Une randonnée avec des raquettes à neige permet de continuer à pratiquer sa passion de marche en montagne même en plein hiver. Quand la quantité de neige fraiche dépasse les 30cm, il est difficile de continuer à progresser sans équipement. Nous en avons fait l’expérience à plusieurs reprise et nous sommes retrouvés contraints de faire demi tour. Si vous voulez continuer à arpenter les sentiers, il va falloir vous équiper.

Vous non plus vous n’êtes pas capable de résister à l’appel des montagnes ? Marcher dans la neige fraîche vous procure émerveillement et ravive de beaux souvenirs d’enfance ? Si vous n’êtes pas adepte du ski de randonnée, les raquettes à neige sont votre meilleure option. Dans ce guide complet, on vous propose de découvrir tout ce qu’il faut savoir pour bien démarrer la randonnée en raquettes.

Randonnée en raquettes : le guide pour débuter
Sensation de liberté ultime sur une crête enneigée

Randonnée en raquettes : les bases

Cet hiver 2020-2021 très particulier et la fermeture des remontées mécaniques ont induit un engouement très fort pour les randonnées en raquettes ou skis de rando. Nous sommes nombreux à avoir franchi le pas et avoir investi dans une paire de raquettes à neiges pour pouvoir poursuivre les aventures en altitude. De notre côté, nous nous sommes acquittés d’une paire chacun à la fin du mois d’octobre lorsque nous avons été bloqués par la neige pour la première fois de la saison. C’était lors d’une randonnée au lac Bleu de Lesponne.

Qu’est-ce que des raquettes à neige ?

Plus jeune, j’étais féru de ski alpin. J’avais cette image assez péjorative de la randonnée en raquettes. Il s’agissait pour moi, à tort, d’une activité sans trop d’exigences physiques et destinée à ceux qui ne savent pas skier.

Croyez-moi, j’ai bien vite regretté ces idées préconçues. Dès les premières sorties hivernales, j’ai compris que les raquettes à neige étaient le meilleur moyen de prolonger la saison de randonnée pédestre. Les itinéraires impliquant un dénivelé positif conséquent m’ont rappelé qu’il s’agissait bel et bien d’un sport, et que le bilan énergétique était largement supérieur à celui d’une journée de ski alpin.

Les raquettes sont des équipements qui viennent se mettre sous les chaussures de randonnée. Elles permettent au pied de rester en surface d’une épaisse couche de neige. Leur forme et le tamis qui les composent assure une répartition uniforme du poids de leur utilisateur sur une surface plane. Plus la personne qui les utilise est lourde, plus la surface nécessaire pour marcher sur de la neige fraîche doit être grande.

Présentation des raquettes à neige

Louer ou acheter des raquettes ?

La réponse à cette question dépend de votre situation. Si vous n’êtes pas un randonneur très assidu, qui plus est pendant la saison hivernale, la location est dans un premier temps la solution idéale. D’ailleurs, pour une première expérience, nous vous recommandons de vous essayer à la randonné raquettes avec du matériel de location.

Si vous n’aimez pas cette pratique et que vous préférez glisser sur des skis, il serait dommage d’avoir investi dans du matériel.

En revanche, si vous êtes familier de la randonnée en hiver et que vous êtes déjà amoureux des balades en raquettes, l’achat est l’option la plus économique. Ne pas avoir à se rendre dans un magasin pour louer le matériel permet de gagner un temps précieux. Ça laisse également place aux sorties improvisées.

Randonnée en raquettes : article blog de rando

Bien choisir ses raquettes

Il existe plusieurs types de raquettes à neige. Chacun d’entre eux se destine à une utilisation particulière. Pour choisir le modèle qui vous correspond, il est important de définir ce que vous comptez faire avec vos précieuses raquettes.

Est-ce pour aller vous promener sur des sentiers damés sur une station ? Ou bien comptez-vous sortir des sentiers battus et faire du hors piste sur des itinéraires plus exigeants ?

Outre votre pratique, deux critères supplémentaires entrent en ligne de compte quand il s’agit de choisir ses raquettes. Le premier, et probablement le plus important, c’est votre morphologie. Elle va dicter la taille du tamis nécessaire pour ne pas que vous vous enfonciez dans la neige. C’est d’autant plus le cas si vous souhaitez vous aventurer dans la poudreuse.

Les gabarits lourds (> à 75kg) doivent alors opter pour des tamis allongés et plus larges. Un utilisateur plutôt léger pourra se contenter de raquettes étroites et moins lourdes.

Schéma illustration des raquettes à neige
Une raquette à neige illustrée par Ania. Retrouvez tous ses dessins sur son compte Instagram Pinceau & Cie

Quelles raquettes pour débutants ?

Pour une utilisation loisir et occasionnelle, il convient de privilégier le confort. Si vous prévoyez de rester sur des pistes damées, optez pour les modèles les plus souples que vous trouverez.

Les raquettes pour débutants sont généralement renforcées au niveau de la cheville. Leur flexibilité permet de reproduire le mouvement du pied de manière presque entièrement naturelle. Rester sur les pistes n’entraine pas de nécessité d’avoir un tamis trop large. La neige est bien tassée et vous ne vous enfoncerez pas même avec un modèle léger.

Randonnée en raquettes pour débutant : privilégier les stations
Les stations sont très pratiques pour débuter les raquettes en toute sécurité. Ici une image aérienne de l’espace nordique du Val d’Azun.

Quelles raquettes pour randonner hors des stations ?

Si vous êtes un peu plus expérimenté et que vous envisagez des sorties alpines en haute montagne et en dehors des stations, vous aurez besoin du matériel adapté. Vos raquettes devront vous permettre de progresser en terrain escarpé et dans une grande épaisseur de neige. Un modèle avec crampons est alors essentiel.

Pour avancer malgré la poudreuse, un tamis plus large vous octroie davantage de portance. Il vous empêchera de trop vous enfoncer. Vous allez vite vous rendre compte que si vous vous enfoncez trop dans la neige, vous allez vous fatiguer bien plus vite.

Lorsque la pente s’élève trop et que la neige de surface est gelée, il faut prendre un certain nombre de précautions. Déchausser les raquettes et mettre des crampons est alors essentiel. Être équipé d’un piolet apporte une sécurité non-négligeable pour s’arrêter en cas de chute.

Le matériel pour une randonnée en raquettes
Sortie hors des sentiers battus dans la poudre et sous la neige

La marque TSL s’impose comme le leader des raquettes à neige en France. Nous avons tous les deux une paire de TSL et sommes très satisfaits de ces produits. Pour sortir des sentiers battus et s’éloigner des pistes de ski, la paire de TSL Highlander Elite est tout à fait adaptée.

Les bâtons sont-ils nécessaires pour une randonnée raquettes ?

Les bâtons sont pour nous présents lors de chaque sortie randonnée. En été ou en hiver, ils nous suivent sur les sentiers comme sur la neige. S’appuyer sur les bâtons permet de s’économiser les articulations. C’est une aide non négligeable dans les montées comme dans les descentes.

Pour avoir cassé l’un de mes bâtons et en avoir été privé pendant plusieurs sorties, j’ai senti la différence. Lors d’une sortie raquettes, n’oubliez pas de mettre les rondelles adaptées à la neige. Elles éviteront que vos bâtons ne s’enfoncent trop profond.

Enfin, j’ajouterais que les bâtons permettent également de gagner en stabilité. On peut s’appuyer dessus pour se rattraper ou assurer davantage son pas.

Quels vêtements pour faire une randonnée en raquettes ?

Si vous cherchez à faire des randonnées hivernales en altitude, il faudra bien vous couvrir. Anticiper les conditions météorologiques changeantes du milieu montagnard est essentiel en toute saison. En hiver, vous serez souvent confronté au froid glacial, au vent fort et aux chutes de neige.

Être isolé du froid et de l’humidité des pieds à la tête est donc primordial pour ne pas être frigorifié. La randonnée doit rester un moment agréable. Avoir des vêtements adaptés et étanches est très important pour vos balades en raquettes en hiver.

La règle des 3 couches

La superposition de 3 couches permet de rester au sec, au chaud et d’évacuer la transpiration. En combinant les bons éléments textiles, vous obtiendrez une isolation totale du froid et pourrez profiter sereinement de votre sortie au grand air.

Règle des 3 couches de vêtements pour une randonnée en raquettes
Les 3 couches de vêtements illustrées par Ania. Retrouvez tous ses dessins sur son compte Instagram Pinceau & Cie

Couche 1 : respirante pour évacuer la transpiration

On l’a déjà dit dans l’article, mais une randonnée en raquette, c’est du sport. Si vous faites un peu de dénivelé, vous allez rapidement transpirer. C’est le mécanisme normal utilisé par notre corps pour faire baisser sa température.

Votre première couche de vêtement est alors très importante. Elle ne doit pas absorber la sueur, mais l’évacuer vers l’extérieur. Quand on se trouve à plus de 1500m d’altitude, les températures négatives sont votre pire ennemi. Si la transpiration dégagée par votre corps n’est pas correctement évacuée, elle risque de geler directement à même votre peau.

Pour cette première couche, optez pour des tissus synthétiques hydrophobes comme le polyester. Leur capacité de séchage rapide est particulièrement appréciable pour la randonnée. Une première couche en laine mérinos est une autre très bonne option. Elle évite le contact entre la sueur et la peau. Cette matière naturelle conserve bien la chaleur et est donc totalement adaptée aux randonnées hivernales.

Sélection de premières couches pour randonnée chez Hardloop :

1ere couche de vêtements pour une randonnée en raquettes
Lors d’une longue montée raide et par beau temps, ne pas hésiter à ne garder que la 1ère couche.

Couche 2 : isolante pour garder la chaleur

Cette couche intermédiaire a pour but de vous protéger du froid. La chaleur produite par votre corps devra être accumulée sous cette seconde couche pour vous réchauffer. Il est essentiel de l’adapter aux conditions que vous vous apprêtez à affronter.

Si par exemple vous effectuez une randonnée raquette avec un dénivelé positif conséquent, vous pouvez laisser cette couche dans votre sac à dos. Idem si la température extérieure n’est pas trop froide.

En conditions froides, une veste en matière polaire est une très bonne 2ème couche. Elle va permettre de conserver la chaleur dégagée par votre corps pendant l’effort, et évacuer l’humidité de la transpiration. Une doudoune relativement fine fait également l’affaire.

Si les températures sont très froides (inférieures à -10°C) comme cela peut être le cas en altitude pendant l’hiver, il faudra une deuxième couche plus technique. Une doudoune en duvet naturel est alors recommandée.

Règle des 3 couches randonnée en raquettes
Règle des 3 couches respectée pour tout le monde

Couche 3 : imperméable et coupe vent

La couche externe de vêtements pour une randonnée raquettes est votre barrière protectrice du vent, de la pluie et de la neige. Elle doit être imperméable et si possible respirante. C’est le cas des vestes en Gore-Tex que nous utilisons souvent (Kathmandu achetées pendant notre voyage en Nouvelle-Zélande).

Attention aux matériaux dits « déperlants » qui ne sont pas réellement étanches et tendront à se gorger d’eau en cas de précipitations importantes. Si les conditions ne prévoient pas de neige ou de pluie, vous pouvez partir sur une troisième couche coupe-vent.

Chaque couche est modulable en fonction des conditions que vous vous apprêtez à rencontrer. Il faut simplement s’assurer que votre transpiration soit évacuée correctement en limitant les pertes de chaleur. De notre côté, la 3ème couche est souvent réservée aux arrêts ou à l’arrivée au sommet, sauf par grand froid. Il est toujours utile d’avoir un imperméable ou une veste en goreTex au fond de son sac, quelles que soient les conditions au départ de la rando.

Arrivée au sommet : on met la 3ème couche
3ème couche indispensable en crête et au sommet !

Lunettes de soleil indispensables

En montagne et particulièrement en présence de neige, les lunettes de soleil sont indispensables. La lumière se reflète sur la neige et la glace et ce phénomène est dangereux pour nos yeux. Le port des lunettes permet de protéger l’œil des rayons UV. Pensez à les mettre même si le soleil est caché derrière les nuages car ses rayons percent tout de même à travers.

Il existe des lunettes spécialement dédiées à la pratique de la haute montagne et du glacier. Découvrez les modèles de lunettes de montagne sélectionnés par notre partenaire Hardloop.

Bonnets, gants et tour de cou

Pour faire face aux conditions hivernales, n’oubliez pas de recouvrir chaque partie de votre corps efficacement. Ainsi, les gants, le bonnet et le tour de cou vous permettront de rester au chaud. Ils sont toujours au moins dans notre sac à dos pour être sortis en cas de besoin.

Leur poids n’est vraiment pas dérangeant et le confort qu’ils apportent par grand froid ou en cas de mauvais temps est inestimable. Généralement, les sorties en raquettes nécessitent à minima l’utilisation des gants pour ne pas avoir froid aux mains.

Équipement randonnée raquettes
Lunettes de soleil et cache oreille : le bon combo pour se protéger du froid et des UV pour une randonnée en raquettes

Quel pantalon pour faire des raquettes ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour le choix du pantalon. Il faut bien évidemment tenir compte des conditions que vous allez affronter et du terrain.

Pour aller dans la poudreuse en hors-piste, il faudra absolument un pantalon étanche type pantalon de ski. Si vous restez sur les pistes damées d’une station, vous pourrez vous contenter d’un pantalon 3 saisons.

S’il fait très froid, pensez à mettre un collant sous votre pantalon pour vous isoler davantage. Cette astuce vous fera gagner en confort thermique. Le pantalon de ski est souvent pourvu de bretelles qui sont très agréable pour le maintenir en place malgré les nombreux mouvement des jambes pendant une randonnée en raquettes.

Quelles chaussures pour une randonnée raquettes ?

Nous utilisons nos chaussures de randonnées pour faire des raquettes. Comme elles sont étanches et montantes, nous ne prenons pas l’eau. Couplées à de bonnes chaussettes épaisses (parfois 2 paires si on va faire de la poudreuse) nous n’avons pas froid et nos pieds restent au sec !

Et si vous ne voulez pas avoir les orteils gelés après une demi heure de marche, il est préférable que vous fassiez de même. Oubliez les chaussures de trail ou autres baskets de villes pour une randonnée en raquettes, vous auriez très vite les pieds gelés.

Crampons et piolet

Si vous voulez tentez des ascensions hivernales ou simplement franchir des passages escarpés et verglacés, les raquettes ne suffisent plus. Il faudra les retirer et les ranger sur l’extérieur de votre sac à dos. Vous devrez alors chausser une paire de crampons et garder votre piolet en main.

Ce matériel est indispensable si vous souhaitez randonner en hiver en dehors des pistes dédiées à la raquette. Ils peuvent même servir jusque tard dans la saison pour passer des névés peu exposés au soleil.

Cet investissement est votre assurance vie. Ne. prenez pas de risque inutile et équipez-vous correctement pour randonner en hiver. De notre côté, nous avons opté pour des crampons BlackDiamond et piolets Petzl. Légers, simples et efficaces, ils nous conviennent parfaitement pour les quelques fois où nous devons les utiliser dans l’année.

Équipement pour le pic des Posets (crampons et piolet)
Les crampons sont utiles même au mois de juillet.

Randonnée en raquettes : la faune

Si vous nous suivez, vous savez qu’on adore observer la faune sauvage dans son milieu de vie.

Une randonnée en raquettes est une bonne occasion de rencontrer les animaux de montagne dans leur élément. Il faut cependant prendre toutes les précautions pour ne pas les effrayer. Pendant l’hiver, leur nourriture se fait rare et ils sont particulièrement fragiles.

La présence de l’Homme est souvent vue comme un danger pour les animaux sauvages. Leurs réactions sont souvent précipitées et ils peuvent mettre leur sécurité en péril en tentant de s’enfuir. Il arrive que les isards des Pyrénées et chamois des Alpes déclenchent des avalanches lorsqu’ils se déplacent pour échapper aux nuisances de nous autres randonneurs.

Si vous souhaitez observer les animaux, faites en sorte de ne pas perturber leur quotidien. Nous nous cachons dans des bosquets d’arbres afin de ne pas nous faire repérer.

Rencontre magique avec un isard des Pyrénées

Randonnée en raquettes : conseils et sécurité

Les sorties randonnée en montagne en hiver doivent faire l’objet d’une prudence accrue. On le répète dans tous nos articles, mais c’est une dimension très importante à nos yeux. Nous avons constaté que beaucoup fréquentent la montagne sans connaître les risques qui y sont associés. D’une part, c’est une mise en danger pour sa sécurité personnelle, mais cela engage également les autres pratiquants et éventuellement, les secours.

La sécurité avant tout donc. Pour les premières sorties et apprendre à mieux connaître la montagne, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un guide. Il s’agit d’une excellente manière de débuter et de découvrir cette activité en plein air.

Conditions météo, enneigement et risque d’avalanche

La première chose à faire pour planifier une randonnée raquettes est de se renseigner sur les conditions météo, l’enneigement et le risque d’avalanche. Ce sont ces trois facteurs qui vont indiquer le niveau de danger. Attention, du beau temps ensoleillé n’est pas forcément synonyme de bonnes conditions en montagne. Le redoux après des chutes de neige et du vent entraîne un risque d’avalanche élevé.

Pour consulter les niveaux d’enneigement par massif, nous vous recommandons d’utiliser le site de MétéoFrance Montagne. Sur ce portail, vous aurez accès aux conditions du secteur de votre choix. L’enneigement est détaillé pour chaque versant, ce qui est très pratique pour avoir un bon aperçu de la hauteur de neige sur la randonnée convoitée. Vous avez également accès au risque d’avalanche et à des informations diverses (vent, température) des balises de relevés.

Être muni d’un dispositif tels que les Beacon peut permettre de vous retrouver en cas d’avalanche. Si vous vous aventurez souvent loin des pistes, il faut songer à s’équiper. Face à des conditions périlleuses, il ne faut pas avoir peur de faire demi-tour !

À avoir dans son sac à dos pour une sortie raquette

Dans notre sac à dos pour une journée en raquettes il y a :

  • Un repas de midi
  • Des barres énergétiques
  • Une gourde
  • Matériel photo / vidéo
  • Une carte IGN papier du secteur
  • Une boussole
  • Une paire de jumelles
  • Une couverture de survie
  • Une bouteille isotherme avec café ou thé
  • Un briquet et/ou des allumettes
  • Une couche de vêtement chaude supplémentaire

On aime bien partir sur une journée entière pour profiter un maximum. Ça implique d’avoir de quoi manger et reprendre des forces. Pour le repas, nous utilisons souvent une couverture de survie afin de s’isoler un peu du froid. Le fait de ne pas être en contact direct avec la neige est important pour ne pas se retrouver avec un pantalon mouillé.

Une bouteille isotherme avec du thé ou du café bien chaud est un plus très agréable. Ça réchauffe, ça hydrate et ça réconforte !

Pour les sorties hors des sentiers battus, prévoir des crampons, un piolet et éventuellement une corde, ça peut toujours servir. Enfin, n’oubliez pas de toujours prévenir un proche de vos intentions. Précisez le secteur que vous comptez fréquenter afin qu’il puisse donner l’alerte en l’absence de nouvelles de votre part. En cas d’incident, plus les recherches démarrent tôt, plus les chances de survie sont élevées.

Notre partenaire pour trouver votre matériel raquettes

Hardloop, une boutique de matériel de sport de montagne nous accompagne dans nos projets. Il s’agit d’une entreprise engagée pour l’environnement qui prône une consommation responsable. Hardloop compense notamment son emprunte carbone en finançant de nombreux projets à impact positif.

Nous partageons et défendons donc des valeurs communes. Dans cet article, nous avons inséré des liens affiliés vers la boutique Hardloop. Nous recevons une commission pour chaque transaction réalisée. Ces revenus ne nous permettent pas de vivre, mais de rentabiliser un petit peu les longues heures passées à rédiger les articles de ce blog de randonnée. Si vous achetez du matériel chez Hardloop en suivant l’un de ces liens, vous participez indirectement à la vie de ce site qui nous tient beaucoup à coeur.

Retrouvez des centaines de produits adaptés à la randonnée créés par des marques engagées et distribués par une entreprise éco-responsable sur :

En plus, il y a pleins de bonnes affaires à saisir en ce moment !

Randonnées en raquettes dans les Pyrénées

Si vous souhaitez découvrir les Pyrénées avec des raquettes, n’hésitez pas à consulter notre succession d’articles. On vous propose quelques itinéraires, avec des cartes et tout un tas de conseils pour préparer au mieux votre sortie.

Toutes nos photos et dernières actualités sont à retrouver sur notre compte Instagram :

Donnez une note à notre contenu
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !