Pendant notre road trip en Norvège durant l’été 2022, difficile de passer à côté des célèbres îles Lofoten. Très prisées en hiver pour admirer les aurores boréales, elles le sont également l’été pour les plages et sommets qui se côtoient dans un décor absolument somptueux. Ses villages de pêcheurs bordant les fjords ont également une renommée mondiale. Face au succès et surtout au nombre ahurissant de touristes qu’attirent chaque année les îles Lofoten, nous avons décidé de les visiter autrement. C’est à pied, avec un trek de 180 km sur 10 jours que nous avons parcouru l’archipel le plus célèbre de Norvège. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir nos conseils pratiques pour préparer votre voyage. Nous présenterons également quelques lieux immanquables d’un road trip dans les Lofoten.

Nous avons décidé de ne pas faire figurer ici le récit de notre randonnée itinérante afin de lui dédier un article complet. Combiner les informations sur un voyage dans les Lofoten et toutes celles de leur traversée à pied serait certainement trop long et indigeste. On vous donnera donc rendez-vous prochainement pour découvrir le récit de cette aventure exceptionnelle.

Les iles Lofoten en Norvège blog de voyage et de randonnée

Les Îles Lofoten : présentation

Avec leurs paysages dignes de cartes postales et leurs plages aux allures paradisiaques, il y a de quoi se méprendre. S’il rappelle des destinations tropicales, l’archipel des îles Lofoten est bien situé en Norvège, 150 km au-dessus du cercle polaire entre Bodo et Tromso. Le climat y est donc océanique, avec une forte influence de l’Atlantique Nord qui induit la pluviométrie qui contribue à la réputation de la région. Leur latitude confère aux îles Lofoten les particularités de ne pas avoir de nuit en période estivale (soleil de minuit) et que le jour ne se lève pas en hiver (nuit polaire). Il s’agit de paramètres importants à considérer dans la préparation de votre voyage.

On dénombre près de 80 îles de tailles variables. Elles s’étendent sur 160 km de long et 15 km de large en moyenne. Un axe routier principal traverse les îles du nord au sud, il s’agit de la route E10. Elle est gratuite et il s’agit d’une route nationale. Sur cet axe à 2 voies, la vitesse est généralement limitée à 80 km/h. C’est largement suffisant et cela permet de profiter pleinement du paysage magnifique.

Paysage des îles Lofoten en Norvège
Paysage typique des îles Lofoten : un fjord entouré de montagnes.

Road trip dans les Lofoten

La plupart d’entre vous risquent d’être intéressés par l’aspect road trip dans les îles Lofoten. La route reliant Å (prononcé « O ») à Fiskebol est scénique et chaque virage réserve de nouvelles surprises. C’est certainement ce qui attire le plus de monde dans la région. Il n’est en effet pas nécessaire de marcher pour en prendre plein la vue dans les Lofoten. La situation est comparable aux Dolomites en Italie. Ainsi, l’émerveillement étant très accessible, il est logique que le lieu soit très prisé des touristes. De notre côté, c’est un aspect qui nous rebutait un peu. Les points de vue en bord de route pour lesquels il faut faire la queue pour prendre une photo ne sont pas vraiment notre tasse de thé. On préfère largement marcher 6h par jour et nous retrouver seuls face à un paysage naturel en toute tranquillité.

Trek dans les îles Lofoten en tente
Bivouac de rêve sur la plage de Kvalvika Beach dans les îles Lofoten.

Préparer son road trip dans les Lofoten

Il nous semble important de préciser quelques détails, bons à savoir avant de venir visiter les îles Lofoten. Cette région de la Norvège est certainement la plus touristique du pays. Donc il ne faut pas s’attendre à des spots de rêve pour passer la nuit dans son van ou camping-car. Plus au nord, en direction du Cap Nord, nous avons véritablement profité des avantages de la vanlife en Scandinavie. Dans les Lofoten, ce n’était plus du tout envisageable. La plupart des spots de stationnement sont au bord de la E10, sur des parkings étriqués. En haute saison (entre juin et septembre), les véhicules sont serrés, voire entassés. Ce n’est absolument pas pour vous rebuter, mais c’est une dimension à considérer. La Norvège, c’est très grand et magnifique partout, si vous préférez les coins sauvages et faiblement touristiques, il vaut mieux oublier les îles Lofoten.

Dans tout le pays, de plus en plus de parkings de départs de randonnées sont payants. Que ce soit sur l’île de Senja ou dans les Alpes de Lyngen, nous avons vu beaucoup de panneaux indiquant la nécessité de payer pour se garer. Ce n’était vraisemblablement pas le cas quelques années en arrière. Il faut parfois se garer à quelques kilomètres pour éviter de payer le stationnement.

Road trip dans les îles Lofoten en Norvège en camping-car
Les îles Lofoten en camping-car.
Iles Lofoten : randonnées et road trip en Norvège
Il faut des jambes bien affûtées pour les randonnées vertigineuses des îles Lofoten !

Météo dans les îles Lofoten

Il faut vraiment s’attendre au pire en ce qui concerne les conditions météo dans les îles Lofoten. Lorsque vous préparez vos affaires, ne négligez pas les vêtements chauds, mais surtout une veste imperméable. La pluviométrie varie selon la période de l’année. Elle est moins importante entre mi-juin et mi-août, mais c’est logiquement le moment le plus fréquenté. En hiver, il pleut moins, mais il neige. Ce qu’il faut surtout prendre en compte, c’est que dans les Lofoten et en Norvège d’une manière générale, le temps change très vite. Nous avons connu plusieurs fois la météo de 4 saisons en une seule après-midi. Sur les sommets, le vent souffle et la température chute. Il est donc primordial d’être équipé d’au moins 3 couches en cas d’averse. On détaille l’importance de l’équipement dans notre guide de la randonnée en raquettes.

Road trip dans les Lofoten
Le beau temps dans l’archipel des Lofoten : légende ou réalité ?

On insiste donc vraiment sur le fait de ne pas s’attendre à du grand ciel bleu en permanence. Nous avons plutôt tendance à sortir randonner et faire des photos quand la météo le permet. La prédominance de beau temps sur les blogs et les réseaux sociaux ne doit pas vous induire en erreur. Si vous cherchez à consulter la météo sur place pour préparer votre voyage ou pendant votre périple, on vous recommande d’utiliser le site yr.no qui est issu de relevés sur place et dispose d’algorithmes totalement adaptés aux perturbations norvégiennes. Le site est vraiment très bien fait et technique, les prévisions sont disponibles partout dans le monde et ils ont aussi une application.

Budget voyage dans les Lofoten

Composante importante pour de nombreux voyageurs, le budget d’un voyage dans les îles Lofoten dépend de nombreux paramètres. Moyen de transport pour se rendre dans le nord de la Norvège, déplacements sur place, logements et éventuellement activités seront les plus grosses parts de dépenses.

Difficile pour nous de vous indiquer précisément le budget de notre voyage dans les Lofoten. Il ne s’agit pas d’un voyage « aller-retour » comme beaucoup d’entre vous risquent de faire. Nous sommes partis de France en novembre 2021 et sommes arrivés dans les îles Lofoten en août 2022 en passant par la Grèce, la Bulgarie, la Slovaquie et la Finlande (entre autres). Nous n’avons donc pas pris l’avion, ni loué de voiture, deux composantes majeures d’un budget voyage. La partie transport du budget est déjà très certainement différente de la votre. De plus, nous sommes restés 2 mois dans la partie nord de la Norvège. Nous avons donc très peu roulé en comparaison à des voyageurs qui arrivent de France et qui parcourent le pays dans son intégralité.

Visiter les îles Lofoten en Norvège

Le prix du gasoil était particulièrement cher dans les Lofoten lors de notre périple. Au maximum, nous avons payé 2,60 € / L de carburant. C’est l’un des facteurs qui influence le plus le budget d’un road trip dans les Lofoten si vous voyagez avec votre propre véhicule. Au niveau de l’alimentaire, nous dépensions en moyenne 150 € / semaine pour la nourriture. C’est très cher pour la qualité des produits disponibles, mais c’est la Norvège. Les restaurants sont hors de prix (au moins 30 € / plat) et la gastronomie norvégienne n’est pas des plus riches. Nous avons préféré pêcher nos propres poissons et les cuisiner nous-mêmes.

Pendant notre trek de 10 jours dans les îles Lofoten, nous avons mangé beaucoup de plats déshydratés (qui coûtent assez cher), des pâtes et du couscous préparé à l’avance. À l’issue du trek, nous sommes passés au camping pour faire une lessive et profiter d’une longue douche chaude bien méritée. Nous sommes allés au Laukvik Bobilcamp où la nuitée coûte 200 NOK (20€) sans électricité mais avec douches, machine à laver et sèche-linge à volonté. Une aubaine pour tous ceux qui sont en road trip dans les Lofoten quand on sait la difficulté que cela peut représenter de faire sa lessive en Norvège !

Iles Lofoten en tente
La tente, le moyen idéal pour alléger le budget voyage dans les Lofoten. Ici le modèle Vaude Hogan UL 2P qui a largement tenu la route sur le trek.

Venir dans les Lofoten

Depuis la France, il est difficile de trouver de destination plus éloignée que les îles Lofoten en Europe. Il faut compter au moins 3500 km de route (variable selon votre point de départ) pour atteindre le nord de la Norvège depuis la France. Sans compter les détours pour la logistique sur le trajet (stations service, spots nocturnes, courses…). Cela représente donc au moins 5 jours en roulant 750 km/jour. Sachant qu’il faudra également refaire le trajet en sens inverse. Avec notre vieux briscard, nous roulons à 80km/h en moyenne et il transforme nos têtes en compteur à gaz après 1h30 de trajet. Donc pour nous, il est totalement inenvisageable d’aller aux îles Lofoten même pour 3 semaines de vacances.

Notre camping-car sur la route du Cap Nord avant d’arriver dans les Lofoten.

Beaucoup de voyageurs prennent l’avion pour venir passer 1 ou 2 semaines dans les Lofoten. Nous avons choisi de renoncer totalement à ce mode de transport pour l’impact environnemental trop important qu’il représente. On ne force pas nos lecteurs à faire de même et on respecte vos choix. Ceci dit, on vous encourage tout de même à considérer un autre mode de transport. On évoque ce sujet dans notre article sur le bilan carbone du voyageur. Vous pouvez comparer les différents moyens de transport depuis chez-vous avec notre partenaire Kombo :

Si vous avez besoin de louer une voiture sur place, n’oubliez pas de comparer les prix avec Driveboo, la meilleure plateforme de comparaison de prix de locations de voitures :

Blog de voyage îles Lofoten

Voir des aurores boréales dans les Lofoten

Vous l’aurez compris, en plein été, il ne sera pas possible de voir des aurores boréales dans les îles Lofoten à cause du soleil de minuit. Au mois d’août, lorsque le soleil recommence à passer en dessous de l’horizon, la luminosité est encore trop importante pour que le spectacle soit époustouflant. Nous avons tout de même eu droit à deux soirées d’aurores boréales pendant notre trip dans les Lofoten.

Si vous prévoyez votre voyage en Norvège dans les Lofoten entre septembre et mai, vous aurez de bonnes chances de voir les merveilleuses lumières du nord. Comme les Lofoten sont au-dessus du cercle polaire et qu’elles sont plutôt bien exposées vers le nord-ouest, c’est l’un des meilleurs endroits du monde pour observer les aurores boréales. Reste à avoir une nuit avec un ciel dégagé et de l’activité solaire pour que la magie opère. On nous avait dit que ce n’était pas possible de voir des aurores boréales en août dans les Lofoten. Nous nous estimons donc très heureux (et chanceux) d’avoir vu nos premières (et loin d’être les dernières) lumières du nord pendant notre trek.

Ferry gratuit pour les Lofoten

Les voyageurs véhiculés se demandent souvent s’il est rentable de prendre le ferry pour venir sur les Lofoten. Il y a de très nombreuses options de ferry pour rejoindre ces îles. La plus courante, et la plus simple si vous arrivez du sud, consiste à embarquer dans le ferry à Bodo en direction de Moskenes (la ligne complète : Bodø – Værøy – Røst – Moskenes). Il est d’ailleurs possible d’effectuer ce trajet gratuitement ! Vous avez bien lu. Pourtant la gratuité n’est pas monnaie courante en Norvège. Sauf que depuis juillet 2022, le gouvernement a décidé de rendre tous les ferrys comptant moins de 100 000 passagers par an gratuits. Ce n’est pas le cas de Bodo – Moskenes direct. En revanche, en faisant une étape sur l’île de Værøy, vous n’aurez rien à payer sur la traversée entière : BodøVærøy puis VærøyMoskenes.

îles Lofoten voyage en Norvège

Il est donc possible d’aller sur les Lofoten gratuitement en empruntant ce ferry. Cela fonctionne également dans l’autre sens pour repartir. La seule condition est de faire une étape sur l’île de Værøy que nous n’avons pas visitée mais qui est à priori très jolie.

De notre côté, nous sommes arrivés sur les îles Lofoten par le nord avec le ferry Melbu Fiskebol en provenance de l’archipel de Vesteralen et de l’île de Senja. Nous en sommes repartis par la route en direction de Narvik pour poursuivre le voyage en Suède.

Ferry Alpes de lyngen
Il y a de très nombreuses liaisons en ferry entre les îles en Norvège

Que faire dans les îles Lofoten ?

Il y a beaucoup d’activités différentes à disposition à réaliser lors d’un voyage dans les Lofoten. Notre amour de la nature et notre éthique vous encouragent à choisir des activités respectueuses de l’environnement et pas intrusive vis-à-vis de la faune sauvage. On ne recommande donc pas les tours en bateau pour aller voir les pygargues à queue blanche. Optez plutôt pour une approche douce, comme un tour de kayak ou une randonnée, durant lesquelles vous aurez tout de même de bonnes chances d’observer ces oiseaux marins fantastiques. Voici une petite sélection d’activités intéressantes à faire dans les Lofoten :

Itinéraire de road trip dans les îles Lofoten

L’itinéraire classique de road trip dans les Lofoten se résume à une semaine le long de l’autoroute E10. On ne va pas se mentir, ça ne nous fait pas vraiment rêver. D’un autre côté, il n’y a que très peu de routes alternatives. Chacune d’entre elles doit être étudiée avec minutie pour sortir un peu des sentiers battus. Nous avons d’ailleurs fréquenté certains « immanquables des Lofoten » à notre insu pendant le trek et ça a été une grosse déception. Nous avons vraiment trouvé que les îles Lofoten étaient très touristiques, et il y avait à notre goût trop de monde sur les lieux les plus connus.

Pour vous aider, voici une idée d’itinéraire de road trip dans les îles Lofoten :

Road trip dans les Lofoten en camping-car
Les îles Lofoten en camping-car : road trip de rêve ou enfer touristique ?

à voir dans les îles Lofoten

Ceux qui ont l’habitude de nous lire savent que nous ne sommes pas vraiment friands des points d’intérêts les plus célèbres. Au contraire, nous avons tendance à nous en éloigner parce qu’ils drainent énormément de monde et que nous préférons la tranquillité. On respecte les gens qui pensent différemment, et on ne les oublie pas en rédigeant cet article. On va d’ailleurs permettre à tous de préparer son road trip dans les Lofoten avec des points d’intérêts connus et moins connus. Nous allons commencer par les passer en revue, puis nous vous donnerons davantage de détails sur certains d’entre eux.

Paysage des Lofoten en Norvège
Paysage dramatique typique des sommets des îles Lofoten

On le répète souvent dans nos articles, les plus beaux endroits ne sont pas toujours ceux décrits dans les blogs ou dans les guides. Nous avons découvert des paysages fantastiques dans les îles Lofoten simplement en suivant un sentier de randonnée et en prenant de la hauteur. On aime encourager nos lecteurs à explorer par eux-mêmes afin qu’ils soient surpris et découvrent à leur tour de véritable pépites comme ce fjord isolé loin de tout.

À voir dans les Lofoten

Voici une liste (non exhaustive) de points d’intérêts à voir dans les îles Lofoten :

  • Å i Lofoten : village touristique le plus au sud des Lofoten
  • Reine : village de pêcheur avec des rorbus (cabanes sur pilotis rouges)
  • Reinebringen : sommet très connu pour avoir un point de vue sur le fjord et la ville de Reine
  • Horseid Beach : plage superbe, difficile d’accès
  • Hamnoy : village de pêcheur comme Reine
  • Ryten : sommet emblématique des Lofoten avec vue sur Kvalvika beach
  • Kvalvika beach : plage magnifique de sable blanc et eau turquoise
  • Ramberg beach : jolie plage de sable blanc et eau turquoise
  • Nusjford : ancien village de pêcheurs avec cabanes
  • Haukland Beach : plages de sable blanc sublimes
  • Unstad beach : plage
  • Henningsvaer : spot de drone connu pour le stade de football célèbre des îles Lofoten
  • Matmora : sommet magnifique avec vue panoramique dans le nord des îles Lofoten
  • Pilan : autre sommet avec très beau point de vue

C’est évidemment une liste qui pourra être complétée selon vos goûts et vos envies. Nous ne recommandons pas spécialement tous ces lieux comme à voir dans les Lofoten.

Iles Lofoten voyage road trip en camping-car et randonnée

Pilan : randonnée dans les Lofoten

Pour nous préparer à notre grande traversée, nous avons effectué plusieurs randos à la journée la semaine avant le grand départ. L’idée était de ne pas trop en découvrir et donc de prendre des sommets isolés loin du parcours. Le Pilan en fait partie. Cette courte ascension de 3,3 km et 700m de dénivelé positif était parfaite pour nous mettre en jambes. Nous avons eu l’occasion d’y observer de nombreux pygargues à queue blanche, les grands aigles de mer qui nichent le long des côtes de Norvège.

Beaucoup de touristes se rendent en excursion pour voir ces oiseaux. C’est l’une des activités les plus populaires ici. Cela implique des bateaux très rapides particulièrement gourmands en carburant et très bruyants qui dérangent énormément la faune. De plus, les aigles sont attirés et conservés sur les sites où sont amenés les touristes. Ils sont nourris tous les jours aux mêmes heures et ne sont donc plus vraiment sauvages. On vous incite donc à ne pas payer pour ce genre d’attraction. Les pygargues à queue blanche sont présents partout le long des côtes norvégiennes et il n’est pas rare d’en voir dans les îles Lofoten. Il suffit de lever la tête.

Matmora : très beau sommet dans les Lofoten

Loin de la foule du Reinebringen qui est une véritable autoroute en pleine saison, le sommet Matmora est bien moins fréquenté. Il est accessible au terme d’une ascension de 5,8 km et 780m de dénivelé positif. C’est une randonnée qui ne présente pas de difficulté en absence de neige et qui se fait très bien sur la journée. Le sommet du Matmora est le premier que nous ayons gravi lors de notre traversée des Lofoten à pied. Pour nous, c’était l’un des plus beaux du trek.

Sommet Matmora iles lofoten

Henningsvaer

C’est sûrement le stade de foot le plus connu des réseaux sociaux. C’est la raison pour laquelle nous ne sommes pas allés sur ce spot « à voir dans les Lofoten« . L’endroit attire uniquement pour la photo à prendre depuis les airs avec un drone. On espère que vous retrouver au milieu d’une dizaine de drones qui volent en même temps ne vous dérange pas.

Haukland Beach

Petit trésor que nous avons découvert un peu par hasard en cherchant où passer nos derniers jours avant le trek. Elle est classée comme l’une des plus belles plages des îles Lofoten, et on comprend pourquoi. C’est en prenant de la hauteur qu’Haukland Beach et sa sœur Uttakleiv Strand révèlent le maximum de leur potentiel. Pour cela, deux options. La plus facile consiste à monter au Mannen, sommet prisé pour son point de vue pour ces magnifiques plages. Si vous n’aimez pas trop la foule comme nous, on vous recommande le sommet voisin, le Veggen sur lequel nous étions seuls pour admirer la beauté de ces paysages typiques des Lofoten.

Nusfjord

C’est un petit village présenté comme un village de pêcheurs pittoresque transformé en « éco-musée ». Il est d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous avons découvert Nusjford lors de notre traversée des Lofoten, il était sur l’itinéraire. Nous n’avions pas entendu parler de ce village, et avons donc eu la bonne surprise de voir un guichet à l’entrée. Il faut débourser 10 € si vous voulez visiter Nusjford. Nous avons contourné l’entrée parce que nous ne faisions que passer dans le but de poursuivre notre trek le long du littoral. Payer pour entrer à pied dans une ville, c’est quand même un sacré stade d’abus.

Village de Nusfjord dans les Lofoten
Le célèbre village de Nusfjord dans les îles Lofoten.

Nusjford à la base, c’était un village de pêcheur assez isolé. Aujourd’hui, toutes les rorbus (cabanes rouges) sont des logements pour accueillir les nombreux touristes qui souhaitent se loger sur place. Voyez par vous-mêmes les logements à Nusjford sont très chers et très prisés. Vous devrez réserver avec suffisamment d’avance en pleine saison.

Nous n’avons pas vraiment été séduits par le village de Nusjford qui sonne beaucoup trop comme une usine à tourisme de masse pour nous. Il n’y a aucune authenticité, tout est mis en scène. La pêche à la morue traditionnelle, ce n’est plus que de l’histoire ancienne. Nous nous sommes arrêtés boire un café dans la « boulangerie », seul établissement encore ouvert à 16h ce jour-là. Il a fallu débourser 20 € pour 2 cafés « filtre » et 2 muffins industriels emballés dans des sachets individuels (les mêmes qui sont vendus dans les stations-services sur la route). Il faut prévoir un budget pour les petits encas lors d’un trek en Norvège.

Ryten et Kvalvika Beach

Le sommet du Ryten et la plage de Kvalvika Beach étaient également sur le parcours de notre trek. Nous avons bivouaqué au niveau de la plage qui est sans conteste l’une si ce n’est la plus belle plage des Lofoten. Il y a tout de même beaucoup à dire sur ces lieux qui souffrent énormément de leur popularité sur les réseaux sociaux.

Ryten

Le Ryten est un sommet qui offre un point de vue incroyable sur la plage de Kvalvika. Il culmine à 543m d’altitude et son ascension est assez douce et facile. Ce qui explique la très forte fréquentation. Nous avons attaqué la montée pour le Ryten en fin d’après-midi. Nous avions déjà 20 km de marche dans les jambes. Tout le long du sentier, nous avons été choqués par la foule et le nombre de personnes qui montaient/descendaient. C’était notre 7ème jour de trek et nous avions plutôt pour habitude de ne pas croiser grand monde. Plus d’une centaine de personnes ont défilé dans les deux sens pendant les deux heures que nous avons passées là-haut.

Une petite centaine de mètres avant le sommet, nous arrivons à un point de vue sur la fameuse plage de Kvalvika Beach. Les gens s’arrêtent et nous constatons un attroupement plus important qu’à l’accoutumée. Il apparait que les gens font la queue pour prendre une photo chacun leur tour. Nous avons alors compris qu’il s’agissait d’un « spot Instagram » connu pour une photo en particulier. Les gens s’accrochent à un rocher en pliant les jambes et avec l’angle de la prise de vue, donnent l’illusion qu’ils sont suspendus au-dessus de 600m de vide. Oui, cette pose ridicule fait venir des centaines de personnes, certainement des milliers à l’échelle d’une saison. Le plus triste, c’est probablement qu’ils ne regardent même pas la vue. Nous ne nous sommes pas attardés et avons gravi les derniers mètres de dénivelé pour atteindre le sommet. Là-haut, il n’y a plus personne. Incroyable.

Kvalvika Beach la plus belle plage des Lofoten

Face au succès du Ryten, nous n’espérions pas être seuls pour profiter de la douceur de Kvalvika Beach. Par contre, on ne s’attendait pas non plus à y voir une trentaine de tentes installées à notre arrivée. Il aura fallu batailler pour trouver un emplacement. On a rapidement fait une croix sur le fait d’être à plat ce soir-là. Tant bien que mal, on s’installe et on profite de la vue pour le coucher du soleil. Un YouTubeur en pleine action nous gratifie de sa présence en se mettant juste en face de nous pour tourner ses rushs. Kvalvika Beach, une plage magnifique, malheureusement comme souvent en Norvège, victime de son succès.

Horseid Beach

Petite pépite découverte pendant notre trek. Pour le coup, il n’y a personne sur celle-ci. Si vous cherchez du calme, de la sérénité et une belle plage pour un bivouac, Horseid Beach est très certainement l’endroit idéal dans les Lofoten. Il faudra soit prendre le ferry de Reine jusqu’à Kjerkfjorden et passer un col (1h30 de marche) soit partir d’un parking au bout de la route « Selfjordveien » et marcher 8 km (environ 500m de d+ et 500 d-) pour atteindre la plage. Comptez le double pour l’aller-retour.

Reine et Reinebringen

Nous avons volontairement fait l’impasse sur ces lieux beaucoup trop fréquentés pour nous. De nombreux témoignages relataient qu’il fallait s’arrêter dans la montée parce que les gens n’avancent pas suffisamment vite et qu’il est impossible de doubler. Vu le nombre de touristes que nous avons croisés en montagne avec des comportements totalement inadaptés (mal équipé, dangereux, incivilités) nous préférons nous tenir loin de ce genre d’endroits. Donc nous n’avons pas fait le fameux Reinebringen et n’avons vu Reine que de loin. Il faut toujours faire des choix en voyage. On ne peut pas tout voir. Ce genre de lieux ne nous intéresse absolument pas. Un sommet pour lequel il faut faire la queue dans l’ascension représente tout ce que l’on fuit.

Å i Lofoten

C’était l’arrivée de notre trek. Å i Lofoten est un petit village qui hébergeait jadis des pêcheurs, mais qui est désormais à l’image de Nusfjord, tourné sur le tourisme. Le hameau est célèbre pour sa boulangerie. Elle était fermée à 17h30 lorsque nous avons achevé notre traversée. Cet établissement produirait les meilleurs kanelbullar du monde. Pour ceux qui ne le savent pas encore, ce sont des petits pains suédois sucrés à la cannelle. Du coup, c’est loupé pour le goûter, tout est fermé ici aussi. Il n’y a que des touristes dans les rues, on entend un peu toutes les langues du sud de l’Europe. Nous avons erré dans le village pendant 3h en attendant le bus qui devait nous ramener à notre Jolly garé à côté de Lekness (à mi-parcours du trek).

À voir dans les lofoten : notre avis

Il y a évidemment plein d’autres lieux à voir dans les îles Lofoten. Cela ne représente que quelques spots que nous avons aimés ou pas et sur lesquels il nous semblait utile de vous donner notre avis. Nous avons découvert beaucoup d’endroits merveilleux dans les Lofoten pendant notre trek. Il ne s’agit pas de spots connus et qui répondent à tous les critères des algorithmes. Fort heureusement, ce n’est pas pour cela que nous voyageons et que nous étions-là. On vous encourage donc à aller explorer par vous-mêmes, à découvrir et vous émerveiller d’un lac, d’une rivière ou d’un sommet que vous aurez repéré sur la carte. Il n’y a pas de plus beaux endroits que ceux qui nous surprennent.

Logements dans les îles Lofoten

Si vous venez visiter les îles Lofoten et que vous n’avez pas la chance d’avoir un véhicule aménagé, vous serez confronté à plusieurs possibilités pour vous loger. Le camping et les logements sont les plus plébiscités par les voyageurs qui débarquent en avion et louent une voiture.

Camping sauvage en Norvège (et dans les Lofoten)

La plus économique consiste à dormir en tente. En favorisant l’accès à la nature pour tous, les pays scandinaves autorisent le camping sauvage. Ainsi, le Norwegian Allemannsretten vous permet de planter votre tente partout à condition de se trouver à plus de 150 m de toute habitation. Si vous souhaitez passer plus de 2 nuits au même endroit, vous devez vous acquitter de l’autorisation du propriétaire du terrain sur lequel vous vous trouvez. La Norvège en tente, c’est possible. Nous avons bien traversé les Lofoten de cette manière. Vous devrez cependant être préparé à déjouer la météo. La pluie, le vent et le froid feront partie de votre quotidien. Bien évidemment, vous trouverez des campings pour avoir recourt à un peu de confort quand vous en éprouverez le besoin. Même pour les campings, il peut être judicieux de réserver à l’avance, surtout si vous espérez avoir une petite cabine.

Louer des hébergements dans les Lofoten

Si vous cherchez davantage de confort, ou bien que vous souhaitez alterner entre tente et logement en dur, vous devrez louer des hébergements. On vous conseille vivement de réserver avec suffisamment d’avance étant donné la forte affluence touristique en été comme en hiver. Voici donc une petite sélection d’hébergements pour se loger dans les Lofoten pendant votre voyage. Si vous utilisez des logements, on vous recommande d’en louer deux différents. Un dans le nord et un dans le sud afin d’écourter les temps de trajets et de profiter un maximum de vos journées à l’extérieur plutôt que dans votre véhicule.

Logements Lofoten Nord

Svolvaer est certainement la meilleure ville pour se loger dans le nord des îles Lofoten et en explorer cette partie. La localisation est centrale, toutes les randonnées et points d’intérêts du nord sont accessibles à la journée en moins d’1h30 de route.

Cet hôtel, le Scandic Svolvær, est situé au cœur de Svolvaer et propose des chambres avec salle de bain privée. L’établissement dispose de son propre restaurant et d’un bar. Les chambres et les salles à manger disposent d’une vue imprenable sur le fjord. C’est un excellent point de chute pour explorer le nord des Lofoten en toute saison. On se laisserait volontiers tenter par une nuit dans ce décor incroyable.

Autre option dans la même ville, Svinøya Rorbuer est un complexe hôtelier proposant des chambres tout équipées qui devraient convenir à ceux qui cherchent un logement plus indépendant. Vous pourrez vous faire votre propre cuisine, ce qui réduit considérablement le budget du voyage. Avec sa localisation parfaite, vous aurez peut-être la chance de voir les aurores boréales depuis le salon.

Logements Lofoten Sud

Il y a beaucoup plus d’options dans la moitié sud des Lofoten pour les logements. Vous aurez le choix entre plusieurs points d’ancrage pour vous établir et graviter dans la zone. Selon vos préférences entre la proximité des commerces et l’isolement dans la nature, il y a un florilège de possibilités.

Hattvika Lodge est situé à Ballstad soit au milieu de l’archipel des Lofoten. Au bout de cette péninsule calme, vous serez loin des sentiers battus et de la fureur touristique toute l’année. Idéal en hiver pour observer les aurores boréales, ces chalets modernes disposent même d’un sauna et d’un spa. L’idéal pour se ressourcer après une journée de randonnée sur les sommets environnants. Le logement idéal pour les amoureux !

Les cabanes de Reinefjorden Sjøhus à Hamnoy disposent d’une vue sur mer et/ou montagnes. Les mieux exposées vous offriront un panorama exceptionnel sur les sommets et le fjord. Que ce soit en été pour randonner ou plutôt profiter de la magie hivernale, ces logements sont très prisés. Localisation idéale pour explorer, il faut tout de même savoir que c’est sur l’axe le plus fréquenté. Ces cabanes sont adaptées aux familles comme aux couples.

À mi-distance entre Reine et Hamnoy, cette cabane de pêcheur en bois est le logement charmant des Lofoten par excellence. Olstind in Sakrisøy sera un camp de base parfait pour découvrir la moitié sud de l’archipel. Avec les bonnes conditions, vous pourrez admirer les aurores boréales depuis le salon, et les photographier de la terrasse de l’appartement. Un hébergement qui frôle la perfection d’après de nombreuses critiques.

Voyage dans les Îles Lofoten : le bilan

Nous sommes assez partagés à propos de notre voyage dans les îles Lofoten. La Norvège est vraiment un pays magnifique, c’est indéniable. Mais le tourisme de masse qui s’y développe nous fend le coeur. Voir que des endroits naturels sont bétonnés pour augmenter la capacité d’accueil touristique est vraiment très triste. Lors de notre traversée des Lofoten à pied, nous n’avons pas vraiment senti cette pression. Prendre des chemins, parfois inexistants à travers l’archipel nous a permis d’éviter une grande partie de ce tourisme de masse. Chaque incursion dans un endroit « à voir dans les Lofoten » nous a ramenés à la réalité.

On ne dit pas pour autant qu’il ne faut pas y aller. C’est vraiment un endroit magnifique avec des paysages à couper le souffle. Mais si comme nous vous aimez la montagne, le calme et la solitude, on vous recommande vivement de vous éloigner des lieux les plus plébiscités.

La beauté des paysages des îles Lofoten nous a tout de même suffisamment subjugués pour nous donner envie de les redécouvrir à une période de l’année avec une fréquentation plus restreinte. Peut-être que nous y retournerons au printemps pour assister au spectacle des aurores boréales avec les sommets encore enneigés. On espère que cet article vous sera utile pour préparer votre voyage aux Lofoten. Vous êtes invités à nous partager votre ressenti en commentaire. Vous pouvez retrouver tout le récit de nos aventures lors du trek de la traversée des Lofoten dans nos stories à la une « trek Lofoten » sur notre compte Instagram. N’hésitez pas à nous écrire si vous avez besoin de renseignements ou de conseils sur l’archipel ou notre voyage en Norvège d’une manière générale.

Voyage aux îles Lofoten en Norvège road trip
Donnez une note à notre contenu
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !