Randonnée raquettes à Hautacam : le pic de Nerbiou

Randonnée raquettes à Hautacam : le pic de Nerbiou

Début janvier, une journée de boulot assez tranquille me laissait entrevoir une possibilité d’excursion pour l’après-midi. Résidant à proximité de Tarbes, il me fallait une destination suffisamment proche pour respecter le couvre-feu. À ce moment-là, il était encore à 20h ce qui donnait la possibilité d’apprécier le coucher de soleil. L’envie de marcher dans la neige en altitude m’a poussé à choisir la station d’Hautacam comme point de départ. Pour une sortie sur la demi-journée, le pic de Nerbiou est une destination idéale. Je vous embarque dans mon sac à dos pour cette randonnée raquettes à Hautacam ? Promis, le panorama sur les crêtes est à couper le souffle et ça vaut le détour !

Randonnée raquettes à Hautacam direction le pic de Nerbiou
En route vers le pic de Nerbiou avec le superbe Moun Né en arrière plan.

Itinéraire randonnée raquettes à Hautacam : pic de Nerbiou

L’avantage principal de cette randonnée, c’est qu’elle permet d’en prendre plein les yeux sans avoir à fournir d’effort démesuré. Le pic de Nerbiou est accessible en moins d’une heure si vous êtes bon marcheur. Il faudra compter 2 bonnes heures pour l’aller retour avec un niveau marcheur occasionnel.

En version hivernale, il est plus prudent d’être muni des raquettes. À défaut, prenez des crampons, surtout si la neige est verglacée. Certains passages sont légèrement exposés et peuvent déranger les randonneurs qui souffrent du vertige.

Cette randonnée ne présente pas de difficulté notable, mais comme pour toute virée en montagne, une attention particulière devra être portée aux conditions d’enneigement et au risque d’avalanche.

Rando hautacam raquettes
Passage avec du dévers, il vaut mieux ne pas tomber !
Distance5 kmTemps (Aller-Retour)2h
Dénivelé +250mAltitude min 1615m
Dénivelé –250mAltitude max1747m
Caractéristiques de cette randonnée en raquettes

Voici la carte avec l’itinéraire de cette randonnée raquettes à Hautacam :

Voir en plein écran

Aregeles Gazost depuis Hautacam
La vue sur la très belle vallée Pierrefitte-Nestalas

Se rendre à Hautacam

Si vous n’êtes pas du coin, Hautacam ne vous évoque peut-être rien. Il s’agit d’une petite station de sports d’hiver qui présente la particularité de ne pas disposer d’immeubles de logement. Elle conserve donc l’intégralité de son charme et son côté sauvage.

C’est l’une des raisons pour lesquelles nous aimons tant randonner à Hautacam. L’ambiance familiale et préservée nous convient tout à fait.

Pour venir à Hautacam, il vous faudra passer par Lourdes puis Argelès-Gazost. Prenez la direction de Gavarnie via la D913. Juste avant le village de Pierrefitte-Nestalas, tournez à gauche sur la route d’Argelès. Suivez la route qui monte par Préchac, Ayros-Arbouix et enfin Artalens-Souin. Vous serez alors à mi-chemin de la montée du col qui vous mènera tout droit à la station.

Se rendre à Hautacam route

Départ du col de Tramassel (1615m)

Comme beaucoup de randonnées à Hautacam, le départ se fait du col de Tramassel. Le très grand parking permet d’accéder aux sentiers menant de tous les côtés de la station. En hiver, l’accès au col de Moulata n’est pas possible en voiture. Il faudra chausser les raquettes à Tramassel si vous voulez vous rendre du côté du lac d’Isaby.

Depuis le parking, dirigez-vous vers la Courade de Maucasau. La piste qui monte (direction sud/sud-ouest) vous y mènera. La vue de là haut est déjà très belle et c’est donc plutôt prometteur pour la suite.

Rando raquettes à Hautacam
Un autre randonneur prend la direction du Soum de Maucasau

Soum de Maucasau

Après la Courade, poursuivez le long de la ligne de crête en direction du pic de Nerbiou. Un belvédère s’offre à vous depuis le Soum de Maucasau. Surprise, on voit la brèche de Roland et le pic du Taillon.

La Brèche, le Taillon et même la tour et le casque du Marboré.

Arrivé au sommet du Soum de Maucasau, il ne reste plus qu’un petit kilomètre avant d’atteindre le pic de Nerbiou. En se retournant, on voit la station d’Hautacam.

Station d'Hautacam raquettes

Durant mon après-midi de randonnée raquettes à Hautacam, j’ai décidé de prendre mon temps et de patienter jusqu’au coucher du soleil. Plutôt que de battre des records de vitesse, j’ai préféré faire le plein d’air pur et prendre des photos.

Puisqu’une image vaut 1000 mots, cet article sera plutôt riche en visuels.

Derrière, c’est Gavarnie !

Arrivée au pic de Nerbiou

Le sommet du pic de Nerbiou est marqué par une croix en hommage à un randonneur décédé. Il n’y a pas énormément d’espace sur la cime, il faudra partager s’il y a du monde. J’étais seul pour profiter du superbe panorama.

Vue sur massif du Mont Perdu depuis Hautacam
Le massif du Mont Perdu depuis le Nerbiou

Le Mont Perdu se distingue par son pic pointu. À sa droite, le Cylindre du Marboré puis l’épaule, le casque, la tour et la Brèche de Roland partiellement visible.

En regardant en arrière, c’est le majestueux Pic du Midi de Bigorre qui se dresse fièrement. On reconnait également le cirque du Soum Arrouy que l’on affectionne particulièrement.

Panorama Hautacam
À gauche, le pic du Midi de Bigorre tout à droite le Soum Arrouy

Coucher de soleil à Hautacam

Après avoir pris plein de photo depuis le pic, il était temps de redescendre tranquillement pour savourer le meilleur moment de cette randonnée. Les couchers de soleil sont souvent spectaculaires en montagne. À Hautacam, nous avons toujours été gratifiés de moments magiques à l’aurore comme au crépuscule.

Brèche de Roland depuis Hautacam
La vue sur la Brèche de Roland en arrière plan au coucher du soleil

À mesure que je progresse sur la crête, le soleil descend. Il laisse derrière lui une lumière jaune foncée qui va se transformer en rose fuchsia avant de disparaître et laisser place à l’obscurité. Quel spectacle !

C’est également le moment qu’a choisi cet utilisateur de scooter de neige pour regagner le parking. C’est marrant de randonner sur une station, les rencontres sont assez inhabituelles. Nous sommes plutôt familiers des isards et marmottes, pas vraiment des scooters de neige.

La mer de nuage est progressivement montée du fond de la vallée d’Argelès. À ma grande surprise, elle arrivait également depuis l’autre côté. Elle est montée si vite que lorsque je suis arrivé au parking, j’étais dans une purée de pois très dense !

Randonnée à Hautacam en hiver avec des raquettes

Randonnée en raquettes à Hautacam

Hautacam offre de nombreuses possibilités de randonnées en raquettes. Si vous ne disposez pas de toute la journée, vous pouvez faire comme moi et partir sur le pic de Nerbiou. C’est une très belle balade qui permet d’en prendre plein les yeux.

Il y a bien évidemment de quoi faire sur une journée entière. Si vous partez tôt le matin, vous pouvez prendre la direction du lac d’Isaby et de la hourquette d’Ouscaou qui donne un beau point de vue sur le lac d’Ourrec.

Route Hautacam

Attention au risque d’avalanche si vous sortez des pistes balisées. Surtout si vous êtes amenés à franchir des sections où la pente est supérieure 25 degrés. Crampons, piolet, balise ARVA sont requis pour toute sortie qui implique le risque d’être emporté par une avalanche.

Pour nous qui habitons les Hautes-Pyrénées, Hautacam est un formidable terrain de jeu. À moins d’une heure de route de notre domicile, cette station nous permet de profiter de la montagne sur des créneaux restreints.

L’une des surprises du soir, c’était le pic du Midi de Bigorre sur ce fond de ciel rose. D’une beauté exceptionnelle.

Coucher de soleil à Hautacam lors d'une randonnée en raquettes

Vous aimez les randonnées en raquettes ? Ne loupez pas notre guide de la randonnée en raquettes pour débutants :

Découvrez également tous nos itinéraires :

Toutes nos plus belles photos sont à retrouver sur notre compte Instagram :

2 commentaires

Hola Ben et Ania 🙂
Quelle chance de vous retrouver dans ce département :). Merci pour ces belles photos ….
En espérant vous revoir un jour…. Bisous

Coucou Lydie !

Ton petit message nous fait très plaisir. On n’est en recherche active de notre future maison sur roues. On espère trouver et prendre la route rapidement. Une chose est sûre, on passera vous voir dans les PO dès que ce sera fait 🙂
Ces quelques mois dans les Hautes-Pyrénées étaient un vrai régal. On a quand même hâte de pouvoir vadrouiller un peu plus loin… 🙂
Prenez soin de vous en attendant !

Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *