Après un an et demi sur la route, nous avons atteint l’un de nos points phares. Le Cap Nord est le point le plus au nord de la Norvège continentale. À la confluence entre la Mer de Norvège et la Mer de Barents, il est séparé du Pôle Nord par l’archipel de Svalbard. Notre projet de voyage à travers l’Europe n’avait que très peu de points de passages prédéfinis. Mais s’il y en a bien un qui en faisait partie, c’était le Cap Nord en Norvège.

Et par le Cap Nord, on entend le véritable Cap Nord, pas le parking touristique avec le célèbre Globe. Nous parlons ici du Cap Nord géographique, celui qui est atteint au terme d’une marche d’approche de 9 km. Dans cet article dédié au point le plus au nord de l’Europe, nous parlerons également de notre itinéraire pour atteindre le Cap Nord, et de tout ce qui concerne ce voyage. Vous cherchez à rallier le Cap Nord en Norvège ? Voici notre retour d’expérience sur cette aventure.

Direction le Cap Nord
Direction le Cap Nord !

Où se trouve le Cap Nord en nORVÈGE ?

Le Cap Nord, écrit Nordkapp en norvégien, se trouve sur l’île de Magerøya à l’extrême nord du pays. Bienvenue dans le comté de Troms og Finnmark, au-dessus du cercle polaire et l’une des zones les moins peuplées du pays. Région la plus au nord de la Norvège continentale, elle ne compte que 3,3 habitants au km2 (la moyenne du pays est à 14 habitants au km2). La promesse de grandes étendues sauvages où paissent des troupeaux de rennes au milieu des collines verdoyantes. Le Cap Nord se trouve à la fin de la route E69, célèbre pour ses panoramas incroyables sur les fjords et ses tunnels interminables.

Île du Cap Nord en Norvège
Derrière ce fjord c’est l’ïle du Cap Nord en Norvège.

Cap Nord touristique et vrai cap nord

Il est vraiment important de distinguer le Cap Nord touristique et le Cap Nord géographique. Le Cap Nord (Norkapp) touristique attire chaque année plus de 200 000 touristes. Il s’agit d’un parking bitumé avec un centre touristique et commercial qui fait payer l’accès 310 NOK (environ 30 €). Le prix est celui de juillet 2022, il augmente chaque année. Ce lieu n’est autre qu’une aire de camping-car géante avec des véhicules aménagés garés à 1m les uns et des autres et qui n’a plus rien d’authentique. En plus, il ne s’agit pas du Cap Nord à proprement parlé.

En réalité, le Cap Nord se nomme Knivskjellodden. Il s’agit d’une péninsule qui est 1611m plus avancés dans la mer de Barents que le Nordkapp. Ce Cap n’est en revanche pas accessible en véhicule. Il faut se garer à 9 km et marcher sur cette distance (18 km aller-retour donc) pour atteindre le vrai Cap Nord. Sur cette photo, on peut voir le fameux globe au bout de la falaise, le bâtiment touristique et à droite, le parking rempli de camping-cars.

Vue sur le Cap Nord touristique depuis le Cap Nord géographique
Vue sur le Cap Nord touristique depuis le Cap Nord géographique.

Cap Nord et soleil de minuit

Pour ceux qui souhaitent atteindre le Cap Nord en été, il s’agit d’un lieu privilégié pour observer le soleil de minuit. À cette période de l’année, au nord du cercle Polaire Arctique et pendant environ 3 mois le soleil ne se couche pas. Il reste au-dessus de l’horizon 24h/24. Ce phénomène est assez impressionnant, et déstabilisant au début. Mais à la longue, on s’y fait. En période estivale donc, durant 76 jours entre les mois de mai et de juillet, vous pourrez profiter de la lumière du jour en continu. Il faudra tout de même compter sur la grisaille et les précipitations. Et oui, ces collines ne sont pas verdoyantes par l’opération du Saint-Esprit.

Aux alentours de minuit pendant le jour polaire, le soleil se trouve au nord. Le Cap Nord est donc l’endroit privilégié pour observer ce phénomène. Le soleil de minuit procure aussi de belles tonalités de lumières. Mais ce n’est pas aussi intense qu’un vrai coucher de soleil. De notre côté, pas de chance, le soleil de minuit a été englouti par un brouillard intense. Heureusement, nous en avons largement profité depuis que nous sommes en Europe du Nord et allons l’avoir qui nous accompagne jusqu’au retour de la nuit.

Soleil de minuit sur la route du cap nord
Lumière du soleil de minuit sur la route du Cap Nord

Comment aller au Cap Nord ?

Depuis la France, il y a plusieurs options pour aller jusqu’au Cap Nord en Norvège. La première, et la plus populaire, c’est avec un véhicule aménagé. Étant donné que nous vivons dans notre camping-car, c’est le moyen de locomotion que nous avons privilégié. Nous avons renoncé à l’avion pour nos voyages et ne pouvons que vous encourager à faire de même. Étant donné la crise climatique que nous traversons, il est indispensable de se focaliser sur des moyens de transport moins polluants pour nos loisirs.

Si vous n’avez pas de véhicule aménagé et que vous souhaitez venir au Cap Nord, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Louer un véhicule aménagé avec Yescapa, la plateforme de location entre particuliers numéro 1.
  • Prendre les transports en commun (trains et bus) qui peuvent vous amener jusqu’au Cap Nord !
  • Cumuler transports en commun et road trip en louant un véhicule en Norvège ou en Finlande avec Driveboo.

Cap Nord en Norvège : Notre itinéraire

Comme nous étions sur la route depuis de longs mois, nous n’avons pas emprunté l’itinéraire classique pour venir au Cap Nord. La plupart des voyageurs français partent de chez eux et passent par l’Allemagne, le Danemark et la Suède (sur une plus ou moins longue distance) avant de poursuivre la montée fantastique vers le Grand Nord. C’est par la Finlande que nous avons choisi de commencer ce périple en Europe du Nord. Et nous avons traversé le pays en prenant notre temps (environ 2 mois) avant de franchir la frontière avec la Norvège.

En route vers le Cap Nord !

Il n’y a que peu de timings dans notre manière de voyager. Nous avons quelques objectifs comme le Cap Nord, avec comme échéance d’y être avant la fin du soleil de minuit. En dehors de cela, nous n’avions pas d’impératif. Nous avons également à cœur de rester en Norvège jusqu’à ce que les températures soient trop froides pour nous. C’est-à-dire jusqu’au milieu de l’automne. Nous avons expérimenté -13°C dans les Dolomites et -15°C en Bulgarie et nous serions heureux de ne pas recommencer avec ce véhicule qui n’est absolument pas équipé pour le grand froid.

Depuis la sortie de la Laponie Finlandaise, nous avions à cœur de commencer par découvrir la péninsule de Varanger qui est presque autant au nord que le Cap Nord. Elle s’étend à l’est du pays, non loin de la frontière russe. Pour nos premiers pas en Norvège, c’était un vrai régal. Aller jusqu’à Vardo, cela représente un sacré détour. Mais ce littoral particulièrement préservé, ces paysages changeants et cette faune sauvage si riche valent largement le détour. À l’image du pays, la météo change en un rien de temps.

Seulement 5 minutes séparent les deux dernières photos. Véridique.

Notre périple jusqu’au Cap Nord en camping-car

Après plusieurs jours à explorer la Péninsule de Varanger et à nous familiariser avec les moustiques du Nord de la Norvège, nous avons repris la route de notre objectif : le Cap Nord. Depuis Tana Bru, au lieu de reprendre la fameuse E6, nous avons choisi de prendre la petite route blanche qui répond au nom mélancolique de Tanafjordveien. Si vous souhaitez aller au Cap Nord depuis la Finlande, on vous recommande chaleureusement d’opter pour cette option. Les spots de camping sont absolument fabuleux, et vous serez préservé encore un peu du nombre faramineux de camping-caristes allemands et des aires peu attractives de la E6.

Nous avons quitté la Péninsule de Varanger avec de belles images plein la tête.

Entre Ijford et Lakselv

La section de cette petite route entre Ijford et Lakselv est un vrai bonheur. La nature est très préservée dans cette partie du pays. C’est exactement ce que nous cherchions après de longs mois entourés par beaucoup trop de bitume. Bon, en Finlande, nous avions également le luxe de dormir tous les soirs en pleine nature. Mais c’était loin d’être aussi agréable en Europe Centrale et de l’Est. À l’intérieur des terres de cette partie du nord de la Norvège, il faut monter et descendre des collines verdoyantes. Serpenter entre des lacs aux reflets de miroir parfaits et combattre les moustiques particulièrement frénétiques par beau temps en l’absence de vent.

Lac magnifique Norvège du Nord

De retour sur la côte, on constate l’évolution de la marée sur le fjord à vue d’oeil depuis la fenêtre de notre bon vieux Jolly à mesure que les kilomètres défilent. Nous ne roulons pas vite. D’une manière générale, notre vitesse de croisière se situe à 80km/h. Guerre plus. Cela nous permet de nous entendre parler quand on discute, de ne pas trop forcer sur le moteur et le préserver, mais également d’avoir une consommation tout à fait raisonnable pour notre maison sur roue à savoir 10L/100 km tout pile sur les derniers 20 000 km. Après tout, quand on a le temps, pourquoi se presser ?

Retour sur l’E6

Après cette parenthèse enchantée loin de la fréquentation assez effarante de la Norvège en été, nous sommes de retour sur l’E6 avec pour objectif d’atteindre le Cap Nord. 190 km séparent Lekselv du Cap Nord Touristique. Notre destination sera un parking, 6 km avant celui du fameux Nordkapp. Nous prendrons tout de même 4 jours pour effectuer cette distance et profiter de l’atmosphère polaire en route.

Nous avons d’ailleurs passé deux nuits sur une péninsule face à l’île Magerøya du Cap Nord. Juste avant le tunnel le plus long (7km) et qui passe 200m sous la mer, il est possible de se garer sur la péninsule qui s’avance face à Magerøya. Le chemin d’accès est particulièrement cahoteux. Mais cela à le dont de rebuter la plupart des propriétaires de camping-cars tout neufs, et de nous laisser le panorama intact. 48h de détente, de pêche et de balades jusqu’au bout de la péninsule qui nous ont vraiment fait nous sentir au bout du monde. Presque plus qu’au Cap Nord lui-même.

Les tunnels de la route du Cap Nord en camping-car

On ne le savait pas encore, mais les tunnels et la Norvège vivent une véritable histoire d’amour. Et ça n’a pas l’air parti pour s’arrêter puisque de nouveaux sont en construction. Sur la fin de la route qui mène au Cap Nord, il y a 3 assez longs tunnels. Le premier en venant du sud-est particulièrement étroit et mal éclairé. C’est certainement le plus impressionnant des 3. Avec un gros camping-car, il vaut mieux être vigilant en croisant un camion ou un autre gros véhicule. Le toit du tunnel n’est pas très haut, surtout sur les côtés de la route. C’est vraiment impressionnant. Heureusement pour nous, nous n’avons croisé que de petits véhicules à l’intérieur. Mais un couple de voyageurs nous a raconté avoir attendu 1h30 parce qu’un camion était bloqué par un véhicule. Il y a, à priori, eu de la casse.

Tunnel pour aller au Cap Nord en Norvège

Le second tunnel est le plus long, 7km et le plus raide. La pente de 9% sur 3 bons kilomètres exige d’utiliser le frein moteur. Pour nous, c’était une descente tranquille en alternant entre la 3e et la 2nde. Mieux éclairé et plus large, il faut tout de même faire attention aux éventuels cyclistes, de plus en plus nombreux à réaliser ce pèlerinage du Cap Nord. L’idée d’être si profond sous la mer est plus fascinante qu’effrayante finalement.

Enfin, le dernier tunnel est assez court, à plat et parfaitement éclairé. Aucune inquiétude pour celui-ci après avoir franchi les deux autres, c’est du gâteau. D’une manière générale, il n’y a pas lieu de vous inquiéter pour le passage de ces tunnels. Ania est claustrophobe et appréhendait un peu, mais elle ne s’est finalement pas sentie mal dans ces 3 tunnels et les a surmontés avec brio.

Taversée d'un tunnel pour aller au Cap Nord

Arrivée sur l’île du Cap Nord

Nous avions prévu de faire la randonnée du Cap Nord, le vrai, et de bivouaquer au point le plus septentrional de l’Europe pour marquer le coup. Ainsi, nous pourrions profiter du soleil de minuit dans ce lieu mythique. L’île du Cap Nord n’est que très faiblement peuplée. Mais les maisons traditionnelles de Norvège, rouges vifs et l’eau bleu turquoise du fjord forment un mélange tout simplement splendide.

Route du Cap Nord en Norvège
Des allures d’îles tropicales, nous sommes pourtant au-dessus du cercle polaire Arctique, en route vers le Cap Nord.

En arrivant au parking du départ dans l’après-midi, nous avions donc largement le temps de préparer nos affaires afin de partir le soir même. Adeptes de randonnées en haute montagne, ces 9km s’apparentaient à une promenade de sentier. Mais nous souhaitions tout de même profiter d’être là-haut et y passer la nuit. La météo annonçait d’ailleurs du soleil et d’excellentes conditions pour nous régaler. Après avoir cuisiné à l’avance notre repas du soir et préparé nos sacs avec le matériel de bivouac, il était déjà l’heure de se mettre en route.

Vue depuis la péninsule du Cap Nord en Norvège

Randonnée du Cap Nord

Le départ de la randonnée pour le cap Nord géographique ne paye pas de mine. C’est un parking qui peut accueillir une vingtaine de véhicules tout au plus. Et à notre arrivée, il était complet. Nous avons dû attendre que des randonneurs rentrent et quittent les lieux pour pouvoir nous garer. Ce premier désagrément nous a un peu refroidis. Pour trouver ledit parking, vous devrez taper « Knivskjellodden Trail Parking » dans votre GPS. Il se trouve juste 6 km avant le Nordkapp, sur la gauche, vous ne pouvez pas le louper. Voici la carte avec l’itinéraire détaillé de la randonnée pour le véritable Cap Nord :

Voir en plein écran

S’équiper pour la randonnée du Cap Nord

Le vrai Cap Nord, qui répond au doux nom de Knivskjellodden n’est pas très difficile d’accès. Cependant, il convient tout de même de se préparer correctement. Il y a quelques 300m de dénivelé positif pour le retour. Une randonnée de 18 km avec 300 m de dénivelé positif est à la portée de presque tous. Mais attention au soleil en plein été. Nous avons eu des conditions météo assez hallucinantes pendant notre rando. Il faisait plus de 20 degrés sous un soleil de plomb quand nous sommes partis, ce qui est assez inhabituel pour le lieu. En arrivant au Cap Nord, c’était brouillard épais, vent du nord et 8 degrés.

Partis en short, arrivés dans une brume épaisse et un froid de canard.

Nous avons croisé énormément de gens qui partaient pour leur balade sans sac à dos, donc sans eau. Beaucoup étaient en pantalon de ville avec des chaussures pas du tout adaptées aux rochers qui ornent le sentier. On fait souvent ce constat quand on va en montagne en saison touristique et on essaye de le rappeler souvent. Il est vraiment important de prendre au sérieux la nature et de ne pas se lancer n’importe comment. Une chute sur une pierre peut arriver très vite dans cet environnement.

Il faudrait plusieurs heures aux secours pour venir vous chercher sur l’île du Cap Nord. Avec tout le respect que l’on vous doit, mesdames et messieurs les plus âgés d’entre vous qui nous lisez, nous avons croisé beaucoup de personnes de votre classe d’âge qui ne prenaient pas du tout au sérieux l’environnement et l’isolement de ce lieu. On espère que vous redoublerez donc de prudence.

randonnée pour le cap Nord en Norvège
Départ pour le véritable Cap Nord, sous un soleil de plomb.

9 km pour le Cap Nord

Fin de la parenthèse moralisatrice. Le sentier pour la randonnée du Cap Nord est particulièrement bien marqué et il est impossible de ne pas voir les très nombreux cairns. Il n’y a qu’une seule intersection, environ à mi-parcours. En prenant tout droit, vous visitez la péninsule voisine. Elle est légèrement moins avancée que Knivskjellodden et donc attire moins de monde, mais la vue est sensiblement la même. En prenant à droite, sur le chemin le plus large et marqué, vous vous dirigez vers le Cap Nord géographique.

Un peu après l’intersection, vous arriverez sur un plateau où quelques points d’eau se succèdent. Le Nordkapp est visible. On aperçoit les camping-cars qui scintillent, alignés sur le parking. On est vraiment mieux là au grand air. Après avoir passé le dernier lac, on remplit nos gourdes avec l’eau du ruisseau qui descend vers la Mer de Barents. Notre inquiétude grandit en voyant la grande étendue d’eau se faire recouvrir lentement par un voile brumeux. Une descente assez abrupte permet de gagner la plage. En arrivant en bas, nos craintes se confirment, le brouillard, épais, s’installe. Et plus on avance, plus notre visibilité se réduit. Il n’est que 20h, mais les perspectives de soleil de minuit s’amenuisent.

Il reste un bon kilomètre à flanc de colline depuis la plage pour finalement atteindre Knivskjellodden, le Cap Nord de Norvège. Plusieurs options s’offrent à nous pour planter la tente tout en étant à plat et sur de l’herbe. Le grand luxe !

Cap Nord en Norvège
Vue sur la petite plage depuis le haut du col, photo prise au retour faute de visibilité à notre arrivée.

Bivouac au Cap Nord en Norvège

Ce n’est pas vraiment ce qu’on imaginait, mais nous y sommes. La tente est montée, mais il fait un froid de canard et surtout, aucune perspective de soleil de minuit à moins d’un miracle. On se console avec des bières fraîches, des chips et notre salade de quinoa et de légumes. Maigre réconfort quand on pense que l’on devra revenir un jour pour profiter du soleil de minuit au point le plus septentrional d’Europe. Nous avons installé notre tente à proximité de la petite boîte aux lettres. Dans cette boîte, des touristes fainéants ont laissé certains de leurs déchets. Preuve qu’ils viennent jusqu’ici, ceux qui ne partagent pas cet amour pour la nature qui unit la plupart des lecteurs de ce blog.

Pendant une petite balade autour du Cap, malgré une visibilité qui n’excède pas 5m, nous rencontrons un autre randonneur. C’est un finlandais, très sympa et nous passons un bon quart d’heure à discuter. Sa tente est à proximité de l’intersection. Il nous aura un peu égayés la soirée. Après cette rencontre improbable, nous allons nous coucher avec l’espoir que les nuages se dissipent d’ici au lendemain matin.

Réveil au Cap Nord

C’est assez déroutant de se réveiller à cet endroit et de se dire que tous les gens que l’on connait, absolument tous, sont au sud par rapport à notre position actuelle. Il est 3h30 lorsque je manque de suffoquer tellement il fait chaud dans mon duvet. Les rayons du soleil traversent la fine paroi de la tente. Ils me font faire une croix sur tout éventuel réendormissement. Ania est dans un sommeil profond alors je décide d’aller faire un tour. Le Cap Nord est propice pour observer des baleines. Des témoignages récents nous laissent penser à la chance d’une telle rencontre.

Je fais le tour de l’extrémité de la péninsule du Cap Nord et me poste sur des rochers avec un panorama bien large. Il n’y a plus un seul nuage à l’horizon. Ni une seule baleine d’ailleurs. Mais quelques groupes d’oiseaux de mer. En y regardant de plus près avec les jumelles et le téléobjectif, je parviens à identifier des groupes de macareux moines, de pingouins tordas et de guillemots à miroir. Quelques macareux moines me gratifient même d’une partie de pêche pas très loin du bord.

Après une petite heure d’observation, je retourne vers la tente pour prendre le petit-déjeuner. Ania a émergé. Il n’est que 4h30, mais le soleil tape déjà très fort. Une telle chaleur sous ces latitudes est totalement anormale et reflète une fois de plus l’impact des changements climatiques. Nous avons discuté longuement de l’impact du voyage sur la planète dans notre article du bilan carbone du voyageur, et nous vous invitons à le lire si ce sujet vous intéresse.

Bivouac au Cap Nord en Norvège pour le soleil de minuit
Réveil par des températures très chaudes au Cap Nord, au-dessus du cercle polaire.

5h à la recherche des baleines

Après un petit déjeuner assez léger, nous retournons sur les rochers pour observer les oiseaux marins, en quête des baleines. Le ballet des volatiles est impressionnant. Ils passent par petits groupes d’une dizaine d’individus. À côté de ça, quelques macareux nous gratifient de leur plus beau spectacle. Plusieurs groupes de fous de Bassan volent même à quelques mètres de nous. Le spectacle est garanti. Un marsouin passe au pied des falaises. Il est seul, et ne s’attarde pas sur la zone. Sur les coups de 9h, après plus de 5h avec les yeux vissés dans les jumelles, toujours pas l’ombre d’une baleine. Nous décidons de rentrer parce que nous n’avons pas prévu de nourriture pour le repas de midi, et le petit-déjeuner commence déjà à être loin.

Vol de fous de bassan au cap nord
Vol de fous de Bassan au Cap Nord
Phare du Cap Nord en Norvège
On quitte la Cap Nord avec une pointe de nostalgie.

Retour au Parking

Le retour de cette randonnée du Cap Nord est propice à la réflexion. Nous avons atteint le point le plus au Nord de notre périple. Maintenant, après plus d’un an sur les routes d’Europe, nous amorçons le retour. Retour vers la France, sa densité de population et ses villes qui poussent comme des champignons. Bon, il nous reste quand même 4 ou 5 mois à profiter de la Norvège, donc ce n’est pas pour tout de suite. Mais cela se rapproche.

Le chemin pour rentrer au parking est désormais montant. Mais le dénivelé est vraiment étalé et en dehors de la petite côte pour remonter de la plage, on ne sent pas vraiment le dénivelé. Nous croisons les premiers marcheurs vers la mi-parcours. Et comme la veille, certains sont partis sans eau et sans équipements adaptés. On en remet donc une couche : pour partir randonner sur 18km, pensez à porter des chaussures adaptées, à emporter de l’eau et de quoi éviter une hypoglycémie.

Randonnée Cap Nord géographique retour

Le Cap Nord en camping-car : bilan

Nous avions prévu d’aller voir le Nordkapp. Mais l’idée de devoir débourser 30 € pour voir des centaines de touristes faire des selfies devant le globe métallique nous a tout simplement fait fuir. Nous étions largement satisfaits, et encore émus après avoir fait cette jolie randonnée vers le vrai Cap Nord. Les images sur les réseaux sociaux de voyageurs qui sont allés au Nordkapp nous ont également confortés dans notre choix.

Nous avons suite à cela fait une halte au camping du village de pêcheurs de Skasvarg. Il s’agit du village habité le plus au nord de l’Europe continentale.

Ce camping dispose d’une machine à laver, équivalent du Saint Graal des voyageurs au long cours en Scandinavie. Pour la modique somme de 400 NOK, nous avons pu profiter d’une bonne douche chaude, d’une lessive et du four de la cuisine. On va très peu au camping, mais les machines à laver en libre-service ne courent pas les rues en Norvège. Ce n’est que notre second camping en 2 mois et demi. On ne va pas vous cacher qu’on préfère la tranquillité et la solitude des espaces naturels.

Véritable Cap Nord de Norvège

Faut-il aller au Cap Nord en Norvège ?

Les paysages du Cap Nord sont vraiment époustouflants. Nous avons vraiment eu un gros coup de cœur pour l’extrême nord de la Norvège. Il faut souligner que nous vivons à plein temps dans notre camping-car. Nous avons donc une durée illimitée pour nos voyages et nous nous déplaçons lentement. Nous conduisons rarement plus de 80 km en une journée. La Norvège est un pays très vaste, qui s’étend sur près de 2000 km de long. En comptant les nombreux détours à cause du découpage du pays, il faut compter près de 10 000 km pour un aller-retour entre la France et le Cap Nord.

C’est donc une destination très lointaine qui nécessite d’avoir du temps. Si vous ne partez que pour quelques semaines, on ne vous recommande pas d’aller jusqu’au Cap Nord. Vous risquez de passer beaucoup trop de temps sur la route. Si les paysages qui défilent sont absolument splendides, vous ne profiterez pas de votre voyage et de tout ce que la Norvège a à offrir. Et ça, ça se passe dehors, pas derrière le volant de votre véhicule.

Se loger près du cap nord

Si vous n’avez pas un véhicule aménagé pour cette expédition jusqu’au Cap Nord, vous aurez surement à coeur de vous loger à proximité pour profiter du soleil de minuit et de la randonnée jusqu’au Cap Nord géographique. Pour cela, nous avons trouvé les deux meilleures options. Les suggestions de logements que nous faisons sur le blog sont le fruit de nos recherches, et parfois comme c’est le cas ici, des hébergements que nous avons testé. Il s’agit de liens d’affiliations, ce qui signifie que si vous réservez après avoir cliqué, nous recevrons une petite commission qui récompense notre travail de rédaction. Évidemment, la location n’est pas plus chère, c’est Booking qui nous cède une partie de sa marge. Voici donc deux possibilités de logements au Cap Nord :

Camping Cap Nord norvège

Ce camping est situé dans le village de pêcheur le plus au Nord de l’Europe. Nous y avons passé une très agréable nuit, et avons pu y faire notre lessive. Les voyageurs au long cours savent à quel point cela peut être compliqué. Il est possible d’y dormir avec son véhicule, en tente ou bien dans l’une des petites cabanes typiques de la Norvège. Un conseil, réservez suffisamment à l’avance pour les cabanes car elles sont très prisées.

Logement près du Cap Nord en Norvège

Vous rêvez de passer une nuit dans une cabane rouge en Norvège au bord d’un fjord à l’eau bleu turquoise ? Ces établissements sont situés à seulement 38 km du Cap Nord et disposent de tous les équipements qui rendront votre séjour agréable. Barbecue, salle de bain tout équipé, terrasse et plage privative sont les principaux éléments qui plaisent aux visiteurs. Quelques jours dans ces cabanes feront de votre voyage au Cap Nord un souvenir unique.

Cap Nord nous reviendrons

Nous nous sommes promis de revenir au Cap Nord pour y admirer le soleil de minuit. L’alternance de prairies vertes, de lacs bleus et de fjords turquoises confère au lieu une atmosphère unique. On se répète, mais ces grands espaces sauvages correspondent tout à fait à ce que nous attendions de cette partie de l’Europe. Et il s’agit typiquement du type de paysages dans lequel on se sent heureux. Là où l’impact humain n’est pas ou très peu visible.

Ce sera peut-être en hiver, ou bien au printemps, mais une chose est sûre, nous referons cette route vers le Cap Nord avec un véhicule aménagé. Si vous vous préparez à partir, notre seule recommandation est de prendre votre temps sur ce magnifique itinéraire. Quel que soit le chemin emprunté, prenez le temps de savourer les superbes paysages qui défilent. Si vous avez des questions sur cette randonnée au Cap Nord ou sur notre périple en Norvège, n’hésitez pas à nous écrire sur notre compte Instagram.

Paysage du cap nord en Norvège
5/5 - (2 votes)
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !