation des oeufs par les opossums. Ce phénomène couplé aux nombreuses suppressions d’habitats, les populations sont en baisse permanente.
Il était donc primordial pour nous de ne pas aggraver notre bilan carbone avec des expéditions polluantes en bateau, de vols en hélicoptère ou autres tours en jet boat. Si vous aussi vous aimez la faune et particulièrement les animaux de Nouvelle-Zélande, pensez-y quand vous planifiez les activités de votre road-trip.

On espère que cet article vous aura plu et qu’il vous en aura appris un peu plus sur les animaux de Nouvelle-Zélande. N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour retrouver nos plus belles photos et les dernières nouvelles de nos aventures !

 

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *